Pourquoi le Rafale va s'exporter

 |   |  1303  mots
Au Qatar, c'est brûlant. Après trois semaines de négociations entre Dassault Aviation et le Qatar en France, l'avionneur est vraiment très proche d'un premier contrat export pour le Rafale (36 appareils).
Au Qatar, c'est brûlant. Après trois semaines de négociations entre Dassault Aviation et le Qatar en France, l'avionneur est vraiment très proche d'un premier contrat export pour le Rafale (36 appareils). (Crédits : reuters.com)
L'alignement des planètes semble favorable à une vente prochaine du Rafale. Une petite dizaine de pays s'intéresse à l'avion de combat français.

Qatar, Inde, Émirats Arabes Unis, Égypte, Malaisie, Indonésie, Belgique et pourquoi pas la Finlande... Ce ne sont pas les principales destinations des tour-opérateurs en 2015 mais la possibilité de voir un jour le Rafale atterrir dans un ou plusieurs de ces pays soucieux d'acquérir un avion de combat certifié "combat proven". Des pays qui souhaitent également disposer d'un outil militaire de puissance capable de se projeter sur un théâtre d'opérations complexe. Et pas seulement pour les parades militaires ou pour la police du ciel pour les sommets du G20.

Car en dépit du "french bashing" récurrent à propos de cet avion de combat, l'alignement des planètes pourrait enfin sourire à ce bijou technologique français. Et dire qu'aux États-Unis, il est très respecté... mais aussi combattu avec force. Tous les moyens sont bons pour le battre sur tous les appels d'offre internationaux. En Corée du Sud, où le Rafale avait surclassé le F-15 à l'issue des évaluations, il a fallu que George Bush décroche son téléphone pour appeler Séoul à la raison... et lui rappeler la forte présence militaire américaine. Avec succès malheureusement pour Paris.

Les "Opex", une vitrine pour le Rafale

Pourquoi reparle-t-on du Rafale à l'export maintenant ? Car l'appareil développé et mis au point par Dassault Aviation et ses partenaires au sein du GIE Rafale (Thales et Safran) a atteint un degré de maturité opérationnel de très haut niveau.

Ses nombreuses interventions en Libye, où il est entré en premier dans l'espace aérien libyen, en Afghanistan, au Mali et aujourd'hui en Irak, ont été suivies avec beaucoup d'attention par la plupart des armées de l'air du monde entier. Et cela compte.

Car rien de plus facile pour le chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Denis Mercier, de captiver, lors de rencontres bilatérales ou à plusieurs, ses homologues en racontant les missions du Rafale dans le ciel libyen, afghan, malien et irakien. Alors que d'autres ne peuvent raconter que des scénarios de missions...

C'est évidemment une vitrine commerciale pour le Rafale.

"La capacité de la France à intervenir en premier, avec des matériels capables de traiter les cibles de manière précise - bien plus qu'en envoyant une centaine de Tomahawk dans la nature -, et d'y effectuer des missions longues - directement entre Saint-Dizier et le Mali - a été appréciée", avait estimé en 2013 le Pdg de Dassault Aviation, Eric Trappier. "Non seulement elle l'a été sur le plan politique - car n'importe quel pays n'a pas une telle capacité d'intervention -, mais elle l'a été aussi sur le plan des moyens matériels et de la faculté à opérer parfaitement les manœuvres. Cela s'est vu un peu partout dans le monde. L'opération au Mali a donc eu une influence positive sur l'image du Rafale, comme avant, celle effectuée en Libye."

Un armement de haut niveau

En outre, le Rafale est également un avion de combat, qui bénéficie de missiles extrêmement performants pouvant séduire les pays intéressés. Grâce notamment à MBDA et à un degré moindre Safran avec la bombe guidée de précision AASM Hammer.

C'est d'ailleurs pour cela que Dassault Aviation empêche, souvent avec succès, MBDA et Safran de fournir d'autres avions de combat concurrents. "Le Rafale est le seul chasseur au monde capable de porter 1,5 fois sa propre masse", grâce à ses capacités de 14 points d'emport, assure Dassault Aviation. Et de préciser que "deux Rafale représentent un potentiel équivalent à six avions de la classe Mirage 2000".

Le Rafale a été conçu pour accomplir toutes les missions de l'aviation de combat : interception et combat air-air avec canon de 30 mm, missiles Mica IR/EM et missiles Meteor (à partir de 2018) ; appui au sol avec canon de 30 mm, bombes guidées laser GBU-12/24, bombes guidées GPS AASM (utilisés en Afghanistan, en Libye et au Mali) ; frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp-Storm Shadow (utilisés en Libye) ; attaque à la mer avec missile Exocet AM39 Block 2 ; reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos (utilisée en Afghanistan, en Libye et au Mali) ; ravitaillement en vol d'un Rafale à un autre ("buddy-buddy") et enfin dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

Des pays intéressés par le Rafale

Une petite dizaine de pays restent intéressés par le Rafale à des degrés divers. Cela peut surprendre mais c'est bien le cas. Tout simplement parce que leurs armées de l'air ont besoin de renouveler actuellement leur flotte d'avions de combat. Et surtout ces pays souhaitent diversifier leur approvisionnement pour ne pas rester dans les mains d'une seule puissance capable d'exporter ce type de matériel comme les États-Unis et la Russie.

C'est donc une vraie chance pour le Rafale qui peut bénéficier de cette posture stratégique. Par exemple sans les Mirage 2000-9 la chasse émiratie n'aurait jamais pu intervenir aussi rapidement en Libye contre des positions islamistes cet été. Pas sûr que les États-Unis auraient donné non seulement leur accord et mais aussi dans les temps pour une opération engageant des F-16, fussent-il propriétés des Émirats Arabes Unis.

Alors, pourquoi tant d'échecs?

Alors pourquoi tant d'échecs auparavant ? Pour des raisons surtout liées au poids des États-Unis en Corée du Sud et Pays-Bas en 2002 et à Singapour en 2005. Mais aussi par la faute de la France qui a mené des campagnes politico-commerciales prometteuses mais gâchées au final par des maladresses incroyables. Notamment au Maroc (2007), en Suisse (2011) et au Brésil (2013).

Au Maroc pourtant prêt à s'offrir l'avion de combat français, la France n'a pas su répondre à temps à une demande de financement pourtant récurrente du royaume pour l'achat de 18 Rafale (2,1 milliards d'euros). Et les États-Unis s'engouffreront dans la brèche faisant une proposition moins chère que celle des Français dépassés. Avec succès.

En Suisse, alors que Dassault Aviation croit dur comme fer à un premier succès export, Nicolas Sarkozy douche tous les espoirs de l'avionneur en accusant Berne d'être toujours un paradis fiscal, lors du G20 à Nice en novembre 2011. Furieuse la Suisse, pourtant elle aussi intéressée par le Rafale, lui préfère fin 2011 le Gripen, pourtant classé bon dernier lors des évaluations de l'armée de l'air suisse.

Enfin, au Brésil, la relation entre le président brésilien Lula et Nicolas Sarkozy est excellente jusqu'en 2010. Mais mi-2010, Paris ne soutient pas Brasilia, qui attendait pourtant l'aide de la France, sur le dossier du nucléaire en Iran. Lula, qui était deux doigts d'acheter 36 Rafale en 2009, en prend ombrage. D'autres raisons occultes seraient également avancées.

Le Qatar, premier pays export?

Au Qatar, c'est brûlant. Après trois semaines de négociations entre Dassault Aviation et le Qatar en France, l'avionneur est vraiment très proche d'un premier contrat export pour le Rafale (36 appareils). Elles sont très avancées, à tel point que les négociateurs en seraient à parler des modalités de paiement et de garanties bancaires. En tout cas le cheikh Tamin ben Hamad Al-Thani souhaite conclure avant la fin de l'année.

En Inde, les négociations avec l'Inde sur un contrat d'environ 15 milliards de dollars (12 milliards d'euros) portant sur 126 Rafale sont "sur le point d'aboutir", a-t-on dit mardi dans l'entourage du ministre français de la Défense. "Nous pouvons dire que les négociations sont sur le point d'aboutir", explique-t-on dit dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian, qui était en Inde en début de semaine. Il n'est pas impossible que New Delhi notifie un contrat avant la fin de l'exercice budgétaire fin mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2015 à 11:38 :
Parce que le F35 est un désastre et que le Rafale a finalement un bon rapport qualité prix.
a écrit le 01/02/2015 à 9:56 :
Trop compliqué à vendre un avion. Faut faire comme les Suisses: vendre des capteurs et des éléments séparés à tout le monde. Un pays ne vend plus d'avion alors un autre en vend.
a écrit le 31/01/2015 à 18:55 :
Dès que les Anglais auront compris que le f35 c'est devenu trop compliqué: tout le monde voudra le Rafale. De plus la Suisse n'a pas acheté d'avions. Donc elle devra demander à la France, entre autres, d'assurer sa défense: "Donc d'utiliser les Rafales français....".
a écrit le 12/12/2014 à 16:01 :
S'est tous ce que l'on souhaite a Mr dassault et au ministère de La Défense..... Mais bon a la date d'aujourd'hui beaucoup de promes est zéro achat.....
Réponse de le 04/02/2015 à 2:27 :
quelles promesses ? il n'y a eu pour l'instant que des discutions positives !! je te signale que pour l'Inde , les essais et le choix du Rafale sont terminées , si il y a des retards à la signature , c'est suite aux multiples demandes de l'Inde comme la possibilité de mettre des missiles russes sur le Rafale , je suppose que l'intégration de missiles russes posent quelques problèmes techniques !! un missile russe parle russe même en langage informatique et le Rafale cause Français !!
a écrit le 06/12/2014 à 16:08 :
On ne compte pas les oeufs dans le cul de la poule : comme pour les précédents contrats. DASSAULT va se faire coiffer au poteau par les USA avec leur F16.
Réponse de le 06/12/2014 à 16:35 :
Toujours le pessimisme qui caractérise les commentaires des succès potentiels de la France sur la tribune. Comme si rien ne devait aller car tout doit aller de mal en pis : la France n'a pas besoin de ce pessimisme forcené.
Réponse de le 06/12/2014 à 18:51 :
Les F-16 ?
Même la version Viper est incapable de faire face à la menace du Su-30 revalorisé.
Les militaires indiens veulent un chasseur bombardier capable de tenir tête à un Su-30 MKI ce qui est déjà le cas du Rafale, puisqu'il y a eu une rencontre Rafale Vs Su-30 MKI en Juin de cette année.
Réponse de le 15/12/2014 à 10:02 :
Utiliser la métaphore peut être drôle ou faire savant, à condition de ne pas dire des bêtises...Compter les œufs dans le cul d'une poule ne sert à rien ... puisque ce n'est pas par cet orifice naturel qu'ils sortent... Je vous propose plutôt celle-ci: "c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses ..."
Réponse de le 13/05/2015 à 18:25 :
Et qui c'est qui l'a dans l'baba et qui est ridicule maintenant ? Oui, c'est bien hades59 :D
a écrit le 06/12/2014 à 12:51 :
Si les Indiens achètent alors que Nunuche 1er refuse de livrer les Mistral aux Russes sous la pression, c'est qu'ils ont vraiment envie de nous faire des fleurs, d'être très gentils/polis avec nous..
Réponse de le 07/12/2014 à 9:57 :
les indiens que je sache non jamais envahie de pays européen c'est toute la différence...
a écrit le 06/12/2014 à 12:50 :
Très bon résumé et un bon rappel, pas inutile pour certains.
a écrit le 06/12/2014 à 12:34 :
Obama a promis à Hollande de lui laisser le champs des avions libre si il ne livre pas le bateau militaire à Poutine
a écrit le 06/12/2014 à 9:57 :
Le sujet des "faces cachées" de tous ces contrats de défense n'est pas abordé. Cet article est cependant excellent et visionnaire...
a écrit le 06/12/2014 à 9:30 :
Les arguments ne tiennent pas la route, surtout avant que le contrat avec l'Inde soit signé, qui implique un transfert de technologie massif.
Si le contrat se fait, il faudra se demander la nature des accords secrets etc. pour ne pas dire des commissions payées.
Est-ce que les potentiels clients ont vraiment besoin d'un chasseur si pointu et si cher? Ce n'est pas logique.

La France a fait des erreurs répétées avec ses chars, ses TGV, ses centrales nucléaires etc. etc.
Réponse de le 06/12/2014 à 9:38 :
Tous les contrats signés par l'Etat français et les sociétés françaises sont riches en "commissions" (pots-de-vin) et les scandales de corruption liés à ces faits éclatent par ci par là (Taiwan, Brésil, Mexique, Argentine, etc). Il n'est pas un hasard que dans un classement des pays les moins corrompus de la planète, entre 34 pays la France se classe en 28ème place !!!
Réponse de le 06/12/2014 à 10:32 :
Des classements anglo-saxons comme par hasard et d'ailleurs ces soi-disantes ONG comme Transparency sont certainement manipulées par les services américains, britanniques... Londres/Arabie saoudite jamais un commentaire dans ces classements. Etonnant, non ?
Réponse de le 06/12/2014 à 11:40 :
La seule chose qui est illogique , c'est votre ignorance
Ignorance du fait que le Rafale n'est pas un avion cher , il est bien moins cher que l'Eurofighter et le F35 et offre davantage.
Ignorance du faut que l'Inde est un pays entourés de voisins puissants et potentiellement hostiles comme le Pakistan et la Chine . La guerre du kargill , cela ne vous dit rien ?
Réponse de le 06/12/2014 à 12:22 :
"entre 34 pays la France se classe en 28ème place"
aussi vrai que:
entre 98 pays la France se classe en 28ème place
ou
entre 133 pays la France se classe en 28ème place
Réponse de le 06/12/2014 à 13:38 :
C'est sûr mais est-ce que ces classements sont crédibles? Pas aussi sûr que vous à moins que vous soyez concurrent de la France en général, et du Rafale en particulier. En ce cas votre attitude est compréhensible.
a écrit le 05/12/2014 à 23:48 :
@Akhyys

Les idéologies ne remplissent les ventres et en ce moment la population française a besoin que l'économie reparte du bon pied.

Les pays qui achètent le Rafale se doute que la France à pris certaines mesures de sécurité pour éviter les mauvaises surprises.
De plus les missiles du Rafale sont de fabrication française donc la majorité des clients sont dépendants de la France pour les fournitures.
La meilleur garantie c'est le moteur du Rafale qui est fabriqué par Snecma et non par Dassault Aviation donc les clients devront commander les nouveaux moteurs ou les pièces de rechange à Snecma.

Il est peu probable que les grands clients de la France attaquent les forces françaises ou des citoyens français volontairement.
Réponse de le 06/12/2014 à 17:55 :
C'est probablement pour cet même économie qu'on ne livre pas les mistrals ( ce qui a le mérite de nous offrir une superbe pub du "je vous achète, et vous ne me livrez pas").
Réponse de le 06/12/2014 à 21:07 :
La non livraison du BPC Mistral est d'ordre politique et sécuritaire. Toute la planète le comprend sauf bien sur la Russie et leurs alliés.
Quoi que peu dire la Russie sur la soit disant perte de crédibilité française, il se trouve que d'autres pays continuent d'acheter de l'armement français en toute confiance contrairement à la médisance des médias russes et pro russes.
Il y a beaucoup de pays qui n'ont rien à faire de l'opinion de la Russie.
a écrit le 05/12/2014 à 23:36 :
Un premier contrat export du Rafale, c'est pour le Qatar ou l'Inde? il est beau ce Rafale!!!
a écrit le 05/12/2014 à 23:05 :
La France, ce pays qui lutte pour la paix et la démocratie, va vendre des avions de combat hautement performant à des pays dont le concept de démocratie est encore plus éloigné que chez nous. J'ai pitié de notre pauvre pays qui vend son âme à l'économie.
Réponse de le 06/12/2014 à 10:33 :
Oh un bisounours. Vous préférez faire travailler les salariés étrangers, en l'occurence américains, anglais ou russes ou finalement français. J'ai fait mon choix.
a écrit le 05/12/2014 à 23:02 :
Nous pouvons que souhaiter que cette technologie française soit enfin reconnue en monnaie sonante. Je crois également que la discrétion du ministre des armées, car ces contrats ont un côté politique, moins fanfaron que ces prédécesseurs moins bling bling est un atout dans les négociations. Enfin notre commerce extérieur sera un peu moins rouge et l’emploi sera assuré pour plusieurs années pour des centaines de salariés. Dommage de lire tant de messages qui refusent d'être derrière notre industrie. Bonne chance aux négociateurs.
a écrit le 05/12/2014 à 19:52 :
Cet avion va se vendre parce qu'il presente des caracteristiques extra.
Réponse de le 13/05/2015 à 18:30 :
Bravo, tout est dit en peu de mots :)
a écrit le 05/12/2014 à 19:49 :
le RAFALE a coutè 40 milliars euro au contribuables français et pas un seul avion de vendu allors que d apres vous il est le milleur du monde
Réponse de le 05/12/2014 à 20:34 :
Le meilleur donc trop complet, trop performant, trop cher pour un usage banal de pays pacifique. Il en remplace plusieurs, mais parfois un seul type suffit (voir la Suisse).
Réponse de le 13/05/2015 à 18:32 :
Et al 01 aussi l'a bien profond dans l'baba :D
a écrit le 05/12/2014 à 18:54 :
meur CABIROL le RAFALE a coutè 40 milliars euros de RD au contribuables français pas un avion vendue
Réponse de le 06/12/2014 à 10:35 :
Et alors. Il a fait travailler 500 PME et grands groupes. Les salariés de ces groupes ont-ils volé cet argent, hein?
Réponse de le 06/12/2014 à 11:46 :
et en plus c'est faux , la Rafale est le seul avion de combat en service qui a été partiellement financé par les industriels. Et c'est 40 milliards pour 225 avions (minimum) et l'armement qui va avec. Et ces 40 milliards investis pour toute la durée de vie de l'avion ont permis a des entreprises de réaliser des percées technologiques indispensables a leur développement (par exemple les moteurs pour Safran ou les radars pour Thales ...)
Réponse de le 13/12/2014 à 16:40 :
C'est quoi 40 millirads comparé au trou récurrent de la sécu ??? faisons de vraies économies !!!
Réponse de le 13/02/2015 à 14:56 :
Tu sors encore al 01, tu es le maillon faible, aurevoir...
a écrit le 05/12/2014 à 17:54 :
Alors les atlantistes ,les rosbifs,les racketteurs ont va en exporter des centaines,des milliers peut être,vous ne nous avez pas enterré encore ,et on va vous en rendre jaloux........!
Réponse de le 05/12/2014 à 18:42 :
Ceux qui croient aux titres de La Tribune croient aussi au Père Noël, aux OVNIs….
Réponse de le 06/12/2014 à 10:36 :
trop drole.... lisez Tom & Jerry, c'est moins compliqué
a écrit le 05/12/2014 à 16:38 :
Les avions seront construits en Indre, par des techniciens Indriennes.
Réponse de le 05/12/2014 à 17:54 :
Ce n'est pas aussi simple que ça, Dassault Aviation construit des avions depuis les années 50, ce qui veut dire que 4 génération de techniciens se transmette le savoir faire acquis, les indiens ont commencé à construire des avions que depuis les années 80.
Le savoir faire n'est pas le même, la transmission de connaissance sera pas aussi simple.
Réponse de le 05/12/2014 à 18:43 :
Un tel niveau de naïveté me laisse pantois… résolument.
Réponse de le 06/12/2014 à 11:52 :
La France ! , 18 avions seront construits en France et pour les 108 restants , meme s'ils seront assembles en Inde , une importante partie des sous ensembles restera made in France, surtout au debut du fonctionnement de la chaine.
Pourquoi croyez vous que les plus grands constructeurs de jets militaires americains europeens et russes se sont battus (et se battent toujours ) pour obtenir ce contrat ?
Réponse de le 06/12/2014 à 13:15 :
@qui gagne?
Savais pas que Dassault va ouvrir des usines dans l'Indre? o:)
a écrit le 05/12/2014 à 16:25 :
PARCE QUE. NA !
Réponse de le 05/12/2014 à 18:41 :
mdr
a écrit le 05/12/2014 à 15:32 :
Encore du RP pour Dassault, la France américaine devient qatari, chinoise, saoudienne….
a écrit le 05/12/2014 à 15:20 :
J ' ai vu une vidéo , d' un F16 Norvégien se faisant enrhumer par un vieux Su 30 ....allo maman bobo , c' est les propos du Norvégien .....( mon dieu, en réalité ) . Je pense que
beaucoup de responsables l' ont vu .
a écrit le 05/12/2014 à 14:26 :
Certainement cher, mais Certainement excellent, cet avion est un produit de luxe en temps de paix mais une assurance vie en temps de guerre. Une arme a ne pas mettre entre toute les mains...
Réponse de le 05/12/2014 à 16:26 :
Marcel Dassault, sors de ce corps !
a écrit le 05/12/2014 à 14:13 :
Les États Unis n'ont plus le poids politique qu'ils avaient avant, le F-22 est pratiquement invisible dans les derniers conflits, le F-35 n'arrive même pas à voler sans prendre feu, c'est dur pour la première puissance militaire de la planète.
Aujourd'hui beaucoup d'américains apprécient le Rafale après des années de dénies par un réflexe de nationalisme.
Le Rafale à toutes ses chances pour se vendre à l'international, c'est aux français de saisir l'occasion.
Réponse de le 05/12/2014 à 16:31 :
Surtout si l'on promet à l'acheteur qu'à chaque Rafale vendu il aura droit à une boîte de champagne !
Réponse de le 06/12/2014 à 15:25 :
La bouteille de champagne est moins couteux moralement et ça permet de faire connaitre un produit du terroir français.
Je préfère qu'ils donnent du champagne qu'une valise de billet de banque.
Parce qu'en face la concurrence ne se gène pas de donner les valises de dollars.
a écrit le 05/12/2014 à 13:35 :
Combien d'argent (des contributables) c'est payé dessous la table, par le Gouv.Fr.,
enfin de sauver Dassault (donc l'état) et l'image de la France?
Réponse de le 05/12/2014 à 13:54 :
Dassault se porte comme un charme et engrange des benefices enormes chaque année grace a ses avions civils . ce qui est excellent pour l'emploi et l'économie française meme si cela ne vous plait pas ;)
Réponse de le 06/12/2014 à 8:57 :
oui il s'en sort avec l'argent de nos impôts et aussi avec la corruption avec ses amis politiques. Un ramassis de gens infréquentables. Ça marche pour les bobos de gauche et les naïfs qui regardent tous les soirs BABAR.
Réponse de le 06/12/2014 à 11:34 :
Mon pauvre ami ,vous pouvez rester avec votre petite haine et vos idées étriquées; en attendant les clients du monde entier qui achètent les jets d'affaire ou les logiciels du groupe Dassault le font parce que ce sont d'excellents produits ! ; et vos impots , qui ne doivent pas etre tres élevés je pense, n'y sont pour rien ;)
Réponse de le 06/12/2014 à 17:26 :
meme si je donne qu'un euro pour moi c'est de trop. Vous devez en croquer car vous faites parti des 13 %. Qui croit en nunuche 1er. Enfin, heureusement qu'ils vendent queque chose il faut bien nourrir tous vos petits copains politiques de gauche. Effectivement vos idées ne sont pas étriquées car comme vos devez toucher une miette de votre parti vous êtes content et vous gobez tout.
Réponse de le 06/12/2014 à 17:29 :
je ne suis pas votre pauvre ami, une formule de vieux, vous avez 100 ans au moins, encore un retraité qui croit au père Noël. Joyeux noël et changez votre jouet pour acheter un rafale en plastique, vous ferez avancer le smililiblick.
Réponse de le 06/12/2014 à 23:48 :
vos rafales rien à cirer je n'ai rien à gagner, je regarde comme tout le monde que mon intérêt., d'ailleurs je fais toutes mes courses en Espagne mais je profite de tous les avantages du pays. Les autres je m'en tape.
Réponse de le 08/12/2014 à 1:00 :
Bah ne vous enervez pas , je ne fais que vous eduq.. informer ... et je comprends parfaitement qu'on a besoin cracher sur son pays et sur ceux qui reussissent quand on est un peu loser ou paumé :)
a écrit le 05/12/2014 à 13:24 :
Que c'est dur de sortir son papier quotidien en resassant les rumeurs d'il y a 3 mois.
Réponse de le 05/12/2014 à 13:52 :
informez vous , ce papier est la suite logique de ce qui s'est passé lundi et mardi en Inde
Réponse de le 06/12/2014 à 17:30 :
vous avez certainement participé aux négociations!
Réponse de le 06/12/2014 à 23:51 :
vous pouvez m'indiquez la marque de votre boule de cristal car vous croyez avoir la science infuse, du type le bon français qui part en vacances en camping car.
Réponse de le 29/05/2015 à 17:10 :
Et toc, Toc Vil. Pan sur le bec, Le Rafale s'est exporté et continuera à s'exporter
a écrit le 05/12/2014 à 13:07 :
Et dire qu'il y en a qui redemande du Sarkozy et ses tartarinades!
a écrit le 05/12/2014 à 12:47 :
C'est bien beau de parler avant de conclure mais ça ne vaut rien, d'autant que l'inénarrable épisode Mistral-perdant va beaucoup peser dans les négociations.

Encore bravo à ces médiocres président et gouvernement qui nous représentent !
a écrit le 05/12/2014 à 12:02 :
Croisons les doigts! Notons que la perte du contrat en Suisse a été une bénédiction puisque les Suisses par votation ont finalement refusé l'achat des Gripen.
a écrit le 05/12/2014 à 11:41 :
Je me rappelle la déclaration officielle coréenne "bien que le Rafale ait remporté l'évaluation , nous avons préféré privilegier nos liens avec les USA" . On a du se taper la tête contre les murs chez Dassault !
Réponse de le 05/12/2014 à 12:37 :
Exact : tout est dit !
a écrit le 05/12/2014 à 11:38 :
"Grâce notamment à MBDA et à un degré moindre Safran avec la bombe guidée de précision AASM Hammer."
oui mais non. Le Rafale tire bien plus d'AASM que de missile :-)
D'ailleurs le couple a été taillé sur mesure (à la mode F14 tomcat - missile Phoenix)...

Et c'est d'ailleurs là la confirmation que c'est bien un chasseur bombardier et non pas un chasseur tuné comme l'Eurofighter.
Réponse de le 05/12/2014 à 12:53 :
Le chasseur de 5ème génération russe T-50 PAK-FA possède des missiles trois fois plus rapides que n'importe quel missile air-air américain. Alors la blague qui circule actuellement dans les millieux aéronautiques internationaux commence par la question : Vous savez pourquoi le F-35 est un chasseur "invisible" ? R: C'est pour se cacher du T-50 !! :-))

Bonne weekend.
Réponse de le 05/12/2014 à 16:29 :
Le Rafale n'est pas un chasseur de 5ème mais de 4ème génération. Il est comparable au Sukhoï Su-35 russe de génération dit 4++ .
Réponse de le 06/12/2014 à 13:10 :
@r
Quand vous utilisez un couteau suisse plusieurs fois de suite comme tire-bouchon et que vous n'avez pas encore l'occasion de l'utiliser comme tournevis, est-ce que qu'on peut dire alors que la partie tournevis n'est pas terrible?
Le cas du Rafale est bien plus que celui d'un couteau suisse dans le sens que dans chaque domaine, il est très bon voire le champion! Voir les confrontations Rafale vs Typhoon en exercices certes!
Réponse de le 07/12/2014 à 10:01 :
vous avez oubliez Bond. Car vous en connaissez un rayon sur les gadgets.
a écrit le 05/12/2014 à 11:37 :
Et cela a toujours été le cas, la France fabrique et fabriquera toujours des produits au top de la technologie, sauf qu'il faudrait que nous soyons de meilleure négociateur et et de meilleur lobbyiste.
Réponse de le 07/12/2014 à 9:23 :
oui comme les steaks à la viande de cheval, ça c'est de la haute voltige, vous voyez le lien,
a écrit le 05/12/2014 à 10:44 :
Les raisons données pour l'échec de la vente de rafales au Maroc, en Suisse et au Brésil ne correspondent pas à ce qu'en disent les gouvernements respectifs. Mais si on peut certes douter de leur bonne foi, on peut aussi douter de l'explication d'erreurs politiques simplistes données ici, en particulier pour la Suisse et le Brésil.
Réponse de le 05/12/2014 à 14:08 :
je que Mr Cabirol a raison et qu'il semble un excellent connaisseur de ces dossiers .
Pour le Suisse ce fut limpide , U. Maurer a révélé publiquement qu'il n'avait pu obtenir du gouverment français des compensations "politiques". l'intervention de Sarkozy le 4 nov 2011 lors du G20 de Nice a scandlaisé la Suisse, quelques jours apres Bernea annoncé le rejet du rafale et la sélection du Gripen
Meme chose au Bresil , ce que dit mr Cabirol sur les relations entre Lula et Sarkozy est parfaitement connu , s'y ajoute l'intransigeance française a l'epoque lors des négotiations MERCOSUR/UE
a écrit le 05/12/2014 à 10:30 :
Le Rafale est un avion haut-de-gamme et donc chère pour bon nombre de clients potentiels.
D'où le succès des F16 et Grippen qui sont certes moins performant que le Rafale mais suffisent à bon nombre de pays. (La Suisse pouvait certes se payer le Rafale, mais c'était sur-dimensionné par rapport à ses besoins de police aérienne.).

L'erreur de Dassault est d'avoir cesser la production du Mirage qui aurait permis de proposer une offre moyenne-gamme adaptée à tous ces pays pour qui le Rafale était trop chère, sur-dimensionné ...
Réponse de le 05/12/2014 à 11:42 :
+1000
Le Rafale est fait pour un pays intervenant en permanence, quasiment dans un état de guerre permanent. Et ils ne sont pas nombreux... par ex. en Europe nous sommes les seuls depuis que l'UK a décidé de réduire la voilure (il faut dire que les expéditions Irakiennes et Afghannes leur ont coutés un bras).

Pour faire du contrôle aux frontières un Grippen est bien plus indiqué.
Réponse de le 05/12/2014 à 23:34 :
Clichés a 2 balle !! Le probleme de la commercialisation du Rafale n'est pas lié a un positionnement haut de gamme Le Rafale a un bien meilleur rapport performance/prix que le Mirage 2000 ou le Gripen. La ou il fallait 6 Mirage 2000 pour accomplir une mission , Desormais 2 Rafales suffisent.
Le probleme de la commercialisation de l'avion est plus lié a la perte d'influence de la France sur ses marchés traditionnels.
Pour info, l'avion le plus vendu actuellement , ce n'est pas le Gripen E/F , loin de la , c'est le F35 .. soit l'avion le plus cher et le moins economique sur le marché !!..mais il est vendu par les Etats Unis d'Amerique...
Réponse de le 06/12/2014 à 13:03 :
@Rafale VS Mirage et @r
Un avion de combat n'est pas destiné en 1er lieu à l'export. C'est pour la Défense Nationale, et dès que l'État n'en commande plus, il est difficile d'en vendre à un autre pays puisque la maintenance et les évolutions futures ne seront pas assurées. D'où l'arrêt de la chaîne du Mirage 2000.
Souvenez-vous des articles sur le Typhoon où la fin de fabrication a été prévue dès que les commandes nationales sont terminées. On ne va pas garder des chaînes de fabraication et d'assemblage ouvertes si l'on ne produit rien.
Réponse de le 06/12/2014 à 15:06 :
Buena : vous confondez les intentions de commande et les livraisons REELLES de f35.
Car de très nombreux pays ont déjà annulé leurs commandes...
Réponse de le 08/12/2014 à 1:13 :
Pas du tout , en commande confirmée pour le F35 nous avons le Japon , Israel , Les Pays bas , la Norvege, la Turquie , le Royaume Uni et l'Italie.
La Belgique , le Canada et le Danemark sont certes en stand by mais rien n'est annulé. Du cote de la concurrence , Le Gripen EF reputé comme le moins cher , n' séduit ... que le Brésil.
a écrit le 05/12/2014 à 9:40 :
l'alignement des planètes ....j'ai lu dans le mare de café que le rafale ça fais 15 ans qu'il ne se vend pas et que mes impôts euxxx raque .Par contre j'ai lu aussi que si jamais quelques uns d'entre eux était vendu je n'aurai pas de déduction fiscal .
Réponse de le 29/05/2015 à 17:03 :
Irma, j'aime bien votre côté visionnaire. ah ah ah ah ah ah ah
a écrit le 05/12/2014 à 9:31 :
Disons que ce bel avion a encore ses chances.... mais la France socialiste est devenue tellement misérable que question influence politique pour aider la vente, il faudra repasser....
Réponse de le 05/12/2014 à 9:37 :
La fr
Réponse de le 05/12/2014 à 9:38 :
Pour l'instant les échecs sont attribués à l'équipe précédente……sans contestation possible…..
Réponse de le 05/12/2014 à 9:40 :
La France est bien plus active et efficace à l'international, depuis l'été 2012, c'est plutôt Sarko qui nous a fait quelques cacas dont lui seul est capable
Réponse de le 05/12/2014 à 10:04 :
C'est vraie que la droite avec Mr Sarckozy à été très efficace pour arriver à en vendre il a fait même pire il a fait capoter des contrats presque signer mais bon ca vous l'oubliez vite.
Réponse de le 05/12/2014 à 10:27 :
vous avez lu l'article et les 3 échecs précédents , c'était sous les socialistes?non c'était sous le précédent Président , et manifestement du à ses maladresses , alors de temps en temps il vaut mieux faire profil bas , et là je ne parle pas seulement du gouvernement mais aussi de vous!
Réponse de le 05/12/2014 à 11:46 :
Vous avez raison : Quand la France n'était pas socialiste, c'était teeellement différent...
Réponse de le 05/12/2014 à 11:50 :
oui et non , ne rien attendre de Hollande qui a été pathetique au Brésil , par contre Le Drian semble extremement efficace mais c'est a confirmer
Réponse de le 05/12/2014 à 12:55 :
Typique discours socialiste, donc irrecevable.

Heureusement que Nicolas Sarkozy sera de retour en 2017, pour le bien de la France et de tous les Français !
Réponse de le 05/12/2014 à 13:18 :
Il n'a peut être pas signé les contrats l'ancien président et ne nous a pas fait gagné d'argent, mais au moins il ne nous en a pas fait perdre en refusant de livrer des navires commandés et fabriqués...
Réponse de le 05/12/2014 à 15:04 :
"La France est bien plus active et efficace à l'international, depuis l'été 2012"
Comment mesurez vous cela? sur quels indices/faits?
Réponse de le 05/12/2014 à 23:07 :
suis pas socialiste, mais discours réaliste, la diplomatie à l'internationale est bien meilleure depuis l'été 2012, y'a pas photo, dans tous les domaines. Dans celui de la défense aussi, on a un ministre qui mouille sa chemise contrairement aux précédents, Le Drian ramène des contrats, il n'en plante pas, et il ne fait pas du vent comme Sarko. Dommage que tous les ministres ne soient pas aussi efficaces!
Sarkozy de retour en 2017, c'est ce qu'il espère pour échapper aux casseroles, comme pas exemple la vente des hélicos au Kazakhstan.
Réponse de le 07/12/2014 à 10:03 :
laissez les 13 % de bobos de gauche s'exprimer, ils ont encore le droit à la parole avec extinction totale ce qui devrait arriver aux prochaines élections.
a écrit le 05/12/2014 à 9:27 :
cocorico on vend la peau de l'ours avant de l'avoir tué histoire de faire un scoop tres bon avion mais on veut vendre une rolls a des personnes qui ont besoin de 4 x4 etpuis nos chers amis u s sont toujours a l'écoute de nos tractations pour nous couper l'herbe sous le pieds et brader leur stock d'avion moins performant
Réponse de le 05/12/2014 à 9:37 :
nos amis U.S. sont de plus en plus méchants économiquement, mais ont de moins en moins de poids, et historiquement et généralement, les pays qui ont déjà travaillé avec la France en redemandent, ensuite il faut y ajouter les nouvelles conquêtes.
Mais effectivement, c'est la guerre et rien n'est jamais gagné, tant que les signatures ne sont pas sur le contrat!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :