Un an après, quel est le bilan économique de François Hollande ?

 |   |  998  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Pour "célébrer" le premier anniversaire de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle, Matignon a fait un point sur les soixante engagements pris lors de la campagne électorale. L'occasion pour La Tribune d'un retour sur les principales mésures d'ordre économique.

Dans le domaine économique, François Hollande avait fait les promesses suivantes  :

  • Créer une banque publique d?investissement.

L?objectif a été tenu avec le lancement de bpifrance le 1er janvier 2013 qui fusionne Oseo, CDC Entreprises, le fonds stratégique d?investissement (FSI) et FSI Régions. Cet ensemble possède une force de frappe financière de 42 milliards d?euros. Cette agglomération de structures déjà existantes doit permettre de clarifier le soutien public au financement des entreprises, que ce soit dans le haut ou dans le bas de bilan pour stimuler les projets de développement, l?innovation et l?export. S?il est trop tôt pour juger cet effort de simplification ? seuls les chefs d?entreprises pourront se prononcer sur ce point -, une chose est à peu près certaine : l?action de bpifrance risque de souffrir des querelles internes compte tenu nombreuses fortes personnalités qui composent son organigramme.

  • Faire des PME une priorité.

Il était moins une. Lundi 29 avril, lors des conclusions des Assises de l?entrepreneuriat, le chef de l?Etat a tenu un véritable choc de rupture en replaçant l?entreprise et la culture d?entreprise au centre des préoccupations du gouvernement. Au-delà du discours, quelques mesures ont été annoncées, notamment la création d?un compartiment PME-ETI au sein d?un PEA au plafond relevé, ainsi que la modification de la fiscalité du régime des plus-values de cessions mobilières. Fiscalité qui avait relevée par la loi de finances 2013, déclenchant le mouvement des Pigeons. Jusqu?ici, le gouvernement s?était surtout contenté de promettre de simplifier le quotidien administratif des entreprises. Quant à la modulation de l?impôt sur les sociétés (IS) promise par le candidat Hollande, qui devait être plus favorable aux PME, elle est pour l?instant abandonnée en raison de son coût trop élevé pour les finances publiques, estimé à plus de deux milliards. Des travaux pourraient être à terme engagés sur ce sujet, comme le précise le Pacte national pour la croissance

  • Favoriser la production et l?emploi en France

C?est probablement le chantier le plus délicat à mener pour le gouvernement en raison des multiples questions qu?il soulève. Comment faire revenir des entreprises qui ont délocalisé tout ou partie de leur production ? Demander aux entreprises qui ont reçu des aides publiques de les rembourser n?est pas dissuasif et terriblement difficile à appliquer. Faut-il continuer à soutenir les canards boiteux, alors que Jean-Pierre Jouyet et Nicolas Dufourcq, respectivement président et directeur général de bpifrance, l?excluent ? Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif est en première ligne mais son action est pour l?instant sans réel effet, en témoigne les échecs PSA Aulnay, Florange, Sanofi, Petroplus....

Le Crédit d?impôt compétitivité emploi (CICE) doit permettre de remplir cette ambition de relancer le made in France. Son préfinancement a été lancé à la vitesse de l?éclair. Reste à savoir si un allègement de 4% de la masse salariale en 2013 puis de 6% les années suivantes, permettra d?atteindre cet objectif?

  • Soutenir le développement des nouvelles technologies et de l?économie numérique.

Sur ce dossier, l?action du gouvernement manque de clarté. D?un côté, il a alourdi la fiscalité du régime des plus-values de cessions qui concerne essentiellement les jeunes entreprises appartenant au secteur numérique ; de l?autre, il ne compte pas ses sous. Ainsi, le gouvernement a déjà mobilisé 450 millions d?euros pour encourager la diffusion du numérique dans l?économie. Au cours des dix prochaines années, ce sont 20 milliards d?investissements publics et privés qui devraient irriguer ces secteurs. Pour quels résultats ? Il est bien évidemment trop tôt pour le savoir.

Pour relancer l'emploi, le candidat socialiste avait promis la création de plusieurs dispositifs parmi lesquels :

  • Le contrat de génération.

La loi a été votée le 14 février 2013. Il concerne les jeunes de moins de 26 ans, les jeunes reconnus travailleurs handicapés de moins de 30 ans ainsi que les travailleurs de 57 ans ou plus ou ceux embauchés à partir de 55 ans. Le gouvernement espère la signature de 500.000 contrats de ce type d?ici 2017, à condition que les entreprises l?utilisent. Interrogés dans le cadre du baromètre LCL La Tribune Ipsos, seuls 21% des dirigeants de PME déclaraient récemment embaucher via le contrat de génération.

  • Le contrat d?avenir.

Lancé début octobre, ce contrat a déjà été signé par 20.000 jeunes peu ou pas qualifiés. Certains économistes, notamment au Conseil d'analyse économique (CAE), estiment que le dispositif cible trop les jeunes des quartiers sensibles, ce qui expliquerait la montée en puissance plus lente que prévue du dispositif. Pendant la campagne, François Hollande s?était engagé à créer 150.000 contrats d?avenir.

Pour relancer l'économie européenne, François Hollande s'était engagé ainsi :

  • Proposition d?un pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance.

Même si Bruxelles a décidé de lâcher un peu de lest en donnant un peu plus de temps aux Etats pour tenir leurs engagements communautaires en matière de respect de déficit public, l?austérité devrait continuer à guider les stratégies économiques des pays européens. N?en déplaise à François Hollande.

  • Création des euro-obligations

La France soutien toujours ce projet à Bruxelles. Mais l?Allemagne n?en veut pas tant que les états européens n?auront pas assaini leurs finances publiques.

  • Mise en place d?une nouvelle politique commerciale pour faire obstacle à toute forme de concurrence déloyale et pour fixer des règles strictes de réciprocité en matière sociale et environnementale.

C?est peut-être le seul sujet sur lequel la France est encore audible à Bruxelles. Des discussions sont en cours entre l?Union européenne et les Etats-Unis.


 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2013 à 19:57 :
La situation est grave, ça dérape. Le gouvernement annonce un remaniement. Il ne prend pas en compte l?état de la société qui est dévastée. On annonce 5% points de déficit pour 0% de croissance. L?industrie est en péril. Le chômage explose et le niveau de vie plonge. On laisse des tas de nos diplômés sans emploi alors que nous des tas de qualifications. On se moque de la population, pourquoi ne pas manifester ! La dictature de l?Etat n?est pas l?intérêt général ! Sur ce déficit, notre société est en danger ! De plus on note aux dernières législatives 50% d?abstention, n?y a-t-il pas lieu de proposer autre chose. Il faut rétablir l?injustice subie par les salariés sur la sécurité du public. Le gouvernement plombe les classes moyennes et notre politique n?est pas du développement !Pourquoi ne pas lancer une opération Sauver la France ? On plombe l?activité !
a écrit le 07/05/2013 à 14:38 :
Le président annonce un remaniement. Simple remarque : Montebourg qui monte bien au lampadaire raconte des cracks sur la mondialisation alors qu?on fait un accord compétitivité chez Renault. Au passage on s?indigne que l?automobile s?écroule de 32% sur le trimestre, ce qui démontre que la population n?a pas droit à consommer. Les ministres vampires qui en veut ? La population souhaite qu?on saque les Rastignac, les pipoteurs de la télé et autres partisans de la violence qui réduisent les peine contre l?avis de 95% de la population. Belle démocratie que voila ! L?étatite maladive, quand ça vous prend? nous voici sur la route de la pauvreté. Le progrès n?est manifestement pas une évidence? voila un régime déviant mais nous n?en sommes qu?au début puisque le déficit gonfle et la production se réduit alors que le chômage enfle. La grenouille enfle ! Vie ou mort du citoyen, voila ce dont on doit parler ! Mais alors si le gouvernement remanie, c?est que la société semble au fond semble se révolter? Trop d?Etat tue la France, ça c?est sûr ! Attendez c?est que le début du spectacle !
a écrit le 05/05/2013 à 9:47 :
Un an après, quel est le bilan économique de François Hollande ? En dehors du mariage pour tous, on en est encore au stade des promesses d'avant les élections.
a écrit le 04/05/2013 à 19:45 :
SARKOZY était un grand présidant mais il a plier les genoux face a la situation et a laisser le caca a Hollande
a écrit le 04/05/2013 à 19:31 :
gauche ou droite on se sert dans les caisses ou on vole on touches des primes bidons on se met des salaires faramineux on ment on raconte que les Français vivent au dessus de leurs moyens alors on les taxes on leurs augmentent les impôts bientôt la tva ?? et certains se payent des maisons a 7 million d'euro sans impôts d'autres des primes a 500000 euro la transparence la justice l'honnêteté l'Egalite des mots que du bla bla bla Bruxelles l'Europe des personnes qui s'en mettent plein les poches et qui se foute pas mal des gens qui on 800euro de retraite
a écrit le 04/05/2013 à 18:03 :
Il n'est pas très utile de relever les 60 engagements du Président Hollande et de donner des notes à chaque engagement, ou encore de faire des comparaisons sans fin avec le passé proche ou lointain. Le projet "Hollande" comprend 4 chapitres. 1 je veux redresser la France 2 je veux rétablir la justice, 3 je veux redonner espoir aux nouvelles générations et 4 je veux une république exemplaire et une France qui fasse entendre sa voix. Après 1 an , le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a encore du boulot.
a écrit le 04/05/2013 à 17:23 :
Faut pas oublier de prendre ses gouttes le matin...
a écrit le 04/05/2013 à 14:05 :
Difficile de déjà juger de la pertinence de se modèle. On à la surprise la semaine dernière d'un texte pro-investissement (PEA+abattement en fonction de la durée de détention des titre). Pour le moment on à bien vu la hausse des impôts et taxes, reste à voir les économies du secteur public. Je ne vois pas comment ça peut se faire sans que l'état n'abandonne certaines missions et sans rendre responsable chaque français (ex: dépenses de santé). Par contre une guerre au Mali pour sauvé nos mines d'uranium c'est toujours le grand n'importe quoi à se croire l'égal des USA (après l'Airbus Sarko-one et le pentagone à la française). C'est pas les -3% de déficit qu'il faut viser quand on va atteindre 95% de dette/PIB c'est l'équilibre budgétaire quitte à avoir un peut de récession.
a écrit le 04/05/2013 à 13:45 :
Pas brillant,pour ne pas dire CATASTROPHIQUE.
a écrit le 04/05/2013 à 13:39 :
Droite ou Gauche le résultat est pareil : un TROU
a écrit le 04/05/2013 à 13:03 :
Pour l'instant, ils font bien le travail. Mais il ne suffit pas d'un an pour inverser le résultat de 10 années d'erreurs stratégique (et surtout les 5 dernières années catastrophiques de Nicolas Sarkozy). Le nouveau gouvernement a entamer les réformes du travail, un mal nécessaire pour sortir la France de l'ornière. Forcément, cela va prendre encore quelques mois à faire de l'effet, mais les décisions ont été prises et les lois sont passées. On a enfin des décisions concrètes pour assouplir le marché du travail en France, avec à la clef un allègement de 4% de la masse salariale. Bravo ! Nous sommes enfin sur la bonne voix, nous évitons les erreurs de la Grèce, de l'Espagne et de l'Italie, et nous tenons tête à l'Allemagne et à sont faux modèle de croissance.
Réponse de le 04/05/2013 à 18:41 :
honnêtement vous y croyez à vos balivernes?? même socialiste on peut être objectif, c'est difficile mais bon......le CICE c'est du pipeau dois-je vous expliquer les tenants zet aboutissants ? , la fléxisecurité les employeurs sont contents, mais bon ça n'avance pas, le chômage perdure, explose même, oui je sais c'est la faute des autres, nous allons rattraper la Grèce et même la dépasser, c'est votre propos je pense??? LOL
Réponse de le 04/05/2013 à 18:53 :
RDV dans 4 ans et bonjour au pays des aveugles.
a écrit le 04/05/2013 à 12:24 :
Nicolas le roi des rentiers, Francois l'idole des fonctionnaires : y a pas a dire, nos gouvernants travaillent pour le futur !
Réponse de le 04/05/2013 à 16:25 :
C'est bien du socialisme, c'est toujours la faute des autres ! Vous, vous êtes parfaits et les autres sont nuls et ne savent rien. PITOYABLE -:)
a écrit le 04/05/2013 à 9:57 :
Attendons juste le chiffre des recettes fiscales ... Si ce chiffre baisse malgres les hausses des taux de pr?vements insupportables effectu? ces 2 derni?s ann? ... La on ira au clash !!! Les liquidit?d?rs? au travers des quantitatives easings de la FED et du japon soutiennent l achat de nos dettes ?ses au quotidiens ( d ou les taux ?a baisse ) , on nous ach? de la dette francaise avec des billets de Monopoly ... Mais cela ne durera qu un temps ... Les ?nomies ?ang?s red?rrent et nous nous vivons ?r?t .. la fin des QE , notre taux d emprunt explosera d un coup ( surtout s il s av? que nos recettes fondent) et nous seront la nouvelle Gr? ... Hollande pour n avoir pas fait les ?nomies n?ssaires au sein de l ?t en sera grandement responsable !
Réponse de le 04/05/2013 à 10:12 :
C'est pénible ces accents qui sautent : on comprend rien ! Juste que vous vous en prenez uniquement à Hollande, en oubliant la politique de foutriquet pro rentiers de son prédécesseur qui a laissé détruire 700.000 emplois marchands et fait encore grimper la bulle immobilière
Réponse de le 04/05/2013 à 11:34 :
Le précédent président avait
1° sauvegardé le pouvoir d'achat de TOUS les français
2° abaissé le taux de chômage à 7,4 % en 2008
3° ralenti la montée de l'endettement (moins vite que l'Allemagne par ex.
Aujourd'hui c'est tout l'inverse, mais si vous êtes content?
Réponse de le 04/05/2013 à 12:28 :
On est pas à un meeting UMP ici : si votre messie avait fait un si bon travail, il n'aurait pas rajouté 600 milliards de dettes pour soit disant "sauver l'épargne des français" et le chômage n'aurait pas augmenté pendant 16 mois consécutifs sous son règne. Non on est pas content de Hollande mais on est pas content non plus de Sarkozy qui a juste bien servi ses électeurs retraités avec de la défisc à gogo et des retraites non financées !
Réponse de le 04/05/2013 à 18:20 :
la tolérance vous connaissez et ce que dit "n'importe quoi" dérange les socialos car c'est la triste vérité. Que ce soit sur le pouvoir d'achat Toujours positif avant mai 2012, chômage contenu, et oui, croissance même minime, mais positive, l'autre en UN AN a fusillé tous ces résultats. Oui l'UMP ne peut pas faire pire que cette bande d'amateurs rigolos, supportés par les fonctionnaires et les assistés. Ah un petit truc à vérifier pourriez me donner le fameux "etraités avec de la défisc à gogo" j'attends votre réponse mais hélas il n'y en aura pas car c'est un mensonge de l'autre et de ses bras cassés, à moins qu'e les socialos avaient prévu le cas Cahuzac, Guerini, et .......
a écrit le 04/05/2013 à 9:06 :
Même si NS n'est pas le "sauveur" attendu , le seul " bilan" dont peut se prévaloir FH est celui d'une "catastrophe annoncée " pour tous les français Pauvre France ?.!
Réponse de le 04/05/2013 à 10:13 :
Effectivement : Sarko c'est pas autre chose que l'ami des rentiers, ses électeurs. Il ne les a d'ailleurs pas sauvé vu qu'ils vont couler comme tout le monde ...
Réponse de le 04/05/2013 à 12:58 :
La seule réussite de Sarkozy, c'est le bouclier fiscal, qui a permis aux contribuables français les plus modestes de payer des impôts pour réduire les impôts des plus riches.
a écrit le 04/05/2013 à 8:17 :
La formule "socialo communiste" date le bonhomme ! La droite des rentiers a vos faveurs ?
Réponse de le 04/05/2013 à 11:05 :
Inutile de prendre 15 pseudos pour nous seriner avec votre droite des rentiers on a bien compris que vous préferiez la gauche du nivellement par le bas, de la gabegie économique et de la morale pour tous.
Réponse de le 04/05/2013 à 12:32 :
On peut être un libéral anti rente et anti défiscalisation immobilière sans être un gauchiste. C'est ce que les amis de Nicolas Sarkozy essaient de faire croire : tous ceux qui sont contre la préservation des rentes sont des communistes ! Ben non ! Signé un pigeon d'entrepreneur du privé qui continue à payer l'état providence des soixantehuitards ...
a écrit le 04/05/2013 à 1:54 :
La plupart des économistes en France et à l'étranger jugent le bilan de Hollande plutôt correct compte tenu de la situation dont il a hérité. Il y a beaucoup de français qui réagissent trop à court terme d'où les sondages défavorables à Hollande mais il faut reconnaître qu'il n'y a pas de fautes majeures et que la situation n'offrait guère d'autres caps. Donc la tendance de fond est plutôt bonne mais il faut environ 2 ans pour que çà commence à porter ses fruits.
Réponse de le 04/05/2013 à 6:57 :
vous devez limiter vos lectures aux journaux socialo-communistes,quant à l'étranger vous devez avoir des difficultés de compréhension.
Réponse de le 04/05/2013 à 12:50 :
INOUI vous vous tromper le front de gauche ne ménage a pas Hollande. je pense démocratiquement que BON CAP a raison dans son analyse ,Hollande trouve son chemin qu'il avait tracer depuis le début les dirigeants européens son d'accord avec lui maintenant sur le volet croissance et moins d'austérités brutal et aussi sur les déficits, il suit son sont petit bout de chemin d'homme tranquille qui sait ou il va.
a écrit le 03/05/2013 à 23:23 :
Ah! Si Bourvil avait fait de la politique, il aurait pris Francois comme premier ministre
a écrit le 03/05/2013 à 20:28 :
tt va bien!! 4% de croissance, 6% en 2014, et un chomage inexistant ( hormis celui inputtable a sarkozy, bien sur, mais ca c'est peanuts); des investisseurs internationaux ravis d'investir en france ( voir yahoo), et qui vont remettre le paquet.... tout va tres bien, madame la marquise, mais cependant il ft que l'on vous dise...
a écrit le 03/05/2013 à 19:49 :
Hollande a fait mieux que Sarko questions taxes et il se dit de gauche .
Réponse de le 03/05/2013 à 22:40 :
Et vous n'avez pas tout vu encore!
Il doit bien avoir une bonne dizaine de clowns de la promotion Voltaire à qui trouver un poste ( pardon,un très bon poste de préférence inutile,mais il faut bien penser aux copains de promo)!!!
a écrit le 03/05/2013 à 19:36 :
Bilan nul comme celui de son pr?cesseur ! Quand on est ? par des fonctionnaires (et des rentiers pour NS) il ne faut pas s'attendre ?es cadors en ?nomie !
a écrit le 03/05/2013 à 19:31 :
Bilan : il a du prendre 10 kilos
Réponse de le 03/05/2013 à 22:50 :
Et une majorité de français en perdre autant
a écrit le 03/05/2013 à 19:29 :
Dans la lignée des présidents de la Veme république on a découvert le Fernandel de la politique française
a écrit le 03/05/2013 à 19:11 :
Il a tout de même réussi à caser ses copains (Lang etc.)
Réponse de le 03/05/2013 à 22:50 :
Comme le font toujours les socialistes
a écrit le 03/05/2013 à 18:51 :
il a fait sauter la jjournee de carence de ses electeurs..prolonger les injustices .....pour le reste zairo
r

s
a écrit le 03/05/2013 à 18:12 :
Qui a vu du changement !!! Aucune économie . aucun reforme de fond des impots en plus comme on le fait depuis 30 ans de la petite politique tous les jours. C est du Fillon bis. Fade et sans objectif sauf servir les copains notables le parti etc...
Réponse de le 03/05/2013 à 18:42 :
Sous Fillon le pouvoir d'achat n'a jamais baissé. Les impôts augmentaient raisonnablement. Et la France n'était pas ridicule dans le monde. On peut critiquer Sarko, au moins lui gouvernait et respectait le peuple dans son entier.
Réponse de le 03/05/2013 à 20:38 :
Vous craquez ou quoi? Comparez ce qui est comparable, l'Europe n'était pas dans le même état sous Fillon. Respecter le peuple? Traiter de pauvre con et menacer un pêcheur, c'est respecter les gens? Soutenir des discours comme celui de Dakar ou de Grenoble, c'est respecter les gens dans leur intégralité? On croit rêver... Et en ce qui concerne l'économie, je pense que FH essaie de faire au maximum avec le peu de moyens que lui laisse Bruxelles...
a écrit le 03/05/2013 à 17:58 :
Bilan ? Quel bilan ?
Réponse de le 03/05/2013 à 23:29 :
@sans illusion le capitaine de pédalo a coulé la France et il va mettre à vitesse supérieure pour finir son travail et en plus il est content de lui. Honte à lui et hollande divise les population c'est pas moi qui le dit c'est son ex ami de 30 Melenchon c'est peut dire.
Réponse de le 04/05/2013 à 11:21 :
Ah, ça faisait longtemps que LA PLUIE ne nous avait pas sorti son pédalo, bien qu'il affectionne également le Titanic.
a écrit le 03/05/2013 à 17:51 :
Le bilan : 5 millions de chômeurs , 10 millions de pauvres avec une perspective proche à 6 millions de chômeurs et 12 millions de pauvres. NO FUTURE.
a écrit le 03/05/2013 à 17:41 :
Champagne et caviar pour tous à Solférino ! Dès la fin de sa première année de mandat, François Hollande capitalise de nombreux succès et progrès sur presque tous ses engagements. Les socialistes qui l'ont critiqué pendant les primaires auraient mieux fait de se taire. François Hollande surclasse Roosevelt, Schröder et Obama réunis.
Réponse de le 03/05/2013 à 18:09 :
Il vous paye combien Pour écrire ce genre de message lol!!!!!
Réponse de le 03/05/2013 à 18:23 :
Et il vaut bien plus que Churchill évidemment... Pauvre France.
Réponse de le 03/05/2013 à 18:26 :
surclasse aussi Pinocchio.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :