L'Europe pourrait accorder un don de plusieurs milliards aux Grecs

Selon la Süddeutsche Zeitung, les ministres des Finances de la zone euro estiment qu'il n'est plus possible d'accorder de nouveaux prêts à Athènes. Et ils envisageraient un « transfert financier » pur et simple. Ce serait une véritable révolution pour l'Europe
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Et si finalement, on cessait de rajouter de la dette à la dette grecque ? C?est, si l?on en croit plusieurs articles parus ce jeudi dans la presse allemande, ce à quoi réfléchissent aujourd?hui les ministres des Finances de la zone euro. Selon la Süddeutsche Zeitung (SZ), ces derniers estimeraient désormais que, sans transferts de fonds purs ou sans coupes budgétaires, la république hellénique ne pourra être sauvée.

Les Européens doivent mettre la main à la poche

« A présent, c?est le moment où les gouvernements doivent franchement dire à leurs citoyens qu?une part de leurs impôts doit être utilisée pour sauver la zone euro », souligne le quotidien munichois en citant des « sources proches des négociations. » Jusqu?ici, la position officielle des dirigeants de la zone euro, est que la Grèce devra rembourser les sommes qui lui ont été prêtées. Mais depuis plusieurs semaines, plusieurs voix, et notamment celle du FMI, plaident pour un nouveau plan d?annulation des dettes, touchant cette fois les créanciers publics. Pour le moment, 126 milliards d?euros de prêts ont été accordés à Athènes par 13 pays de la zone euro et le FESF, et la BCE aurait racheté quelques 40 milliards d?euros de dettes grecques.

« Cadeau » à Athènes ?

Selon la SZ, l?Eurogroupe estime que, compte tenu de la conjoncture grecque, il manquera 32 milliards d?euros à Athènes pour remplir ses objectifs. « Ce trou ne pourra plus être empli par de nouveaux crédits, sauf à encore faire grimper le taux d?endettement du pays », remarque le quotidien munichois. Or, ajoute-t-il, comme l?Allemagne ne veut pas d?une restructuration de ses créances grecques, « il ne reste comme issue que des transferts directs. » On se dirigerait donc vers un « cadeau » à Athènes afin de stopper la logique de cavalerie financière qui caractérise la stratégie européenne depuis mars 2010. Mais ce serait également une véritable révolution puisque, pour la première fois, l?union des transferts deviendrait réalité. Or, ceci n?inquiète pas moins Berlin que des pertes sur ses propres crédits.


 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 80
à écrit le 16/11/2012 à 10:36
Signaler
Faire un don de plusieurs miliards à la Grèce dites-vous, et dans quelques mois elle reviendra en nous demandant une nouvelle aumone. je crois que le moment est venu de dire au malade que la solution doit venir en interne, et de laisser sortir La Grè...

à écrit le 16/11/2012 à 8:31
Signaler
Il y aura forcément défaut de paiement. Du travail y'en a plus les politiques sont corrompus jusqu'à l'os alors avec ça comment voulez-vous qu'ils remboursent. 10 millions d'habitants une dette et des taux d'intérêts qui grimpent tous les jours. Y'a ...

à écrit le 16/11/2012 à 4:45
Signaler
C'est un suicide collectif. La misère pour tous.

à écrit le 15/11/2012 à 21:42
Signaler
On y arrive ! C'est ce que l'on appelle un abandon de créance. Sur le dos des autres Européens. Et notamment des Français ! Il fallat dès le départ sortir la Grèce de l'Union monétaire : pour eux et pour nous. Tout ceci risque de se terminer très ma...

le 15/11/2012 à 23:07
Signaler
Laisser le Grèce sortir de l'Europe c'était la laisser devaluer et ne pas rembourser ses dettes. Or ses dettes étaient détenues par des banques européennes qui auraient fait faillite. Au final c'était les personnes à avaient des comptes dans ces banq...

le 16/11/2012 à 7:44
Signaler
@ Europe : de toute manière, la Grèce ne remboursera jamais et fera un défaut total sur se dette. Mais il est vrai que nos dirigeants eurobétas, par crainte de se médire, sont prêts à tout pour sauver la monnaie à l'origine du désastre, quitte à ruin...

à écrit le 15/11/2012 à 19:16
Signaler
Le montant de la dette est de 350 milliards pour 10 millions d'habitants soit pour la France a une dette de 2300 milliards pour 65 millions d'habitants. La Grèce importe pour 100 milliards et exportent pour 30 milliards. La Grèce ne peut pas rembour...

le 15/11/2012 à 23:17
Signaler
Soit en s'endettant, soit en augmentant les impôts.

à écrit le 15/11/2012 à 18:52
Signaler
Les Grecs vont être content, ils vont s'en mettre pleins les poches et ensuite directions aux soleils dans les îles. Comment faire confiance à un peuple champion des fraudes et de la corruption ?

le 15/11/2012 à 23:14
Signaler
La troïka travaille pour réformer le fonctionnement de l'Etat grec avec moins de dépenses non financées par des impot, un meilleur recouvrement de ces impôts... L'Europe, notamment l ´Allemagne, exige de telles réformes, avant d'aider financièrement ...

à écrit le 15/11/2012 à 18:51
Signaler
coulez vous la douce. l imprimante à billets est en marche. il faut seulement savoir que ca va tenir au maximum 10 ans.. pour pire. Dans les 10 ans qui arrivent, pourquoi économiser? les grecs et autrres ne le font pas. Dépensons! sans compter! encor...

à écrit le 15/11/2012 à 18:09
Signaler
Tout ça pour en arriver là ? Faut-il qu'ils ne veuillent pas reconnaître qu'ils se sont trompés sur l'euro et la légitimité des structures étatiques de la Grèce dans la zone euro, voire dans l'Union européenne !

le 15/11/2012 à 19:52
Signaler
Bonne question !

à écrit le 15/11/2012 à 18:09
Signaler
Tout ça pour en arriver là ? Faut-il qu'ils ne veuillent pas reconnaître qu'ils se sont trompés sur l'euro et la légitimité des structures étatiques de la Grèce dans la zone euro, voire dans l'Union européenne !

à écrit le 15/11/2012 à 17:50
Signaler
àa fait 3 ans qu'on demande à une partie des grecs de.... crever de fin, pour en arriver la..... diable, quelle efficacité, ces troïka "FMI BCE UE".... tout ça pour 340 petits milliards..... au départ.... alors que la BCE fin 2011 a inondé les banque...

le 15/11/2012 à 18:49
Signaler
nos dirigeants européens sont comme tous les autres, ils fréquentent des hommes riches, et veulent tous faire pour leur ressembler, quelle que soit la méthode.

à écrit le 15/11/2012 à 17:37
Signaler
bon la c bon faut arreter la planche a billet c'est nous qu'on va serré la vis .mais il le trouve ou ce pognon on nous rabache sans cesse les caisses sont vide alors stop basta les vaches a lait en on marre .

le 15/11/2012 à 17:51
Signaler
Tu peux écrire correctement s'il te plait?

le 15/11/2012 à 18:14
Signaler
Peux-tu écrire correctement ? (et pas tu peux...)

à écrit le 15/11/2012 à 17:20
Signaler
UN DON ??? un don c'est un engagement personnel !!! en aucun cas un consentement du peuple à donner quelque chose. Faut faire un référendum dans ce cas. Avis à tous les donneurs ! Trop facile de faire un don avec l'argent des autres !!!

le 15/11/2012 à 17:41
Signaler
on a prêté de l'argent qui ne sera jamais rendu, c'était aussi un don et on n'a jamais été consulté

le 15/11/2012 à 18:50
Signaler
j'ai besoin d'un dons, pas beaucoup, 2 ou 3 milliard pour partir vivre aux îles grenadines, non, personne pour m'aider, les gars vous êtes vraiment pas Européens.

à écrit le 15/11/2012 à 16:37
Signaler
Cette possibilité, donner, n'est probablement pas légale, notamment en Allemagne, sans le consentement des populations, ou sans le consentement des assemblées.. Il faut arrêtre de croire que toute équation a une solution... Les Grecs n'y arrivent pas...

à écrit le 15/11/2012 à 16:33
Signaler
C'est du foutage de gueule.

le 15/11/2012 à 16:46
Signaler
Since 2001 ! A decade of crazyness with the fabulous EURO ! Bizarre quand meme que ce si formidable Euro n'a pas ete duplique dans d'autres marches communs comme ASEAN, MERCOSUR, ALENA. L'euro est une chimere, une monnaie de dupes.

le 15/11/2012 à 17:11
Signaler
Dans tous les exmeple que vous citez viking le partenaire principal est ou la Chine ou les USA.... Or aucun de ces 2 pays ne veut perdre sa prerogative a sous evaluer sa monnaie pour doper son commerce internationnal!!! La encore vous confondez outil...

le 15/11/2012 à 17:12
Signaler
l'euro n'est pas responsable de l'incurie des politiciens, viking; se croyant a l'abri de l'euro, ces derniers ont repousse aux calandes grecques ( c'est le cas de le dire), les reformes indispensables... un proverbe dit ' c'est quand la maree se ret...

le 15/11/2012 à 17:36
Signaler
Pourquoi le Bresil, Argentine, Chili, Uruguay .. n'ont ils pas cree une monnaie unique si ce concept est si moderne et performant ? Aucune autre zone economique au monde ne vous envie l'Euro, reveillez vous au moins un bref instant ! Quel est le poin...

le 15/11/2012 à 18:26
Signaler
Chruchill, vous risquez de vous réveiller avec des gens dans la rue qui voudront vous faire la peau parcequ'ils n'auront plus rien à perdre ... Je ne vous le souhaite pas mais pensez-y, car quand on regarde à la vitesse où la situation se dégrade et ...

à écrit le 15/11/2012 à 16:26
Signaler
ah bah oui , et c'est qui qui ? . ? qui va se serrer encore plus la ceinture???

à écrit le 15/11/2012 à 16:20
Signaler
Il était évident qu'on en arriverait là un jour ou l'autre, mais pour cela, il fallait passer par les étapes précédentes pour préparer les esprits. On privilégie trop la vision du prêteur( de la banque) qui cherche à se faire rembourser coute que cou...

le 15/11/2012 à 18:18
Signaler
Vous oubliez apparemment que les politiques ont décidé de remplacer la dette privé (détenue par les banques spéculatrices) de la grèce par de la dette publique (notre argent). Ces gens ne devraient-ils pas rendre des comptes sur le pourquoi ils ont f...

le 15/11/2012 à 20:12
Signaler
le défaut de paiement des états sera la seule façon de reprivatiser les pertes , il aura lieu tôt ou tard

à écrit le 15/11/2012 à 16:15
Signaler
Mais c est pas possible de voir de tels ineptie: quelque soit la monnaie: Dollars, Yen, Yuan, euros, Francs.... ca ne reste que de simple outils. Le resultat aurait d ailleurs ete identique le probleme n est pas la monnaie dans laquelle on compte mai...

le 15/11/2012 à 20:29
Signaler
La monnaie qu'un simple outil. Quelle pénitence de lire cette ineptie après avoir lu Paulo quelques posts plus bas.

le 16/11/2012 à 9:10
Signaler
@clyde vous etes dans l erreur la monnaie n est effectivement qu'un outil, sa valeur depend tout autant des echanges fait dans cette dites monnaie que dans les politiques economique menés pour soutenir ou non cette monnaie: cf yuan, dollar

le 16/11/2012 à 11:09
Signaler
@ Chris: allez lire Paulo quelques posts plus bas plutôt que de nous infliger cette assertion vide de sens.

à écrit le 15/11/2012 à 16:08
Signaler
La France, pays dans lequel vous payez une taxe d'habitation pour un garage dans lequel il est legalement interdit de loger une personne. Bel esprit de logique et de finesse technocrate. Ah quel beau pays où les taxes poussent comme les pissenlits !

le 15/11/2012 à 17:08
Signaler
"La France est un pays extrêmement fertile: on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts. - Georges Clemenceau

le 15/11/2012 à 17:24
Signaler
Exact. pour mon parking en sous sol d'un immeuble j'ai même droit à payer l'enlèvement des ordures !!! Parking que je n'ai jamais balayé. L'imagination du fisc est sans limites !

à écrit le 15/11/2012 à 16:01
Signaler
Il faut soutenir les peuples, c'est une certitude mais là, il ne faut pas oublier que si la Grèce est dans cet état c'est parcequ'elle a maquillé, 10 ans durant, ses comptes !!! Et souvent au profit des politics véreux. Il faut qu'ils se démerdent, ...

à écrit le 15/11/2012 à 15:55
Signaler
Open bar, c'est le contribuable soumis europeen qui va decaisser, faites fumer la planche a billets des Euroroubles !

à écrit le 15/11/2012 à 15:45
Signaler
Face à une éventuelle décision de la sorte on pourrait éventuellement en déduire que la Grèce détient des dossiers plus que confidentiels sur le reste de l'europe qui pourraient éventuellement nous faire couler.........Tout est une question de chanta...

le 15/11/2012 à 20:09
Signaler
Virer la Grèce c'est créer une porte menant à la sortie de l'Euro que d'autres s'empresseront d'emprunter. La navire coule.

à écrit le 15/11/2012 à 15:45
Signaler
les dirigeants européens auraient tort de se priver.a voir les manifestations en france ou en europe ,certaines personnes ou syndicat ont que faire de l'argent public et pensent seulement à leur petite personne et recevoir toujours plus.tant qu'il n'...

à écrit le 15/11/2012 à 15:39
Signaler
L'UE va se désintégrer. C'est la seule solution car les citoyens ne peuvent plus supporter une pareille gabegie.

à écrit le 15/11/2012 à 15:08
Signaler
Un don ? Ou un défaut qui ne veut pas dire son nom ????

le 15/11/2012 à 16:00
Signaler
Tres juste, on joue sur la semantique pour eviter que les marchés panique et disloque l'union monnetaire: L'euro....

le 15/11/2012 à 17:31
Signaler
C'est la Grèce qu'il faut disloquer... ou dissoudre, comme je le proposais hier ! Des pays donnent mais chacun reçoit en retour une région de Grèce qu'il administre directement... avec NOS lois (et non les grecques).

le 16/11/2012 à 7:47
Signaler
@ a1039 : j'espère que vous êtes ironique !

le 16/11/2012 à 9:17
Signaler
@Lola : à peine. Qu'a-t-on fait avec l'Allemagne après la guerre ? 4 zônes. Et, une fois réunifiées, voyez le résultat ! (même si cela a pris près de 65 ans du fait de cetains aléas).

à écrit le 15/11/2012 à 15:02
Signaler
Tous ces bureaucrates européens aussi nombreux et aussi profiteurs que des puces sur un chien nous ont fait beaucoup de promesses mais à l'arrivée ils nous ont ruiné et en plus essayent de faire porter la faute sur les populations en essayant de fai...

à écrit le 15/11/2012 à 15:00
Signaler
Sur les 17 pays de la zone euro 13 ont preté de l'argent à la Grèce. Parmis eux l'Italie, l'Espagne et la France. Ces pays (dont le notre) doivent répondre a des crises budgétaires graves et doivent supporter en plus des emprunts souscrits au bénéfi...

à écrit le 15/11/2012 à 14:36
Signaler
Pour info, le cout d'une sortie de l'euro est estimà à +/- 30 milliards d'euro pour la France alors qu'il nous coute +/- 50 milliards PAR AN... N'est-il pas temps de le faire et de relancer notre économie ? http://russeurope.hypotheses.org/414

le 15/11/2012 à 15:41
Signaler
bien malin qui peut dire ce qui se passerait si la france sortait de l'euro ( hormis que le franc serait devalue de 30%)

le 15/11/2012 à 15:56
Signaler
Bien malin qui peut predir ce que l'Euro va apporter a l'Europe d'ici 5 ans a part la misere, le gaspillage et l'irresponsabilite politicienne (depuis 10 ans deja fait tout cela)

le 15/11/2012 à 16:03
Signaler
Bon point Churchill....

le 15/11/2012 à 18:15
Signaler
@churchill : il faut arreter de croire en toutes les aneries que les extrémistes politiques de l'euro nous racontent. Ce qu'il convient de regarder ce sont les faits. 4 prix Nobel d'économie nous ont expliqué l'erreur grave que fut l'euro (tout comme...

le 15/11/2012 à 20:25
Signaler
Ca fait du bien de lire autant de bon sens. Je note, par ailleurs, que la notion de zone monétaire optimale est abordée dans ce développement, facteur principal de l'échec de cette monnaie, fruit d'un choix politiquement qui pensait s'imposer à l'éco...

le 15/11/2012 à 23:35
Signaler
L'Europe est une construction issue d'une volonté politique et aussi d'intérêts initiaux politiques. La création d'une monnaie commune dans une zone monétaire non optimale est aussi un choix politique plus qu'économique. Les tenants de l'euro voulaie...

le 16/11/2012 à 6:01
Signaler
@Paulo 100% d'accord, aussi très bien expliquer.

le 16/11/2012 à 9:33
Signaler
+1 @Paulo : ce qui risquent le plus d'une sortie de l'euro sont ces colonies de commissionnaires, parlementaires europeens inutiles et gaves a l'argent public qui leur procure une excellente rente de situation. Bref la caste des technocrates europeen...

à écrit le 15/11/2012 à 14:32
Signaler
"Donner de l'argent à la Grèce"... En réalité, le fric partira dans les comptes des créanciers, c'est tout. Et c'est absolument sordide.

à écrit le 15/11/2012 à 14:29
Signaler
Sidérant. Je ne trouve plus les mots adéquats pour qualifier ce que je ressens vis à vis de nos politiciens. Trahison, forfaiture, ajoutez ce que vous voulez. Impossible de savoir ce que l'avenir nous réserve mais plus je vois ce qu'il font du pouvoi...

à écrit le 15/11/2012 à 14:28
Signaler
Et en échange la Grèce ne nous "donnera" même pas quelques actions dans des entreprises publiques. C'est à se demander si on a pas trop d'argent dans les caisses et que nos dettes sont finalement fictives. Continuons de flamber tant que les contribu...

à écrit le 15/11/2012 à 14:23
Signaler
je suis fauché, j´ai plein de dettes et ma banque se refuse de m´accorder un nouveau credit ... Par contre elle envisage de me faire un don !! On est au cirque !

le 15/11/2012 à 14:55
Signaler
Vous ne savez pas ce qu'est ne procédure de surendettement en France ? : ce n'est pas du cirque

le 15/11/2012 à 16:02
Signaler
@surendettés : pour info, la procédure de surendettement n'implique pas un don mais une restructuration (pouvant aller jusqu'a l'annulation) MOYENNANT DE FORTES CONTRAINTES POUR LE DEBITEUR DEFAILLANT. Ici il s'agirait de ne plus rien prêter à la ...

à écrit le 15/11/2012 à 14:20
Signaler
Précisons le don, pour les milliardaires grecs, pour les financiers grecs, pour les pauvres grecs ... en fonction ça change tout !

le 15/11/2012 à 15:00
Signaler
Pour aucun d'entre eux : pour rembourser les créanciers !!

le 15/11/2012 à 20:17
Signaler
eh oui, de l'argent public pour payer les banques et leur éviter de faire des pertes , et ensuite on va dire qu'il y a trop de dépenses publiques et que c'est pas bien :-)

à écrit le 15/11/2012 à 14:19
Signaler
Si l'Allemagne payait enfin la dette aux grecs qui coure depuis 1945, cela permettrait aux grecs une bouffée d'air frais... http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/02/17/l-allemagne-a-t-elle-une-dette-de-guerre-envers-la-grece_1644633_3214.html

à écrit le 15/11/2012 à 14:19
Signaler
Ne pas laisser "crever" les Grecs, OK, mais les citoyens des autres pays de la zone euro, déjà aussi écrasés d'impôts, taxes et prélèvements, doivent-ils faire les frais de l'inconséquence et de la nullité des politiques nationaux et bruxellocrates, ...

à écrit le 15/11/2012 à 14:11
Signaler
Les contribuables français savent ainsi ou passent une partie de leurs impôts : à boucler les fins de mois grecs alors que nous empruntons nous-mêmes pour les nôtres: quelle vision idyllique de l' Europe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 15/11/2012 à 15:39
Signaler
ca leur boucle les fin de mois... a partir du 10 !!

à écrit le 15/11/2012 à 13:59
Signaler
c'est une restructuration qui ne porte pas son nom, finalement! s'il y a qques milliards qui trainent pour noel, j'ai de gros besoins....

à écrit le 15/11/2012 à 13:52
Signaler
ben voyons, la grande majorité des grecs ont dépensé 100 tout en sachant produire que 50 ... mais tout va bien. Les dirigeants européens le savaient aussi d'ailleurs. Et c'est à nous de payer ... et les grecs vont continuer comme avant. C'est vraimen...

le 15/11/2012 à 14:59
Signaler
ne vous en faites pas, la France est aussi surendettée et vous continuez à recevoir vos émoluments. Pourquoi élisez vous ces dirigeants ? Vous êtes certainement très comptent présentez vous aux élections !!

le 15/11/2012 à 16:09
Signaler
@ pas de soucis: croyez bien que je n'élis pas ces dirigeants .. je les subis .. à défaut de les supporter. Quant à mes compétences !!!! Comment pouvez vous nier l'attitude facile de l'immense majorité des grecs qui vivait au dessus de leur moyen, ...

le 15/11/2012 à 19:53
Signaler
La France aussi vit au dessus de ses moyens. La balance commerciale, vous vous souvenez ? Le truc ringard que tente d'équilibrer sir Montebourg avec ses initiatives #mettre l'adjectif au choix# J'achète 100 au reste du monde, je vends 60 au reste du ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.