La pollution de l'environnement fait 12,6 millions de morts par an

 |   |  295  mots
C'est en Asie du Sud-Est, qu'il y a le plus de décès provoqués par l'environnement, avec un total de 3,8 millions.
C'est en Asie du Sud-Est, qu'il y a le plus de décès provoqués par l'environnement, avec un total de 3,8 millions. (Crédits : © Jason Lee / Reuters)
Un quart des décès dans le monde serait dû à un environnement insalubre, pointe un rapport de l'OMS.

| Article publié à 8h53, mis à jour à 9h31.

Vivre dans un "environnement malsain" tue. Un rapport de l'Organisation mondiale de la santé publié mardi, estime qu'en 2012, quelque 12,6 millions de décès étaient à mettre sur le compte de la "pollution de l'air, de l'eau et des sols, l'exposition à des substances chimiques, le changement climatique, et les rayons UV", qui provoquent une centaine de maladies ou de traumatismes chez les humains.

L'OMS, qui avait dressé un premier tableau de l'impact de l'environnement au sens large en 2002, liste les dix premières pathologies liées à l'environnement, avec en tête les AVC (2,5 millions de morts), les maladies cardiaques (2,3 millions de morts), les cancers (1,7 millions de morts) et les maladies respiratoires (1,4 millions de mort). L'organisation relève ainsi que 8,2 millions de décès sont attribuables à la pollution de l'air.

Chiffres : OMS. Graphique : La Tribune.

Les pauvres plus touchés

Les pays à revenu faible ou intermédiaire payent le plus fort tribut à cette dégradation de l'environnement note l'OMS. C'est en Asie du Sud-Est, qu'il y a le plus de décès provoqués par l'environnement, avec un total de 3,8 millions. En deuxième position, figure la région Pacifique (3,5 millions), suivie par la région Afrique (2,2 millions), l'Europe (1,4 million), le Moyen-Orient (854.000) et l'Amérique (847.000).

Pour l'organisation internationale, "une meilleure gestion de l'environnement permettrait de sauver chaque année" 1,7 million d'enfants de moins de 5 ans, victimes d'infections respiratoires et de maladies diarrhéiques, et 4,9 millions de personnes âgées.

Afin de remédier à cette situation, l'OMS propose des recettes simples  : réduire les émissions de carbone, développer les transports collectifs, améliorer le réseau sanitaire, changer les modes de consommation pour utiliser moins de produits chimiques, se protéger du soleil, et imposer des interdictions de fumer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2016 à 12:51 :
ENTRE LES TRUSTS CHIMIQUES ET PHARMASOTIQUES QUI FONT CE QU IL VEULENT LES PAUVRES NON PAS FINI D ETRE MALADE ET A COUTER TRES CHERS A LA SOCIETE 13MILLION DE MORTS PLUS L ARGENT DEPENSE POUR SOIGNE LES MALADES CELA DOIT FAIRE UN GROS CHIFFRE PERDU EN B I P MONDIAL???
a écrit le 16/03/2016 à 7:38 :
Il y a certainement des conséquences à ces méfaits mais de là a citer des chiffres précis! Comment déterminer la cause d'un AVC quant à la mortalité liée à la pollution le chiffre de 8.2 millions (pourquoi pas 8 ou 10 millions!) relève plus du doigt mouillé ou de ,l'idéologie que d'une réalité Tout juste peut-on pensé qu'il découle de statistiques biens choisies pour extrapoler dans le sens que l'on veut!
a écrit le 15/03/2016 à 10:57 :
S'il est certain que la pollution en général engendre une mortalité importante, ce genre de calcul très très approximatif ne crédibilise pas les auteurs à moins d'utiliser le conditionnel ce qui n'est pas le cas.
a écrit le 15/03/2016 à 10:12 :
Le climat, ça eu payer, mais ça paie plus. La pollution, ça payera peut être. Pourquoi ne pas envisager directement un raisonnement basé sur l'économie? ( l'énergie remplace le travail)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :