Suppression de la taxe d'habitation : Darmanin met les choses au clair

 |   |  350  mots
Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, et le gouvernement présenteront la suppression de la taxe d'habitation à l'Assemblée nationale dès la rentrée.
Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, et le gouvernement présenteront la suppression de la taxe d'habitation à l'Assemblée nationale dès la rentrée. (Crédits : Charles Platiau)
Deux jours après le discours de politique générale du Premier ministre, au cours duquel on aurait pu craindre un recul de la mesure, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a réaffirmé que la taxe d'habitation serait bien supprimée pour 80% des Français.

Le doute n'est plus permis. Invité ce 6 juillet de la matinale de France Info, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a tenu à réaffirmer que la "promesse du président" Emmanuel Macron sera tenue et qu'il y aura donc bien "80% de la taxe d'habitation supprimée pour les Français".

Dans son discours de politique générale, le Premier ministre Edouard Philippe s'était montré très prudent sur le calendrier de la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables. L'évocation d'une "concertation avec les collectivités" réalisée au préalable laissait même présager un début de remise en cause de la réforme.

> Lire aussi : CICE, ISF, "flat tax"... Philippe étale les réformes sur deux ans, au moins

Une réforme "sur 3 ans" présentée dès la rentrée

Gérald Darmanin a confirmé la mise en place de cette concertation, qui sera "menée avec les collectivités locales sur les modalités de la suppression", et a annoncé un première étape fixée au 17 juillet, date à laquelle Edouard Philippe présidera une "conférence des territoires pour parler de cette question".

Le ministre des Comptes publics en a également profité pour préciser le calendrier de la réforme, qui sera menée sur trois ans, comme l'avait promis Emmanuel Macron lors de sa campagne. Et la suppression de la taxe d'habitation - ainsi que ses "mécanismes"  - figurera dans la loi de finances de 2018 qui sera présentée à la rentrée au Parlement.

Cette mesure ne devrait toutefois pas passer sans encombres, la taxe d'habitation représentant une ressource essentielle pour de nombreuses communes. De nombreux maires se sont d'ores et déjà inquiétés de sa suppression. Affaire à suivre...

> Lire aussi : Suppression de la taxe d'habitation: les maires contre la proposition Macron

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2017 à 12:08 :
Entre : "la taxe d'habitation supprimée pour 80% des francais", et, "80% de la taxe d'habitation supprimée aux français" (Gérald Darmanin), il y a une nuance réelle, non ?
a écrit le 07/07/2017 à 19:13 :
Macron a promis la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des français .
Darmanin lui confirme la suppression de 80% de la taxe d'habitation .
il semble que ces deux là ne soient pas sur le même projet .
Y aurait-il un loup caché sur cette différence d'expression ?
Réponse de le 02/08/2017 à 10:54 :
Quand on regarde Darmanin, c'est Sarkozy II le retour, même physiquement !
Réponse de le 02/08/2017 à 10:55 :
Quand on regarde Darmanin, c'est Sarkozy II le retour, même physiquement !
Réponse de le 02/08/2017 à 10:55 :
Quand on regarde Darmanin, c'est Sarkozy II le retour, même physiquement !
a écrit le 07/07/2017 à 15:18 :
Cette non-suppression ne me surprendrais pas, et je la souhaite même.

D'une part je n'ai aucune confiance dans la parole des équipes de Macron (aujourd'hui ils peuvent dire qu'ils tiendront leur promesse, mais dans un an on verra ce qu'ils diront, et ils peuvent aussi supprimer cette taxe puis instaurer une autre avec un nom légèrement différent). Venant de gens qui ont pour la plupart quitté leur ancien parti pour rejoindre un autre plus à la mode, les paroles n'ont pas de valeur.

Et d'autre part il y a un trou énorme à combler dans les finances publiques par la faute de Hollande (et de Macron son élève). Je préfère payer une taxe d'habitation que payer l'amende que va mettre l'Europe à la France pour non-respect de la parole donnée. Parce qu'il ne faut pas se leurrer, quand l'état paie une amende, les impôts augmentent d'autant : l'état c'est l'ensemble des contribuables. C'est peut-être trop évident pour le dire, mais certains ne l'ont visiblement pas compris.
a écrit le 07/07/2017 à 10:46 :
Il faut une loi restrictive obligeant le collectivités locales à baisser leur train de vie, façon de les obliger à baisser les impôts locaux. Tout le monde doit être maintenant à la manœuvre des économies !!!
a écrit le 07/07/2017 à 10:21 :
attention !!!on veut bien supporter la hausse de la csg s'il y a la suppression de la taxe d'habitation sinon il y aura le retour de baton dans les urnes c'est la dernière chance si macron ne respecte pas cet engagement c'est les extrêmes au prochain coup les retraites ont de la mémre
a écrit le 07/07/2017 à 8:53 :
très mauvaise idée! payer au niveau local cela donne le sens des responsabilités, ne serait-ce prendre soin de ce que nous payons et nous donne la possibilité d'être exigeants avec la municipalité

Sans compter que ce sont encore les classes moyennes qui trinquent. Faut-il que je gagne moins? j'aurai sans doute plus de pouvoir d'achat...
a écrit le 07/07/2017 à 8:41 :
Comme d'hab! Tout ce que l'on ne demande pas sera fait!
a écrit le 07/07/2017 à 8:29 :
le reve se termine entour de magie
a écrit le 06/07/2017 à 19:50 :
on sait maintenant que cela ne se fera pas et c'est tant mieux.c'est de l' esbrouffe comme le plan Hulot .le masque commence a tomber seules les augmentations d'impots seront bien reelles(CSG,tabac ,diesel,ecotaxe,taxe carbone.......)
a écrit le 06/07/2017 à 19:45 :
"80% de la taxe d'habitation supprimée pour les Français" ou "suppression de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables" ? Dans tous les cas, pour l'instant, c'est demain on rase gratis puisque la mesure est repoussée à plus tard :-)
a écrit le 06/07/2017 à 19:39 :
Donc il abandonne le critère des 20.000 correspondant au revenue médian et à 50% de la population alors...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :