Réussir un entretien téléphonique

 |   |  741  mots
Copyright Reuters
Qu'il s'agisse d'un entretien approfondi ou d'une rapide présélection et que l'appel provienne d'une entreprise ou d'un cabinet de recrutement, l'entretien téléphonique est une phase cruciale de tout recrutement. L'objectif de cet exercice: attirer suffisamment l'attention du recruteur pour décrocher un rendez-vous en face-à-face.

Voici cinq conseils qui vous permettront de réussir un entretien téléphonique :

Optez pour une messagerie professionnelle

Si l'appel du recruteur est redirigé vers votre répondeur, il est impératif que ce dernier véhicule une image professionnelle, sérieuse et affirmée de votre personne. Evitez par conséquent les messageries humoristiques, collectives ou encore préfabriquées. Optez pour un message à la fois simple, accueillant et professionnel.

Choisissez le bon environnement

Si votre entretien téléphonique a été prévu en avance, privilégiez un téléphone fixe, qui ne vous posera pas de problème de qualité de réception et éloignez-vous de tout bruit. Votre mari ouvrant le réfrigérateur, votre chien aboyant ou votre enfant exprimant sa joie, ne doivent pas être entendus par votre recruteur.
Si l'entretien téléphonique tombe de manière inopinée et que vous vous trouvez à l'extérieur, empressez-vous de trouver un endroit calme et silencieux. Si cela vous est impossible, expliquez la situation à votre interlocuteur et proposez-lui de le recontacter très rapidement. Que vous rappeliez votre recruteur après un rapide échange, ou bien après avoir pris connaissance de son message téléphonique, efforcez-vous de le rappeler dans le quart d'heure qui suit : il aura encore en tête votre profil et sera probablement toujours en train de travailler sur le poste en question. Vous aurez ainsi plus de chances de bien le convaincre: toute son attention sera à vous.

Préparez-vous !

Votre recruteur souhaite conforter une bonne impression qu'il aura eue à la lecture de votre CV. Il vous posera ainsi diverses questions. Le risque est que, n'ayant à ce jour aucun entretien de prévu, vous ne soyez pas encore préparé. Cependant, des questions dont la réponse doit être préparée (exemple : pourquoi ce trou dans votre parcours ?) peuvent vous être posées. Soyez donc prêt à y répondre ! Préparez-vous notamment à vous présenter en quelques phrases et notez les entreprises et postes auxquels vous avez postulé, afin de ne pas être surpris par l'appel d'une entreprise dont vous n'avez plus souvenir.
Le recruteur peut également vous poser des questions d'ordre technique, lui permettant de déterminer s'il est utile de vous recevoir en entretien : votre disponibilité, votre mobilité, votre niveau de langues ou autres... soyez donc prêt à répondre à tout type de questions.

Faites ressentir votre dynamisme

De l'autre côté du fil, votre recruteur ne peut voir ni votre entrain, ni votre sourire. Soyez donc suffisamment dynamique pour que votre interlocuteur le ressente et ait envie de vous rencontrer. Une astuce : même si vous êtes seul dans une pièce isolée, souriez : cela amène naturellement une voix agréable et avenante. De même, bien que vous ne rencontriez personne en face à face, revêtez un costume ou tailleur, vous vous sentirez alors davantage prêt à convaincre. N'oubliez pas de répondre par des phrases construites et développées : certains candidats ont tendance à répondre de manière trop concise, pensant que l'entretien téléphonique n'est pas le bon moment pour se présenter pleinement. Pourtant, le recruteur cherche déjà à vous découvrir. Ne dévoilez donc pas tout de votre personne, mais suffisamment pour attiser la curiosité du recruteur. N'omettez pas non plus de faire preuve d'une écoute active ! Cela peut vous permettre de glaner des informations précieuses pour mieux vous mettre en avant par la suite. Enfin, pensez à poser une ou deux questions : ceci mettra en exergue l'intérêt que vous portez au poste et à l'entreprise.

Préparez la suite

Si le recruteur vous a proposé un rendez-vous, il ne vous reste plus qu'à exprimer à nouveau votre motivation et le remercier. En revanche, si ce n'est pas le cas, mettez en place un plan d'action : demandez à quelle date sera prise sa décision, quand pouvez-vous le rappeler, et osez proposer vous-même un entretien en face à face. Quoi qu'il arrive, ne raccrochez pas sans avoir demandé quelle suite sera donnée à cet entretien téléphonique. Enfin, n'oubliez jamais de prendre le nom et les coordonnées de votre interlocuteur...

En résumé : préparez-vous sérieusement, soyez dynamique et anticipez la suite de cet entretien téléphonique, tout en gardant en tête votre objectif premier, décrocher un entretien en face-à-face.

 

>> Accédez à toutes nos offres d'emploi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :