Chiara Corazza à la direction du Women’s Forum

 |   |  508  mots
(Crédits : DR)
A la tête de Paris Ile-de-France Capitale Economique depuis 2002, Chiara Corazza vient d’être nommée par Maurice Levy directeur général du Women’s Forum. Retour sur une carrière dédiée aux relations internationales et aux femmes.

Rien d'étonnant à ce que Chiara Corazza se retrouve aujourd'hui à la tête de cette plateforme qui porte depuis 2005 la voix des femmes sur les grandes questions économiques et sociales. « J'ai toujours voulu mettre en valeur les talents des femmes et promouvoir l'entraide entre femmes. C'est un enjeu essentiel », annonce celle qui refuse pourtant l'étiquette de féministe. Britannique et italienne, elle parle cinq langues et baigne depuis son enfance dans un monde multiculturel. Elle se décrit tout naturellement comme une citoyenne du monde.

 Docteur en droit et diplômée de sciences politiques, Chiara Corazza commence sa carrière dans le journalisme. Dans les années 80, elle réussit à convaincre sa rédaction italienne de faire des portraits de personnalités étrangères et inaugure la série avec une interview de Margaret Thatcher. Quand elle s'installe en France en 1985, elle rejoint le cabinet de Michel Giraud au conseil régional d'Ile-de-France où elle dirige les relations internationales et lance Metropolis, l'Association Mondiale des Grandes Métropoles. Prochaine étape, la promotion de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2008 aux côtés de Claude Bébéar. « Nous avons vécu une grande complicité avec les femmes athlètes et présidentes de fédérations », se souvient-elle.

Développer la place des femmes dans le monde économique

Depuis 2002, Chiara Corazza dirige Paris-Ile de France Capitale Economique, une association de la CCI de Paris dont la mission est de renforcer l'attractivité de la région auprès des investisseurs internationaux. Un poste qu'elle continuera à assumer jusqu'en avril afin de boucler quelques dossiers tels que le Forum Grand Paris et d'assurer la transition. « J'ai créé le Cercle des Femmes du Grand Paris, un vivier de talents pour faire des passerelles entre des femmes de différents secteurs, et porter une nouvelle voix pour valoriser l'attractivité de la Région Capitale. En 2009, avec Christine Lagarde, nous avons organisé une rencontre de l'Arab International Women's Forum à Paris qui a réuni 220 femmes d'affaires de grande qualité venues de 22 pays arabes. J'en suis toujours administrateur. Il s'agit de faire des ponts entre l'Occident et le Moyen-Orient. », explique-t-elle.

 « Il y a une logique avec le Women's Forum. Je m'y sens très à l'aise et m'efforce de développer la place des femmes dans le monde économique. » Pour cette nouvelle aventure, elle foisonne d'idées. « Je souhaite développer un réseau international avec des têtes de pont dans les principaux pays car le Women's Forum n'est pas uniquement français. Je voudrais aussi qu'il soit un dénicheur de talents féminins, y compris de femmes administrateurs de boards internationaux  », énumère-t-elle. « Je veux associer largement les entreprises qui ont bien compris les enjeux de la diversité, en accompagnant les grands groupes français et internationaux. » Depuis sa création en 2005, le Women's Forum, une compagnie du groupe Publicis, a essaimé au Brésil, au Myanmar, à Bruxelles, en Italie, à Dubaï, au Mexique et à l'ile Maurice. Le Women's Forum est présidé depuis deux ans par Clara Gaymard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2017 à 19:35 :
Le Women's Forum

Là où des bourgeoises richissimes se réunissent pour affirmer qu'elles les victimes de la société.
a écrit le 11/01/2017 à 17:55 :
Depuis le temps que l'on essaye la parité à tout prix hommes femmes au sein de l'économie et que ça ne fonctionne pas, on peut y voir certes un machisme évident dans le milieu d'affaire qui fait que si les gars ont tué père et mère pour réussir c'est pouvoir coucher avec les femmes qu'ils veulent quand ils veulent, mais peut-être également que plus évoluées que nous, elle comprenne que ce domaine d'activité ne mène nulle part non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :