Pourquoi les logements chauffés à l’électricité subissent-ils une décote ?

 |  | 470 mots
Lecture 2 min.
Le diagnostic de performance énergétique a tendance à se dégrader pour des maisons chauffées à l’électricité
Le diagnostic de performance énergétique a tendance à se dégrader pour des maisons chauffées à l’électricité
Une maison chauffée à l’électricité se vendrait moins cher que si elle était chauffée au gaz. Une anomalie à l'heure où la valorisation des logements à haute qualité énergétique est avancée comme priorité.

Injuste ? Une maison chauffée à l'électricité se vendrait moins chère que si elle l'était au gaz, explique une étude menée par l'association Dinamic, créée par le Conseil National du Notariat

Un propriétaire qui souhaite vendre à l'avenir n'est donc pas incité à entreprendre des travaux pour améliorer la performance énergétique de son logement... bien au contraire. Un constat étonnant à l'heure où la valorisation des logements à haute qualité énergétique est érigée en priorité.  

Le calcul du diagnostic de performance énergétique mis en cause

Pour expliquer cette anomalie, l'association équilibre des Energies (EdEn) pointe du doigt le mode de calcul du diagnostic de performance énergétique (DPE), qui fait partie des déterminants du prix du logement. Le DPE d'un logement est déterminé sur une grille d'évaluation en 7 classes, de A, la meilleure note possible, à G, la plus basse.

Or celui-ci a tendance à se dégrader pour des maisons chauffées à l'électricité, ce qui fait baisser la valeur du logement. "Pour deux biens immobiliers identiques, le DPE, qui raisonne en énergie primaire, déclasse mécaniquement d'une catégorie un logement chauffé à l'électricité par rapport à un logement chauffé au gaz", indique Jean Bergougnoux, président de l'association EdEn.

Il faudrait qu'une maison chauffée à l'électricité consomme 2,58 fois moins

Concrètement pour déterminer le DPE, il est appliqué un coefficient d'énergie primaire, qui diffère en fonction des énergies. Celui-ci est supérieur pour l'électricité qui n'est pas une énergie primaire, contrairement au gaz. En effet, pour obtenir 1 joule d'électricité, on utilise en moyenne 2,58 joules d'énergie primaire.

Certes, "une maison chauffée à l'électricité est mieux isolée et consomme moins", mais pour qu'elle ait un DPE similaire à une même maison chauffée au gaz, il faudrait donc qu'elle consomme 2,58 fois moins. "Ce qui n'est la plupart du temps pas le cas", constate Jean Bergougnoux. 

Cibler les préoccupations des occupants du logement

Selon lui, "une réflexion en énergie primaire n'a aucun sens pour le consommateur. Nous réclamons une révision du DPE pour que ce dernier soit redéfinit en fonction de factures normatives exprimées en euros, ce qui correspond aux réelles préoccupations des occupants d'un logement".

De surcroît, étant donné que "les étiquettes énergétiques du DPE impactent la valeur d'un bien immobilier, il est totalement incohérent de pénaliser, dans le cadre d'une réglementation sensée accompagner la transition énergétique, les solutions les plus économes, que l'on parle d'euros ou d'émission de CO2", ajoute Jean Bergougnoux.

L'association Dinamic constate en effet que, dans le cas de maisons individuelles, les factures d'un chauffage au gaz sont en "moyenne supérieures de 11% par rapport à l'électricité et celles du fioul supérieures de 36%".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2016 à 17:34 :
Le DPE est un système "administratif" qui est complétement déconnecté de la réalité !! Malheureusement, c'est le constat qu'il faut faire : il n'a de valeur que pour comparer des situations similaires avec les mêmes énergies ... et encore : le coefficient de 2,58 pour l'électricité correspond (à peu de choses près) à la production d’électricité en heures de pointe ... et il s'applique à toute la saison de chauffe !!!
De plus le DPE reste théorique : ayant eu à faire faire un diagnostic pour une mise en location, j'ai eu la surprise de constater que la consommation indiquée par le DPE est supérieure (et pas de peu) à la consommation moyenne TOTALE des 5 années précédentes, or cette dernière prend en compte l'éclairage (pas pour le gaz, ni le fuel), la cuisine (idem) et toutes les autres consommations électriques "ménagères" ....
Résultat le "coût" indiqué atteint presque 50% de plus que la moyenne des factures réelles (bravo la "qualité" de l'information)
Le diagnostiqueur -qui manifestement semble avoir une culture en matière énergétique bien "légère"- se retranche derrière une "méthode standardisée" destinée à permettre la comparaison ... l'ennui étant que si la comparaison est faite avec un autre énergie, elle est totalement fausse, puisque (par exemple, avec le gaz) les autres consommations électriques sont "oubliées" ....
a écrit le 03/03/2014 à 22:17 :
Sa dépend de l'isolation.
Chez moi maison très bien isolé chauffage éléctrique. 450€ annuel
et 3 stère de bois.
a écrit le 21/02/2014 à 15:17 :
Eh ! Normal ! Tout le monde n'est pas agent EDF (avec le tarif "spécial").
Sinon, à une époque, quand EDF faisait de la pub pour le "tout électrique", la bonne manipe en construction neuve était de leur faire croire qu'on était intéressé, pour obtenir une bonne isolation, pour finalement faire installer le gaz.
Enfin… La bonne manipe… Aux champignons près…
a écrit le 20/02/2014 à 12:08 :
Quelqu'un peut il m'expliquer pourquoi toute ma famille se choppait systématiquement des grippes et bronchites en hiver quand ma maison avait des convecteurs électriques et pourquoi maintenant que j'ai fait installer un chauffage central au gaz on est quasiment plus malades ?
Réponse de le 04/03/2014 à 15:12 :
Comment fait on s'il n'y a pas le gaz ans le coin..........?
a écrit le 20/02/2014 à 12:04 :
L'énergie primaire et le DPE personne n'y comprend et d'ailleurs tout le monde s'en fout. Les acheteurs ne sont pas des demeurés, tout le monde sait aujourd'hui qu'un chauffage électrique "de base" c'est froid et bronchites garanties en hiver + facture EDF qui explose. Pas la peine de sortir de Polytechnique pour comprendre ça. Donc c'est normal de dévaloriser les maisons avec chauffage électrique
a écrit le 20/02/2014 à 11:47 :
Les maisons chauffées à l'électricité sont surtout en moyenne plus petites et moins situées dans les régions les plus froides..
Cette association "équilibre des énergies" n'est en réalité rien d'autre qu'une émanation d'EDF (voir les memebres de son "comité scientifique")
IL est cependant vrai que raisonner en énergie primaire est absurde : seules deux métriques ont du sens : la facture de chauffage et les émissions de CO2
Réponse de le 20/02/2014 à 11:55 :
@Hilva détrompez vous c'est dans le sud que le chauffage électrique "de base" est le plus répandu. En Provence l'électrique chauffe environ 60% du parc des logement et bureaux...résultat: c'est aussi en Provence qu'il y a le plus grand nombre d'impayés des factures EDF.
a écrit le 20/02/2014 à 11:19 :
En tant qu'agent immobilier je confirme qu'à chaque fois que je présente à un acheteur potentiel une maison avec chauffage électrique "de base" il en profite pour faire baisser le prix. En dehors de l'indication très relative du DPE, je pense que la population Française depuis 30 ans a eu largement des occasions pour expérimenté le chauffage électrique et le résultat c'est la soupe à la grimace: systématiquement classé "bas de gamme et inconfortable", donc le client doit envisager de faire installer un autre systeme de chauffage; ici dans le sud il se vend énormément de poêles à bois.
Réponse de le 20/02/2014 à 11:47 :
je confirme l'analyse ci-dessus. Maison achetée en 2011, j'ai obtenu un rabais équivalent au devis d'installation d'un insert bois et de panneaux solaires pour l'eau chaude.
a écrit le 20/02/2014 à 11:03 :
N'importe quel élève de de Collège apprend qu'il est pas simple de fabriquer de l'électricité, et il est aussi compliqué de la stocker. L'ELECTRICITE C 'EST L'ENERGIE NOBLE par excellence. Elle doit être réservée aux applications à valeur ajoutée pour lesquelles elle est irremplaçable, donc n'importe quoi mais pas des grilles pains en guise de chauffage !!! C'est quand même sidérant que nos cerveaux (soit disant) les plus brillants, les X-Mines, en soient arrivés à imposer à toute la population une telle dévalorisation de cette énergie noble. Des millions de Français qui grelottent devant leurs grilles pains maudissent chaque hiver le Lobby Nucléaire, tout ça par ce que les cinglés de la commission Péon ont voulu changer la logique de la physique...
Réponse de le 20/02/2014 à 11:50 :
Oui en effet, ce gâchis du chauffage électrique est un conte tragique bien Français. http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/electricite-gaz/communique-couts-caches-du-chauffage-electrique-les-grille-pains-occasionnent-des-tartines-de-surcouts-pour-l-ensemble-des-consommateurs
a écrit le 20/02/2014 à 10:10 :
Ma maison était une vrai passoire thermique en 2009. 1500 l de fioul et 5 stères de bois soit 24000Kwh (pour le chauffage seul).
Après de gros travaux (sols, murs, ouvertures et plafond), ma conso est tombée à 500l de fioul soit 5000 Kwh. Les travaux suivants seront : panneaux solaires et poêle à bois.
Si j'étais chauffé à l'électricité maintenant, EDF brulerait environ 13000KWh. Normal donc, le coef de 2,58, certes avec moins de CO2 puisqu'à 70 %, l'électricité vient du nucléaire (en France !!!). Pas de CO2 mais des déchets nucléaire dont on ne sait que faire (nos petits enfants et suivants s'en occuperont, bien obligés).
La seule solution à mon avis sera de baisser notre consommation énergétique et donc notre consommation de biens matériels (objets, voyage, autres...). La nature humaine étant ce qu'elle est, seul le prix fera baisser notre consommation. Bonne journée
a écrit le 20/02/2014 à 2:47 :
Plutôt qu'un dpe qui ne veut pas dire grand-chose, car en grande partie basé sur les habitudes de chauffage des précédents occupants, je préférerais de loin une obligation pour les vendeurs et les agences qui leur servent d'écran, d'informer les acheteurs, en temps utile et de manière sérieuse, du niveau des charges mensuelles, de l'état des comptes de la copropriété et du niveau des impôts locaux
a écrit le 19/02/2014 à 20:13 :
On voit bien que les Apparatchiks de notre Technocratie Nucléaire ne se chauffent pas à l'électrique (dans les douillets appartement de fonction parisien c'est à 99% du chauffage au gaz). Chez les pro du chauffage, un chauffage électrique ça s'appel un grill pain. Savez vous pourquoi messieurs les Ingénieurs des Mines ? Tout simplement par ce que la sensation de chaleur est minable avec un grille pain, comparé à un radiateur traditionnel (à eau chaude chauffée au gaz, fioul ou bois). Un radiateur traditionnel émet de la chaleur avec des rayons infrarouges alors qu'un grille pain chauffe de l'air, n'importe quel enfant constatera qu'il faut donc mettre plus de kWh dans le grille pain pour que la SENSATION DE CHALEUR soit équivalente à celle du radiateur traditionnel. Autre fable à qui il faut tordre le cou: l'électricité moins cher que la gaz ou fioul, ça c'est du passé. Depuis 2013 et jusqu'en 2020, avec des hausses moyennes de 8% / an de la facture EDF, l'électricité va très rapidement rattraper et dépasser ses concurrents gaz et fioul. Moralité: les ventes de poêle à bois sont en constante hausse, c'est pas pour rien.
Réponse de le 19/02/2014 à 20:26 :
Testez les radiateurs a inertie avec pierre de lave ou liquide... vous serez surpris du peux de consommation et du bien être de votre pièce. Vous avez l'impression d'être a 20°C alors que vous n'êtes qu'a 18.5°C... Après vous avez les intermédiaire qui coute peux cher que sont les rayonnants. Tout les chauffages électrique ne sont plus des grill pain. Heureusement pour nous.
Réponse de le 19/02/2014 à 20:38 :
Radiateur électrique à inertie mon c-- !! Payer au minimum 1000 € l'unité pour avoir le privilège de se faire arnaquer par EDF qui augmentera ses tarifs de 50% d'ici 2020, y'a vraiment que les Français masochistes-addict-du-nucléaire pour accepter cela.
Réponse de le 19/02/2014 à 21:59 :
Pour AAA
Sensation d'etre a 20 deg alors qu'il fait 18,5... Decidement nous vivons dans un monde merveilleux ou n'importe qui peut ecrire n'importe quoi... Auriez vous decouvert la corne d'abondance? Plus belle la France... jour apres jour
Réponse de le 20/02/2014 à 0:05 :
Fred Plomb d'ac avec vous c'est bidon ce qu' écrit aaa. Je crois qu' aaa a voulu expliquer la différence entre un rayonnement infrarouge directionnel émis par un convecteur (qu'il soit électrique à inertie ou à eau chaude) qui peut être ressenti à plusieurs mètres de distance et simplement de l'air chauffé/carbonisé d'un classique radiateur électrique qui lui, n'émet quasiment aucun infrarouge...bon seuls ceux qui ont eu "la joie" de supporter des saloperies de grilles pains comprendront peut être ce que je veux dire
Réponse de le 20/02/2014 à 1:47 :
@tentative d'explication

Bien qu'un chauffage par infrarouge est rapide et plus efficace (chaleur captée par les individus) qu'un convecteur électrique (chaleur captée par l'air indirectement les individus), le rendement de ce type d'installation est extrêmement faible rapporté à la consommation. Son unique avantage c'est de ne pas demander une isolation importante car même la grande distribution dans ses magasins ou encore la SNCF dans ses gares emploient ce type de chauffage. Globalement la performance économique des deux technologies dépend grandement du type de construction.
a écrit le 19/02/2014 à 19:58 :
Maison 4 ans 140m2,tout électrique + insert qui a tourné environ 25 jours sur 2 mois : facture novembre décembre 551 euro ;( Je comprend la décote....)!!!!
Réponse de le 19/02/2014 à 20:22 :
Vous vous servez de votre insert? J'ai 100m2 pour une maison aux normes 2005 sans insert et en hiver je paie 150€/mois et en été 60€/mois pour du 19°C. Vu la différence soit vous surchauffez, soit vous avez un soucis avec votre maison. Le troisième point possible c'est votre gestionnaire d’énergie, si vous basculez jour/nuit pour économiser il faut le faire que pour des période de plus de deux jours et encore; sinon sa nous coute plus cher de rattraper les 2°C que de garder la température.
Réponse de le 19/02/2014 à 20:33 :
Y'a longtemps que j'ai foutu à la poubelle mes saletés de radiateurs électriques, pour avoir la sensation de chaleur j'avais des factures d'EDF de 2000 € / an. Comme mes voisins et la plupart de mes amis en maison individuelle, désormais j'ai un chouette poêle à bois avec diffuseur de chaleur dans les chambres (des gaines ventilées qui passent dans les combles). La sensation de chaleur est excellente, il me faut 6 steres de bois / an et quel plaisir de voire une belle flamme dans le salon... Je plaint les malheureux locataires qui vivent dans des immeubles anciens en tout électrique. Avec les hausses prévues par EDF, le chauffage électrique va probablement générer des millions de factures impayées.
Réponse de le 20/02/2014 à 8:39 :
Ca empeste. Surtout les voisins. Si un jour vous avez comme moi la chance d'habiter sous le vent d'une cheminé d'un poêle a belle flamme d'un voisin ecolo. Vous aurez vite le choix entre vendre votre maison ou passer 15 ans en prison. J'ai vendu. Ouf!
Réponse de le 20/02/2014 à 11:12 :
@Chauffer au bois. En hiver, chaque fois qu'un visiteur passe chez moi je m'amuse avec ce test: je lui demande de regarder ma cheminée de sortie de poêle à bois et de me dire s'il est allumé ou éteint. Et bien 1 fois sur 2 il se trompe, c'est quasiment impossible de voir de le fumée, et pourtant je n'ai que ça pour me chauffer. J'ai acheté mon poêle à bois 600 €, il est agréé flamme verte (rendement > 75%) et je brule du bois sec. La légende du poêle à bois qui pollue c'est du pipo, un grand classique des dés-informateurs dont le seule but est de mélanger les inconvénients de la cheminée (rendement < 15%) avec ceux des poêles à bois moderne. A qui profite le crime ??
a écrit le 19/02/2014 à 18:06 :
Tout à fait d'accord avec l'article.
On trompe le consommateur.
L'énergie primaire, personne ne sait ce que c'est, pas même les agences immobilières (j'en ai fait l'expérience) et le coefficient 2,58 est totalement arbitraire pour l'électricité nucléaire qui n'utilise pas d'énergie primaire fossile (voir les émissions de C02 nulles).
Si je consomme réellement 3000 kwh d'électricité pour chauffer mon logement le DPE comptera 3000 x 2,58 = 7740 kwh.
Le consommateur lambda va donc croire qu'il va consommer 7740 kwh d''électricité.
Ce qui est faux.
Il va consommer 3000 kwh
C'est une escroquerie informative voulue par les écologistes pour faire disparaître plus rapidement le nucléaire en France.
Concernant les logements neufs, l'effet a été fatal.
Le chauffage électrique par effet joule a totalement disparu alors que dans une maison individuelle neuve très bien isolée, des radiateurs (et non des convecteurs) électriques dans les chambres et salles de bains, bureau avec une cheminée bois à insert dans la salle à manger – salon + cuisine, cela est très agréable et fonctionne très bien pour pas cher.
Aujourd'hui la plupart des maisons individuelles neuves ont des planchers chauffants avec pompes à chaleur air-eau qui ont pour inconvénients des surchauffes très désagréables en demi-saison car le rendement de régulation est lamentable (une dalle béton met 5 heures à se refroidir), des frais d'entretiens annuels élevés qu'il faut déduire de l'économie de consommation, ce qui est vraiment pénalisant dans les maisons très isolées qui consomment peu et un coût d'installation très important.
Réponse de le 19/02/2014 à 20:49 :
Lucianno arrêtez de désinformer les lecteurs. Seule les maison construites depuis moins de 10 ans sont désormais équipées de PAC, chauffage au sol, poele à bois...Ca représente moins de 5% du parc des logements. 90% des maisons sont anciennes et leurs habitants subissent chaque hiver l'horrible chauffage-électrique-grille pain....
Réponse de le 19/02/2014 à 23:48 :
@Maison bioclimatique

N'avez-vous donc aucun argument pour réfuter l'inutilité du DPE car biaisé par les écolos antinucléaires? L'acheteur d'un logement se contrefout royalement des 2 % d'écologistes (cf. premier tour de l'élection présidentielle 2012) qui ont travesti le DPE au profit de leur propagande politique.
Réponse de le 20/02/2014 à 0:10 :
Contrairement à vos affirmations l'acheteur d'un logement ne se contrefout pas de savoir s'il est équipé de grilles-pains ou de VRAIS chauffage. La dévalorisation des habitations équipées de grilles pains est tout à fait normal puisqu'on s'y gèle l'hiver (voir explications faites par Arnaque du chauffage).
Réponse de le 20/02/2014 à 8:46 :
cela fait 6 ans que j'ai acheter une nouvelle maison neuve, c'est la troisieme, une apres l'autre. Sur une moyenne de 15 ans les deux dernieres avec pompe a chaleur et plancher chauffant. Une neuf ans entretient zero. La derniere 6 ans entretient zero. Les contrat d'entretient sur ce type d'installation c'est du vent et de l'arnaque. Verifiez votre contrat et soyez present le jour de l'entretient vous ne serez pa deçu...
Réponse de le 20/02/2014 à 11:24 :
@Michel - Plus le mensonge est gros, mieux ça passe ? On voit que vous n'êtes pas dans le métier de l'immobilier. Le chauffage électrique "grille-pain" entraine systématiquement une décote des biens immobiliers (même pas besoin de DPE) car tout le monde un jour de grand froid a eu l'occasion de se geler devant cette saloperie...arrêtez de prendre les Français pour des moutons dénués de bon sens !
a écrit le 19/02/2014 à 17:39 :
il faut preciser que le prix du kw electrique et le double de celui du gaz et va encore s'agraver avec les augmentations prevus de EDF ,lorsque vous allez sur les comparateurs d'energie les offres ne sont pas tres allechantes par rapport a ceux du gaz qui peuvent aller jusque moins 12 % sur le prix du kw
a écrit le 19/02/2014 à 17:29 :
Utiliser de l'électricité pour le chauffage est un crime contre l'environnement !
Réponse de le 20/02/2014 à 11:58 :
oui le chauffage électrique c'est le meilleur moyen d’attraper une bonne bronchite en hiver
a écrit le 19/02/2014 à 16:54 :
Le vrai problème du DPE est qu'il ne reflète que le passé car il repose sur la consommation moyenne des trois années précédentes et ne prend pas en compte les modifications récentes apportées comme le passage à un double ou triple vitrage ou l'isolation des combles.
a écrit le 19/02/2014 à 16:18 :
Il est logique de raisonner en énergie primaire au contraire, mais du point de vue de la collectivité et de l'environnement. Supposons pour simplifier le raisonnement que l'électricité soit produite par des turbines au gaz : pour le même chauffage, à isolation équivalente, la maison fera brûler 2,58 fois plus de gaz. C'est d'ailleurs à cause des pertes en ligne inhérentes au chauffage électrique que ce dernier n'est pas écologique.
a écrit le 19/02/2014 à 16:10 :
Amusant de livrer la perte énergétique entre énergie primaire et secondaire SANS indiquer que l'électricité coûte beaucoup plus cher que le gaz à chauffage équivalent...
Et oui, en effet, une maison chauffée électrique DOIT être beaucoup plus isolée. Pas fou, chez EDF... Mais ça coûte tout de même plus cher, même avec les contrats de délestage qui assurent une géniale contrainte.
a écrit le 19/02/2014 à 15:59 :
Dans une maison qui a 200 ans, en banlieue lyonnaise avec une chaudière à condensation.
28 euros de consommation de gaz en décembre et 34 en janvier. Je ne suis pas sûr que j'aurais gagné grand chose en étant à l'électricité.
Réponse de le 19/02/2014 à 16:21 :
1 euro par jour en moyenne. Ramené au tarif EDF moyen de 12 cts par KWh cela nous fait 100/12=8.3 KWh par jour. Si on arrondi a 10 KWh par jour pour une maison en région lyonnaise c’est top. Merci de nous donner la marque de la chaudière, de l’isolation et la consigne de température.
Réponse de le 19/02/2014 à 17:47 :
la banlieu lyonnaise a des temperatures moyenne annuelle de ceux du nord donnez moi la recette et la temperature que vous maintenez dans votre maison ,
Réponse de le 19/02/2014 à 20:20 :
Bravo Eric ! Non seulement vous auriez rien gagné avec des grilles pain pour vous chauffer mais en plus la sensation de froid typiquement ressentie devant un chauffage grille pain pourrirai l'ambiance confortable que vous obtenez avec des convecteurs traditionnels. D'autre part la facture EDF va augmenter en moy de 8% par an au moins jusqu'en 2020. Le chauffage électrique est une gigantesque escroquerie légalisée par EDF et son complice l'Etat-Nucléaire pour justifier une palanquée de centrale nucléaires dont on ne sait pas quoi foutre.
Réponse de le 20/02/2014 à 8:55 :
C'est surtout des vieilles centralles N que l'on ne sait pas quoi faire. Car une centrale N neuve est super rentable. C'est un peu comme les gens...
Réponse de le 20/02/2014 à 11:39 :
Oui les centrales nucléaire neuves sont super rentables...pour leurs actionnaires mais pas pour les usagers finaux !!! Allez donc demander l'avis aux usagers Anglais qui vont être obligés de payer 25 centimes le kWh pendant 40 ans .
a écrit le 19/02/2014 à 15:43 :
Encore une usine à gaz... qui évidemment ne marche pas ! Les français adorent ça...
a écrit le 19/02/2014 à 15:26 :
Moi jamais je loue ou j'achète si c'est chauffé avec l'électricité.
Je ne travaille pas chez EDF ! Alors je dois payer, c'est pas gratuit. Et j'ai pas envie d'une facture EDF de fous.
Réponse de le 20/02/2014 à 11:45 :
Moi j'étais le seul dans mon entourage à avoir un chauffage centrale au gaz de ville pendant la grande vague de froid de février 2012. Résultat: 2 fois plus de copines sont venues se "réfugier" chez moi le soir...merci M. EDF-PROMOTEUR-DES-GRILLES-PAINS !
a écrit le 19/02/2014 à 15:23 :
Avant de réserver votre appartement neuf en vefa, ayez le réflexe de vous faire parrainer par un client du même promoteur! Vous gagnerez pas mal d’argent!
Réponse de le 19/02/2014 à 16:01 :
Il vaut mieux simplement faire une offre plus basse que le prix de présentation pour dépenser moins d'argent. Je suis un appartement qui devrait être livré à la fin de l'année, affiché actuellement à 575.000 euros alors qu'il était à 520.000 en début d'année (merci à l'outil castorus de permettre cette traçabilité). Du foutage de gueule ! Ca vous donne une idée de la marge de négociation.
a écrit le 19/02/2014 à 15:09 :
Le DPE n'est qu'un argument de prix pour le vendeur et pour l'agence immobilière et donc de sa commission,75% des DPE sont faux cela ne change pas le problème lors d'un achat sur l'état reel de consommation du bien.Cette information est difficilement contestable avant la vente et après très couteuse pour faire reconnaitre la fraude de un ou deux niveaux. Encore une bonne idée mal appliquée.
a écrit le 19/02/2014 à 15:04 :
j'ai diviser ma facture de chauffage par 4 en passant au tout électrique par rapport au gaz 160 m2 300 euros par an pompe a chaleur et plancher chauffant basse température, le gaz c'est une grosse arnaque
Réponse de le 19/02/2014 à 15:17 :
chaudière a condensation au gaz avec plancher chauffant ce n'est pas mal non plus. En dehors des centres urbains on peut stocker le gaz dans des citernes et ne plus souffrir des coupures de courant.
Réponse de le 19/02/2014 à 17:51 :
MOI
si vous n'avez plus de courant votre chaudiere a condensation ne sret pas a grand chose,meme si vous avez du gaz!!!!
Réponse de le 20/02/2014 à 8:52 :
Mon voisin a un petit groupe électrogene a la derniere coupuer qui a duré 36 heure il est venu chez moi avec sa petit famille et son groupe. Et l'autre voisin a amené quelques boueilles et un magnifique eclairage au gaz. Si si il y a moyen de se deconnecter sans tomber dans le survivalisme imbecile.
a écrit le 19/02/2014 à 14:49 :
Il suffit de quitter GDF pour économiser 15% de la facture!
Réponse de le 19/02/2014 à 17:55 :
tout a fait je suis parti chez lampiris qui fait des offres a moins 12 %sur le prix du gaz et cela se passe bien ,la fourniture d'energie devient comme le telephone ou internet!!
Réponse de le 19/02/2014 à 18:42 :
Tout à fait. Je me suis inscrit mais n'ai pas basculé chez Lampiris, étant déjà chez Antargaz, je n'aurais gagné 'que' dix euros par an (+ une prime unique de 35€ pour l'occasion).
Cette opération aura permis de montrer qu'on peut changer, facilement, sans coupure ni autre ennui. Pareil pour l'électricité mais y a moins à économiser....
a écrit le 19/02/2014 à 14:17 :
Tout ce que je sais, c'est que ma facture électrique ne cesse de monter et moi d'économiser. En chauffant à 15/17 la nuit, et souvent moins de 19 le jour, j'ai une facture qui est passée à plus de 3000€/an et on fait attention à tout. C'est indécent.
Réponse de le 19/02/2014 à 15:21 :
@tout électrique
Il faut faire installer une pompe à chaleur air-eau ce qui nécessitera des travaux pour l'installation de ventilo-convecteurs (ou mieux passer en planchers chauffants) et la facture sera divisée par 3. Si financièrement possible faire installer un Kit solaire thermique avec option chauffage par la PAC et aussi du solaire vers le chauffage quand le ballon ECS chaude dépasse la T°C de consigne.
Viessmann a de très bon produits et toutes les combinaisons sont permises.
Réponse de le 19/02/2014 à 17:17 :
cela n'a de sens qu'en tant que propriétaire, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Réponse de le 19/02/2014 à 21:15 :
très bon produits - allemand-
Réponse de le 20/02/2014 à 11:52 :
@JB38, merci pour les conseils mais si M. Tout electrique est locataire, vous lui conseillez quoi ?
a écrit le 19/02/2014 à 13:45 :
Cela devrait stimuler les acheteurs alors quel est le problème? Une sous-valorisation d'un actif spéculatif?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :