Les banques américaines autorisées à traiter avec les magasins de cannabis

 |   |  225  mots
Cet assouplissement permettra de répondre aux problèmes rencontrés par les vendeurs de marijuana dans le Colorado, où la drogue a été légalisée, et qui sont contraints d'opérer uniquement en cash. REUTERS.
Cet assouplissement permettra de répondre aux problèmes rencontrés par les vendeurs de marijuana dans le Colorado, où la drogue a été légalisée, et qui sont contraints d'opérer uniquement en cash. REUTERS. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les départements du Trésor et de la Justice des Etats-Unis ont donné vendredi la possibilité, aux établissements de crédit, d'ouvrir leurs services aux commerces de marijuana.

Nouveaux débouchés en vue, pour les banques américaines. Les départements du Trésor et de la Justice des Etats-Unis ont donné vendredi la possibilité, aux établissements de crédit, d'ouvrir leurs services aux commerces de marijuana, six semaines après l'ouverture des premiers débits à usage récréatif dans le Colorado.

Le cannabis demeure certes considéré comme un produit stupéfiant illégal au niveau national, mais les circulaires émises par les départements du Trésor et de la Justice, sans pour autant garantir l'immunité aux banques, promettent que ces dernières seront exemptes de poursuites criminelles pour blanchiment d'argent ou autres motifs, tant qu'elles rempliront un certain nombre de critères.

Cet assouplissement permettra de répondre aux problèmes rencontrés par les vendeurs de marijuana dans le Colorado, où la drogue a été légalisée, ainsi que dans les dispensaires médicaux de la vingtaine d'autres Etats où elle est autorisée à des fins thérapeutiques.

Sans accès aux services bancaires, ces enseignes étaient en effet jusqu'à présent contraintes d'opérer uniquement en liquide, de l'achat de fournitures au versement des salaires de leurs  employés. Ce qui leur pose d'importants problèmes de sécurité. Le fisc américain y voit également son propre intérêt pour collecter les taxes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2014 à 11:03 :
Encore une preuve de l'alliance de fait entre une certaine conceptio du libéralisme économioque et le libertarisme moral, dénoncée avec éclat par Hervé Juvin dans sa dernière livraison "La grande séparation".
a écrit le 17/02/2014 à 3:24 :
Il n'est d'ailleurs pas certain que les clients ne préfèrent pas payer cash, parce que si tu paies avec une carte de crédit, t'es fiché immédiatement...et qui sait dans le futur ce qu'ils feront des fichiers divers et variés qui sont actuellement constitués.
a écrit le 16/02/2014 à 23:47 :
Aux USA cette autorisation a un sens énorme car le cannabis reste interdit au niveau fédéral. Or les vendeurs de "put" commencent à amasser beaucoup de liquides qui n'était pas bon de laisser trainer et les banques craignaient de se faire chopper par le gouvernement. So let´s do it. Je pense que le cannabis sera retiré de la liste des stups de l'ONU dans moins d'une quinzaine d'années. A new green market is born...
a écrit le 15/02/2014 à 15:17 :
Et les victimes du cannabis ...pourront se faire financer le traitement du cancer du poumon par les banques...?
Réponse de le 15/02/2014 à 16:19 :
Non, par Obamacare...
Réponse de le 16/02/2014 à 3:27 :
@Michel: et au cas où ils ne seraient pas couverts, ils pourront toujours venir chez nous pour bénéficier de la sécu :-)
Réponse de le 31/12/2014 à 11:46 :
vous en connaissez bcp des victimes du cannabis ? drogue non mortelle, non letale quelle que soit la dose ingurgitée, son seul defaut est le goudron qui se dégage lors de la combustion...la fumee de cannabis pur est expectorante et peut servir a traiter des grippes ou troubles rhinopharyngiteux...Les seuls victimes du cannabis sont ceux qui fument du tabac avec leurs cannabis...et maintenant il y a d autre moyens que de le fumer...medicament du 21€me siecle ce cannabis, enfin une reconnaissance, malgré la concurrence qu il va apporter aux labos medicaux qui nous vendent des milliers de pilules devenues maintenant obsoletes ou moins efficaces et abandonnées...
enfin les fumeurs de joints vont pouvoir respirer et arreter de se cacher.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :