Les épargnants fuient le Livret A

 |   |  200  mots
En novembre, les retraits sur les livrets réglementés ont de nouveau été largement supérieurs au dépôts.

Les épargnants, qui ne juraient que par le bon vieux Livret A durant la crise, se sont ravisés. En novembre, la décollecte (égale aux retraits moins les dépôts) a atteint 2,02 milliards d'euros sur le livret A et le LDD (livret de développement durable, ex-codevi). Plus qu'au mois d'octobre, où ce chiffre s'était élevé à 1,89 milliard d'euros.

Grâce à la collecte historique de 18,91 milliards en janvier, due à l'effet conjugué de la crise et de l'ouverture du livret A à l'ensemble des établissements bancaires, le bilan reste positif sur l'année 2009: 13,4 milliards d'euros.

La raison principale de cette désaffectation réside bien évidemment dans le taux servi par ces livrets défiscalisés: 1,25% depuis le mois d'août. Autre explication possibles: les 1,8 million d'épargnants possédant deux livrets A ont peut-être décidé de le fermer afin de ne pas s'attirer les foudres de Bercy.

Lire aussi, sur le sujet :

Epargne disponible : les livrets à taux "boosté" reprennent la main

1,8 million de multidétenteurs de livret A identifiés

Livret A : les retraits encore supérieurs aux dépôts en octobre

QUESTION PRATIQUE Le taux du livret A influe-t-il sur celui des fonds en euros ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :