Mettre fin au gâchis alimentaire

 |   |  498  mots
(Crédits : DR)
Il faut contraindre les supermarchés à donner leurs invendus à une association de leur choix. par Arash Derambarsh (élu à Courbevoie) et Mathieu Kassovitz (acteur, réalisateur, et producteur)

Depuis plusieurs semaines, avec des amis et bénévoles de ma commune, Courbevoie, nous récupérons trois soirs par semaine les invendus du supermarché "Carrefour Market Charras" de Courbevoie, pour les distribuer aux personnes nécessiteuses, notamment la classe moyenne puis les SDF.
Forts de cette expérience et avec mon ami Mathieu Kassovitz, sensible à cette question, nous avons décidé de lancer une pétition sur Change.org pour obtenir une loi imposant à tous les supermarchés de distribuer leurs invendus.
Pourquoi une loi?
En France, aujourd'hui, nous avons:
- D'un côté, une classe moyenne qui a de plus en plus de problèmes économiques. En effet, dès le 10 de chaque mois, des millions de Français sont sous l'eau après avoir payé leur loyer et leurs charges. En outre, il y a de plus en plus de SDF dans nos rues.
- De l'autre côté, chaque supermarché gâche chaque jour plus de 20 kg de nourriture.
C'est impensable avec la crise économique actuelle !
Notre proposition est donc simple et efficace : voter une loi imposant aux supermarchés de donner, soir après soir, tous leurs invendus à l'association de leur choix. Cette loi devra concerner tous les supermarchés et pas seulement les hypermarchés de plus de 1000 m2.

Éradiquer une partie de la faim

Cette proposition, que nous avons donc testée sur le terrain à Courbevoie peut aider à éradiquer une partie de la faim dans notre pays.
Des parlementaires et élus de droite comme de gauche commencent à soutenir notre démarche (Thierry Solere, Pouria Amirshahi, Alexis Bachelay, Jean-Pierre Decool, Frédéric Lefebvre, Nathalie Goulet, Joelle Garriaud-Maylam, David Lisnard, Maurice Leroy, Christophe Premat, Ronan Loas, Teaki Dupont-Teikivaeoho,...), ainsi que de nombreuses personnalités (Johnny et Laeticia Hallyday, Bruno Gaccio, Nikos Aliagas, Omar et Helene Sy, Antoine et Emme de Caunes, Kyan Khojandi, Valerie Damidot, Caroline de Maigret, Youri Djorkaeff, Fabien Oteniente, Karima Charni,. Frédérique Bel, Patrick Montel, Sebastien Folin, Valerie Damidot,...).

Pousser les parlementaires à légiférer

Le mercredi 28 janvier dernier, j'ai été auditionné à l'Assemblée Nationale pour présenter cette initiative.  J'ai échangé avec les députés Guillaume Garot (député PS de la Mayenne - missionné par le premier ministre pour la lutte contre le gaspillage alimentaire), Alexis Bachelay (député PS Hauts-de-Seine) et Jean-Pierre Decool (député UMP du Nord et rapporteur de la Loi contre le gaspillage alimentaire)
Les parlementaires se sont montrés "plutôt favorable à notre proposition" et ils vont intégrer notre pétition dans leur rapport. Si nous sommes des milliers à signer la pétition d'ici mars, nous pourrons pousser les parlementaires et le gouvernement à légiférer.
Nous sommes aujourd'hui plus de 130.000 à avoir signé cette pétition !

Disons Stop au gâchis alimentaire en signant cette pétition svp  notrepétition


Arash Derambarsh (élu à Courbevoie) et Mathieu Kassovitz (acteur, réalisateur, et producteur)

Aarah Derambarsh est l'auteur de: "autoriser la publicité pour le livre à la télévision"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2015 à 8:28 :
Le problème est de raccourcir les intermédiaires pour optimiser les couts de distribution.
Dorénavant ne seront autorisés à mettre les pieds dans le plat que ceux qui auront l'estomac dans les talons!
a écrit le 12/02/2015 à 20:18 :
C'est bien de soutenir cette mesure cela sans condition .... mais...

Que certains payent aussi leurs impots en France : n'est ce pas messiers les artistes expatriés donneurs de leçons !!!!
a écrit le 12/02/2015 à 18:32 :
Que des invendus, le plus souvent du frais, soient manipulés par ces amateurs n'est pas une solution. Les magasins par contre peuvent les proposer par une forte baisse des prix et une consommation dans la journée comme le fait avec succès une chaîne comme Lidl.
Chacun son métier.
a écrit le 12/02/2015 à 18:14 :
Idée très intéressante, dont il faudrait veiller qu'elle donne sa pleine mesure et ne soit pas contre-productive.
- Plutôt que "contraindre", on pourrait "inciter"... par exemple en rapprochant ces "dons" de la responsabilité sociale des entreprises et en les rendant publics.
- s'il s'agit d'une contrainte, il faut la motiver solidement.
a écrit le 12/02/2015 à 17:34 :
bonne idée en théorie, mais impossible d'appliquer en pratique car on ne peut pas obliger une société de donner ses invendus...c'est basé sur leur bonne volonté...
a écrit le 12/02/2015 à 17:27 :
Cette idée n'a rien de nouveau et a déjà été discutée sous de nombreux gouvernments. Mais des problèmes de couts de logistique, entre autres, freinent les débats.
Vous oubliez également que les supermarchés sont de loin les premiers contributeurs aux banques alimentaires...
Legiférer n'est pas le seul moyen de faire avancer les mentalités... mais c'est un bon moyen de faire parler de soi.
a écrit le 12/02/2015 à 17:25 :
du grand n'importe quoi cet article qui laisse croire que c'est la faute aux méchantes grandes surfaces.
En fait elles ne souhaite que cela se débarrasser des invendus , mais il existe des lois sanitaires qui les empêchent voire même qui les obligent à dénaturer les produits pour éviter le ramassage sauvage.
Par ailleurs le gaspillage est tout aussi important chez l’épicier du coin et en fait même à tout les niveaux du producteur aux consommateurs.
a écrit le 12/02/2015 à 16:47 :
Pour éviter ce gaspillage les distributeurs doivent réduire leur nombre de références , supprimer les mauvaises références, accepter les ruptures de stock en magasin, les industriels doivent arrêter de pondre de nouveaux produits sans valeur ajoutée
Après chaque magasin est responsable de son stock d'invendus et en fait ce qu'il veut, la loi ne doit pas intervenir
Réponse de le 12/02/2015 à 17:01 :
il faut modifier structurellement notre manière de consommer
quand je reviens de grande surface je passe 10 mins a enlever et jeter des emballage ...que d énergie pour produire transporter jetter et essayer de les recycler
un emballage par produit et moins de référence stupides

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :