La Tribune

Les assureurs redécouvrent de l'intérêt pour les PME

Pour la première fois, les assureurs ont souscrit aux émissions de l'organisme public de financement des PME. Copyright Reuters
Pour la première fois, les assureurs ont souscrit aux émissions de l'organisme public de financement des PME. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Laura Fort  |   -  473  mots
Après avoir réduit leur financement aux PME en 2009 et 2010, les assureurs ont renforcé leurs dispositifs de soutien en 2011 et multiplieront les initiatives en 2012.

Est-ce un effet lié à la campagne présidentielle, période pendant laquelle il est d'usage de tenter de se faire bien voir ? Toujours est-il que l?augmentation du financement des assureurs vers les PME est bénéfique pour tous les établissements non cotés, qui constituent la majorité de nos entreprises.
L?investissement des assureurs dans le non coté était allé croissant de 2003 (8.8 milliards d?euros) à 2008 (25.6 milliards d?euros). Il a ensuite ralenti en 2009 et 2010, pour atteindre respectivement 22.1 et 22.8 milliards d?euros. Un ralentissement en partie dû à la baisse de la valorisation des actifs investis : la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) estimait ainsi à 2.5 milliards d?euros les dépréciations enregistrées sur les investissements dans le non coté fin 2009. Mais en 2011, les assureurs ont repris le chemin des PME avec 24.5 milliards d?euros investis dans ce secteur.

Deux nouveaux fonds et un soutien au FSI et à Oséo

Cet engagement renforcé des assureurs s?explique notamment par les 3 milliards d?euros d?investissements nouveaux réalisés en 2011. Cette somme se décompose pour 1.5 milliards d?euros vers les PME non cotées, pour 0.8 milliards d?euros vers les PME cotées, et pour 700 millions d?euros vers Oseo. Pour la première fois, les assureurs ont souscrit aux émissions de l?organisme public de financement des PME.
Cette initiative fait d?ailleurs étrangement écho au v?u prononcé par le président de la commission des finances, Jean Arthuis, il y a tout juste un an. Soutenu à l?époque par l?AFIC (Association française des investisseurs en capital) et l?AFG (Association française de gestion), celui-ci prônait en effet le fléchage d?au moins 1% des fonds de l?assurance vie vers Oseo.
Les sociétés d?assurance ne s?arrêteront pas en si bon chemin. Mardi 21 février, deux nouveaux fonds d?investissement ont été lancés, Nova 1 et 2, dotés chacun de 80.75 millions d'euros. Au total, sur les 161.5 millions d'euros réunis via ces deux fonds, les assureurs participent à hauteur de 120 millions d'euros. Ils contribuent également au programme FSI France Investissement 2020, inauguré ce mardi soir à Bercy.

6.2 milliards d?euros attendent d?être investis

Du coup, les capitaux en attente d?investissement ont augmenté : 5.5 milliards d?euros étaient en gestation en 2010 contre 6.2 milliards d?euros en 2011. Au final sur l'année, 18.3 milliards d?euros ont été effectivement investis sur les 24.5 milliards d?euros débloqués par les assureurs. Un décalage dû entre autres autres à une période peu propice aux rachats d?entreprises. A terme, si les fonds de private equity n?arrivent pas à investir cet argent dans le temps qui leur est imparti, il peut être décidé d?un allongement de la période d?investissement ou d?une restitution du capital aux assureurs.

Réagir