La Tribune

Solvéo Energie a installé la plus grande toiture solaire en France

Panneaux solaires installés par Solvéo Energie
Panneaux solaires installés par Solvéo Energie
Nicolas César, à Bordeaux (Objectif Aquitaine)  |   -  325  mots
Installés dans les Landes, ces panneaux photovoltaïques ont deux fonctions : produire de la chaleur pour cultiver le ginseng, une plante médicinale très demandée, et lui procurer l'ombre dont elle a besoin.

Jusque là, Rion-des-Landes (Landes) était surtout connu pour héberger le restaurant de la célèbre cuisinière Maïté. Désormais, la petite commune, qui ne compte que 2 300 habitants, attirera aussi les curieux désireux de découvrir la plus grande toiture photovoltaïque de France, récemment inaugurée par Solvéo Energie (30 millions d'euros de CA en 2011 et 30 salariés), PME basée en Haute-Garonne.
Le bâtiment s'étend sur 9 ha, soit l'équivalent de 13 terrains de rugby. La toiture est équipée de 36 900 panneaux photovoltaïques du groupe coréen Hanwha, qui offre une puissance énergétique de 8,7 mégawatts. Raccordé au réseau EDF, le site doit fournir 10 millions de kilowattheures par an, ce qui représente la consommation électrique moyenne de 4 000 foyers.


Un investissement de 33 millions d'euros


Autre particularité, sous les panneaux solaires, deux agriculteurs vont produire 4 tonnes de ginseng par an, en partenariat avec Ginseng France. Cette plante médicinale asiatique, l'une des plus employées dans le monde, est utilisée pour tonifier l'organisme des personnes fatiguées ou affaiblies et rétablir la capacité de travail physique, de concentration intellectuelle. Mais, sa culture est difficile. Le ginseng ne prospère que dans des zones ombragées. Et il faut attendre quatre années avant de pouvoir moissonner ses plantes. Ce n'est d'ailleurs que la troisième plantation dans tout l'Hexagone.
Au total, le groupe Solvéo a investi 33 millions d'euros dans ce projet, avec l'aide de Caso Patrimoine et la société Jalliantis. « Ce site est la preuve que l'on peut développer à la fois les énergies renouvelables et l'agriculture locale », met en avant Philippe Pra, directeur commercial de Solvéo Energie, qui espère faire éclore en France cette culture « très prometteuse ». Mais, « pour multiplier de tels projets, nous attendons un signe de l'Etat envers les PME du secteur. Il faut absolument qu'il augmente le tarif du rachat de l'électricité », rappelle-t-il.
 

Réagir

Commentaires

Photo73  a écrit le 03/10/2012 à 15:18 :

C'est intéressant de pouvoir valoriser la terre sous les panneaux, quand ce ne sont pas des parkings.
"la consommation électrique moyenne de 4 000 foyers." C'est peu et pas mal en même temps. Il en faudra 15 000 fois plus pour 60 M de Français (le jour, quand on n'est pas chez soi). Le secteur est un bon moyen de stockage/distribution car la production n'est pas constante (jour/nuit. Saisons...).

cucufa  a répondu le 04/10/2012 à 9:28:

Soit 1350 km², mais c'est juste pour les foyers, pas pour les commerces, l'industrie, les bâtiments publics etc. etc.

ludo  a répondu le 29/11/2012 à 10:50:

Fukushima ... ses plages ... ses aires de jeux pour enfants ... ses salons de détentes .... vous attendent.

ludo  a répondu le 29/11/2012 à 10:51:

Sinon destination moins chère ... Chernobyl !!!!

cucufa  a répondu le 29/11/2012 à 14:43:

Tu as raison ludo, le fait que le nucléaire soit dangereux va faire que l'efficacité des panneaux solaires va devenir suffisante par magie.

droit dans mes bottes  a répondu le 16/04/2014 à 5:47:

Il est où montebourde et ses croissants?

aa  a écrit le 03/10/2012 à 14:29 :

Super projet, mais est-ce que les français ont vraiment envie d'acheter leur électricité à des coréens ? Car ce sont eux les grands gagnants de cette affaire au détriment des français. C'est une véritable honte de s'enthousiasmer d'un tel projet et en plus de demander des augmentations tarifaires qui contribuent directement au déficit commercial. Au-delà de participer directement à une filière délocalisée (i.e. ne créant pas d'emplois en France), ce projet accroît notre dépendance énergétique de manière double : les panneaux achetés en Corée, et le gaz qui fait tourner les turbines compensant pour les panneaux qui ne fonctionnent pas le soir.

Steph  a écrit le 03/10/2012 à 13:43 :

Ne pas s'enthousiasmer trop vite : ce projet a ete lance il y a 24 mois, a une epoque ou le tarif d'achat etait decent, a present il n'est plus du tout certain qu'un tel projet puisse se faire. Le secteur PV reste sinistre alors meme qu'on approche a grands pas de la parite reseau.

ludo  a répondu le 29/11/2012 à 10:46:

Je vois encore que le lobbing du nucléaire est encore présent, toujours prêt à dénigrer les Énergies Renouvelables pour pouvoir laisser aux générations futures 300 000 ans de décontamination uranium.
Vous pouvez aussi acheter vos sucettes en uranium en cobalt chez vos fournisseurs de nucléaire habituel.
Are... ED...