General Motors revient faire de la pub sur Facebook

 |   |  375  mots
Mark Zuckerberg. Copyright Reuters
Mark Zuckerberg. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le départ de General Motors il y a un an, juste avant l'entrée en Bourse du réseau social, avait nourri le scepticisme sur le modèle économique du groupe de Mark Zuckerberg. Le constructeur auto américain teste des solutions sur mobile.

C'est un symbole fort. Un peu moins d'un an après avoir claqué la porte, jugeant que faire de la publicité sur Facebook ne rapportait rien, General Motors renoue avec le réseau social au milliard de membres actifs. Annonceur important et influent, le constructeur auto américain va faire la réclame de sa Chevrolet Sonic sur la version mobile du site. En mai dernier, le départ de GM, trois jours avant l'introduction en Bourse de Facebook, avait porté un coup rude à l'image de la société Internet, alimentant les craintes des investisseurs sur la solidité du modèle économique du premier réseau social au monde. Une opération qui s'avéra chaotique, on s'en souvient : à quelques semaines du premier anniversaire (18 mai) de son entrée au Nasdaq qui se devait d'être triomphale, Facebook capitalise 63 milliards de dollars, soit 30% de moins qu'au premier jour.

Facebook incontournable pour un annonceur sur le Web et sur mobile ?
« Chevrolet teste une série de solutions de publicité sur mobile, y compris sur Faceboook, dans le cadre de la première campagne pilote « mobile-only » du secteur » a expliqué le directeur marketing du constructeur au Los Angeles Times. Sur un budget publicitaire annuel de 3 milliards de dollars, GM a investi environ 10 millions de dollars en 2011 sur Facebook. Le précédent directeur marketing du constructeur qui avait décidé d'arrêter la pub sur le réseau social a depuis été congédié.

Le retour de GM n'est pas forcément significatif en termes de chiffre d'affaires mais son impact sera majeur en termes d'image, montrant finalement que Facebook est incontournable, en particulier sur mobile où le réseau social concentre toutes ses initiatives, comme on l'a vu récemment avec l'application Home. Au quatrième trimestre 2012, la publicité sur mobile a représenté 23% du chiffre d'affaires pub de Facebook, ce qui avait rassuré les investisseurs, inquiets de ses difficultés à monétiser son audience mobile. Selon eMarketer, Facebook devrait réaliser cette année 965 millions de dollars de chiffre d'affaires dans la pub sur mobile, arrivant très loin derrière Google qui domine le marché américain (plus de 55%). Les annonceurs américains devraient dépenser 70% de plus qu'en 2012 sur mobile cette année...
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :