Numérique : les cabinets de conseil en management face à la disruption

 |   |  618  mots
La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, les cabinets de conseil en management face à la disruption.

Le digital favorise de nouvelles formes de création de valeurs dans le domaine du conseil en management selon l'étude de Precepta. Et autant le dire tout de suite : le métier de consultant est même menacé d'uberisation. En effet, des plateformes de mise en relation consultant-client émergent actuellement dans cette industrie. La plupart sont anglo-saxonnes à l'image de Business Talent Group, Eden McCallum et HourlyNerd. En France, citons notamment Experdeus.

Développement de modèles alternatifs

Pensez aux acteurs IT comme Accenture ou Capgemini qui profitent de l'importance prise par les technologies numériques dans les organisations pour se développer sur d'autres lignes de services à plus forte valeur ajoutée comme la stratégie. Mais d'autres modèles sont beaucoup plus redoutables pour les acteurs historiques. Je pense par exemple à celui de FaberNovel ou de celui de TheFamily. À la fois sociétés de conseil, incubateurs ou sociétés d'investissement, ces deux acteurs à la marge de l'industrie du conseil se nourrissent de la sphère numérique pour renforcer leur positionnement. Selon l'étude de Precepta, ces modèles hybrides apparaissent comme de véritables sources d'inspiration pour réinventer le business model historique des cabinets de conseil.

Le digital s'imposera comme LE relais de croissance du consulting à long terme à condition que les cabinets fassent évoluer leur modèle. Je m'explique. La transition numérique pose simultanément aux organisations et à leurs conseillers des enjeux stratégiques, managériaux, organisationnels,  technologiques et économiques. Les missions de conseil sont ainsi logiquement plus nombreuses, mais aussi plus complexes en faisant naître de nouveaux besoins côté clients qui attendent alors d'être accompagnés. C'est sans oublier aussi que le client adopte une approche de plus en plus ROIste du conseil. En d'autres termes, il recherche à la fois un prix compétitif et des solutions tangibles, innovantes et performantes dont il pourra évaluer le retour sur investissement.

Une rupture des modèles historiques

Les consultants vont devoir rompre avec leur modèle. Cela signifie rompre avec l'approche en silos des organisations — c'est-à-dire par fonction — et d'opter pour une vision beaucoup plus globale et pluridisciplinaire. Prenez l'exemple du secteur de la distribution : on ne parle plus de développer une offre e-commerce, mais bien de rendre une entreprise totalement omni-canal où les réseaux physique et digital sont totalement imbriqués. Cette approche plus globale des organisations a une implication majeure : les cabinets devront à l'avenir s'inscrire davantage dans des logiques de collaboration en s'insérant dans des écosystèmes d'affaires qui restent à inventer. Quelques initiatives vont dans ce sens. Citons par exemple les FabLabs appliqués au conseil comme le creativity lab de Deloitte à Neuilly ou Ecdys OpenLab du cabinet Ecdys.

Face au digital, la réponse des cabinets traditionnels ne serait pas complète sans une adaptation des grands actifs stratégiques des cabinets : je pense à la marque et à la gestion des ressources humaines. Le e-learning, les médias sociaux, les outils liés au community management, les plateformes de mise en relation, les applications mobiles, la vidéo sont autant d'outils qui réinventent la gestion des ressources humaines, fertilisent le réseau relationnel des cabinets et apportent aux marques une résonance exceptionnelle. Restons sur la marque. La transition numérique donne l'occasion unique de construire rapidement une marque et de la nourrir pour la porter à la connaissance du public visé, le tout à un coût finalement plus faible que dans le passé. Pensez à ce qu'ont dépensé en communication et marketing au cours de leur histoire des acteurs comme le BCG, McKinsey ou Bain...

>> Plus de vidéos sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :