Pourquoi les fonctionnaires descendent dans la rue le 15 mai

 |   |  965  mots
Ce 15 mai, les fonctionaires seront dans la rue pour manifester contre le gel du point d'indice
Ce 15 mai, les fonctionaires seront dans la rue pour manifester contre le gel du point d'indice (Crédits : reuters.com)
Ce jeudi 15 mai, l’ensemble des organisations syndicales de la fonction publique seront dans la rue pour protester contre le gel du point d'indice jusqu'en 2017 confirmé par Manuel Valls.

Demain mercredi 15 mai, les fonctionnaires sont dans la rue pour exprimer leur mécontentement devant le refus du gouvernement de négocier leurs conditions salariales. Surtout, c'est la confirmation par Manuel Valls, mercredi 16 avril, du gel de la valeur du point jusqu'en 2017 qui a mis le feu aux poudres… Alors que ce point est déjà gelé depuis 2010. Une décision qui était très tentante pour un gouvernement à la recherche de plus de 50 milliards d'euros d'économies sur trois ans.

Perte de pouvoir d'achat avec le gel du point d'indice depuis 2010

De fait, pour rappel, une hausse du point de 1 % coûte environ 1,8 milliard d'euros  (750 millions d'euros pour la fonction publique d'État, 600 millions pour la territoriale et 400 millions pour l'hospitalière). Cette annonce a fait l'unanimité contre elle dans les rangs syndicaux. La mobilisation s'annonce donc forte. Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, y voit même « un baromètre » qui permettra de mesurer l'état d'esprit revendicatif. Résultat, plus de 110 manifestations sont attendues dans toute la France dont un grand défilé unitaire à Paris qui réunira les organisations CGT ,CFTC, CFDT, FSU, Solidaires, Unsa, FA-FP (autonomes). FO sera aussi présente dans le cortège mais pour des raisons de discordances syndicales, l'organisation de Jean-Claude Mailly défilera sous ses propres couleurs.

«Si nous partageons des revendications communes, explique Jean-Claude Mailly, il y a tout de même des divergences. Certaines organisations ont approuvé le Pacte de Responsabilité [la CFTC et la CFDT], ils avalisent donc les 50 milliards d'euros d'économies car tout est lié ».  

Pour sa part, Laurent Berger, secrétaire générale de la CFDT justifie sa participation par le gel du point d'indice, auquel il s'oppose:  "C'est une perte de salaire, une perte de pouvoir d'achat conséquente" que le maintien de l'avancement "ne compense pas du tout", a-t-il déclaré sur France Info, regrettant que "l'on continue le rabot [...] sans s'interroger sur les vraies questions concernant la fonction publique".

De son coté, l'Unsa Fonction publique a fait ses calculs et estime que depuis l'instauration du gel du point d'indice en 2010, "les agents de la fonction publique ont perdu 5 % de pouvoir d'achat. En 2017, soit après 7 ans de gel, la baisse atteindra 10%.

De fait, par exemple, une étude de l'OCDE montre que la rémunération des nouveaux enseignants est en baisse, en valeur réelle, par rapport à leurs homologues recrutés à il y aune quinzaine d'années.

Si, en effet, le pouvoir d'achat est garanti, individuellement, pour chaque fonctionnaire en place, grâce au mécanisme mis en place sous Sarkozy (la Garantie individuelle de pouvoir d'achat, Gipa), qui permet de rattraper après coup une éventuelle perte de revenu en valeur réelle, ce mécanisme n'empêche pas absolument pas la baisse des salaires pour les nouveaux entrants: de fait, un professeur des écoles en début de carrière est moins bien payé aujourd'hui que son prédécesseur il y a quinze ans. D'où, d'ailleurs une baisse dramatique du niveau des candidats au concours de professeur des écoles: dans l'académie de Créteil, l'un d'entre eux a été recruté avec une moyenne de 4,17/20 !

Crainte de la réforme territoriale

Pour Force Ouvrière, la journée de mobilisation du 15 mai doit toutefois dépasser le strict cadre de la question de la rémunération des fonctionnaires.

« C'est le projet de réforme territoriale portée par le Président de la République qui nous inquiète aussi, précise Jean-Claude Mailly. Si, en plus, dans le cadre du plan de Manuel Valls, les collectivités locales sont mises à la diète à hauteur de11 milliards d'euros, Il y a un risque réel de disparation de missions de service public et, à la clé, de licenciements de contractuels notamment ceux qui travaillaient dans les conseils généraux s'ils disparaissent. Nous demandons un vrai débat sur l'avenir des services publics »

Une négociation mort-née?

Hasard du calendrier, c'est le 19 mai que doit s'ouvrir la négociation, sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations, promise par la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu. L'Unsa estime que, dans le contexte actuel, "les portes de la négociation se ferment ainsi avant même l'ouverture de la négociation ". Pour la FSU, à l'inverse, le maintien du gel du point "est une raison de plus pour aller discuter".

En guise de geste, jeudi 17 avril, intervenant le matin sur RTL, Marylise Lebranchu, a réitéré son idée, déjà formulée en mars dernier dans une interview au "Parisien", d'"appeler les plus hauts salaires" de la fonction publique à "un geste de solidarité", lors de ces négociations. Les hauts fonctionnaires, directeurs d'administrations et d'opérateurs et autres ambassadeurs "gagnant plus que les ministres" seraient mis à contribution, leur effort pouvant alors profiter aux agents les moins bien lotis, à savoir ceux de catégories C. Ces derniers vont, de fait, tout même bénéficier des mesures de revalorisation décidées en 2013. Concrètement, chaque échelon de la catégorie C se verra ajouter cinq points d'indices au 1er janvier 2015, soit environ un gain annuel de 440 euros. Une opération à... un milliard d'euros environ

Dans sa lettre envoyée il y a dix jours aux députés, à la veille du vote sur le programme de stabilité, le Premier ministre Manuel Valls avait bien pris soin de souligner ce point pour tenter de calmer les esprits. Mais il n'est pas certain que cela suffise.

Après deux ans de relative tranquillité, la majorité socialiste pourrait bien se retrouver face à un mécontentement syndical qui s'exprime dans la rue. "Avec le socialisme de l'offre, on en arrive là !", ironise un leader syndical.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2014 à 19:12 :
Le taux de croissance est à 0% depuis 2007, la faute à qui ?
Dites dans le privé, il faut être plus efficace, être plus combatif, aller chercher des part de marché à l'étranger, innover avoir la niaque.
Au lieu de se lamenter, demander un protectionnisme et des subventions publiques.
Quand aux salaires des fonctionnaires, s'ils avaient le niveau de la Grèce, quelles conséquences sur le pouvoir d'achat...
Pcque l'air de rien ils consomment "ces gens là"
Donc un PIB qui plonge une décroissance et des entreprises Françaises qui pleurent...encore.
Réponse de le 15/05/2014 à 20:00 :
Pourquoi ne pas passer dans le privée et nous démontrer votre efficacité et votre nia que ? Au lieu de gémir en permanence au point que cela en devient honteux et surtout déplacé par rapport aux pauvres gens du prive qui vivent dans l'ANGOISSE de perdre leur job. Vous êtes vraiment des privilégiés et en plus vous en voulez encore plus! Vivement l'alignement du public sur le privé, comme ça vous comprendrez enfin ! Nous on ne consomme plus au fait ( trop d'impôt ...)
Réponse de le 16/05/2014 à 7:51 :
Pas facile d'etre efficace et competitif dans le prive avec le boulet du poids de l'Etat (57% en France). Le paradoxe de la France est que nous fermons des entites industrielles productives dans l'absolu, mais non rentable car l'Etat est obese.
a écrit le 15/05/2014 à 18:25 :
croissance depuis 2007 avoisinant les 0% et ils veulent des augmentations ????
Le PIB est truqué puisque composé de dette de l'etat français! donc le ratio dette sur PIB à 4 % est sous évalué...
Qu'ils regardent en Espagne, au Portugal, en Angleterre en Italie... en Grèce et ils verront qu'ils ne sont pas si malheureux que cela! Au contraire M. Valls devrait leur proposer d'aligner leur pensions de retraite et temps de cotisation sur le privé.
a écrit le 15/05/2014 à 16:49 :
La gangrène descend dans la rue pour accélérer la faillite de l'état français...
a écrit le 15/05/2014 à 15:30 :
J'ai la chance de travailler à la fois dans le privé et pour l'éducation nationale depuis 12 ans.
Ce que je constate c'est que je rencontre moins de tires-au-flanc chez les enseignants que dans certaines entreprises ou commerces.
Le choix d'enseigner est une vocation.
Le travail accompli par certains enseignants est simplement incroyable.
Les responsabilités sont parfois très importantes.
Contrairement à ce qui est précisé dans l'article le niveau monte, on recrute à BAC + 5 aujourd'hui.
Alors oui, certaines académies ont un gros problème pour attirer des candidats.

Ça vous tente vous de faire un MASTER 2 pour aller vous faire mettre des baffes ou insulter le tout pour 1500 € en début de carrière?

Pour terminer je trouve que L'article est tout en finesse...
Les fonctionnaires descendent dans la rue...
Ah bon ? tous les fonctionnaires ?
C'est bien de mettre tout le monde dans le même sac, c'est plus facile pour choisir un titre d'article.
Les commerçants font du black ce 15 mai.
Les commerçants augmentent leurs marges cette année.
Tous ?
Réponse de le 16/05/2014 à 8:00 :
L'education nationale est l'administration la plus mal geree de France, et certainement une priorite en matiere de reforme : on arrive a depenser 20% de plus par eleve qu'en Allemagne en payant nos profs 40% en moins. Tout ca a cause des armees mexicaines d'administratifs en tout genre surpayes a ne rien faire et qui se planquent derriere les profs mal payes. Pour info, un inspecteur d'accademie c'est aussi cher qu'un General.
a écrit le 15/05/2014 à 14:21 :
La plaie béante que sont les fonctionnaires, territoriaux, chu, sncf, ratp, edf... ne manifestent pas dans la rue mais emmènent notre pays dans les fonds des abimes et dire qu'ils ne sont que 5,5 millions sur 63 millions de français à saborder définitivement notre pays...
a écrit le 15/05/2014 à 12:53 :
Encore taper sur ces "privilégiés" ,le sport national en France! La baisse du pouvoir d'achat est reconnu pour l'ensemble des fonctions publiques depuis le blocage du point d'indice en 2010 devant durer jusqu'en 2017!! Un enseignant a un service de 18h00 devant les élèves auxquels s'ajoutent la préparation des cours, des devoirs et autres réunions...Sans fonction publique, plus de soins, de protection, d'éducation pour tous!! Je suis d'appartenir à la fonction publique !!
Réponse de le 15/05/2014 à 13:03 :
Ok puisque vous dites que les fonctionnaires ne sont pas de privilégies alors dans ce cas pourquoi ne pas aligner le public sur le prive : même règles de calcul des retraites et des cotisations, pas d'emploi a vie , 3 jours de carence maladie, pas d'augmentation automatique des salaires ...
Réponse de le 15/05/2014 à 14:28 :
égalité pour tous tu as raison supprimons les conventions collectives qui concernent plus de deux salariés du privé sur 3, supprimons tous les avantages du privé: mutuelle, avantages lié à l'entreprise dans laquelle on travaille, 13e mois 14e mois, ticket resto, supprimons les avantages des pécheurs, agriculteurs, journalistes, taxis, ambulanciers,tous ceux qui déclarent leurs frais réels... supprimons pour le btp la caisse intempéries, à oui supprimons le 1% de cotisation solidarité chômage des fonctionnaires puisque ces salaud ne peuvent y prétendre, et intégrons l'ensemble du revenu sur lequel ils ont cotisé pour leurs retraite dans leur retraite et non seulement le traitement de base. et pour les marchés publiques ne traitons plus avec des entreprises locales ou nationales faisons bosser les pays low cost puisqu'en france ya que des feignasses. au fait si vous voulez être fonctionnaires ils recherchent des surveillants pénitentiaires (c'est un métier cool avec l'emploi à vie), ou alors à la compta dans une commune parce que c'est comme dans une entreprise privé sauf qu'en fait on bosse jamais...
Réponse de le 16/05/2014 à 8:47 :
C'est faux. On peut tres bien maintenir les soins et l'education pour tous sans avoir 5,5 millions de fonctionnaires invirables et donc non gerables. Les Suedois ont remplaces leur fonctionnaires a vie par des contractuels et cela marche mieux. Qu'attendons nous pour faire la meme chose ?
a écrit le 15/05/2014 à 12:07 :
A tous les détracteurs de la Fonction Publique, écoutez des vidéos de Christophe Raveaux. Peut-être vous convaincra-t-il de son l'utilité.
Réponse de le 15/05/2014 à 12:41 :
C'est scandaleux de vouloir toujours plus avec tous les privilèges qu'ils ont déjà !
Emploi à vie, salaires plus élevés et augmenté chaque année même quand le point d'indice est gelé, retraite calculée de façon très très favorable, aucun jour de carence maladie...trop d'avantages en fait par rapport au prive. Un peu de justice serait d'ailleurs bienvenue
Réponse de le 15/05/2014 à 18:54 :
"Emploi à vie, salaires plus élevés et augmenté chaque année même quand le point d'indice est gelé" : Grande nouvelle pour les C ayant atteint le haut des échelons depuis 15 ans et n'ayant pas le temps de lâcher leur boulot pour passer les concours!
Au fait, pour l'emploi à vie : Ca s'est passé comment lors des privatisations chez France Télécom par exemple?
Que les retraités qui jouent les pauvres se taisent à l'heure où les meilleurs jeunes chercheurs de ce pays ont tout juste de quoi leur louer un studio!!!
Les seuls avantagés dans ce pays, ce sont ni les jeunes fonctionnaires, ni les jeunes du privé, mais les enrichis de la bulle immobilière et leurs héritiers!
Vous parlez de justice : Combien de couples de jeunes ingénieurs du public ou du privé peuvent acheter une baraque à papi et mamie en région parisienne ou en région PACA quand ces derniers achetaient avec deux salaires d'ouvriers? Combien de célibataires vivent dans des cages à poules jusqu'à 30 ans qu'ils soient dans le public ou le privé?
Stop à l'intox de la gérontocratie! Si on ne défile pas aux côtés des régimes spéciaux en fin de carrière, nous savons pourquoi!
Réponse de le 16/05/2014 à 9:03 :
Belle tentative de diversion sur la gerontocratie.. Cependant l'honnetete oblige a reconnaitre que ce sont les retraite de la fonction publique, partis tot et avec des pensions confortables, qui desequilibrent massivement les comptes publics actuels. Les pensions du public ne sont finances qu'a 20% par les cotisations du public, et creent un deficit budgetaire enorme pour lequel tous les contribuables doivent se serrer la ceinture. On n'est pas dans la "repartition" on est dans le pillage des finances publiques..
a écrit le 15/05/2014 à 11:39 :
Alors là, c'est le comble!!! des gens qui ont un boulot à vie qui manifestent parce qu'ils ne sont pas augmentés.
Et les autres dans le privé, les retraités, etc...
Je les invite à quitter la fonction publique car avec 3 millions de chômeurs en métropole nulle doute qu'ils seront remplacés vite fait et bien fait.
Réponse de le 15/05/2014 à 12:18 :
ILs sont bien payés je ne vois pas pourquoi ils se lamentent ,les retraités sont plus à plaindre;
Réponse de le 15/05/2014 à 13:29 :
Les retraites je ne sais pas mais les classes moyennes qui passent de la crainte du chômage aux hausses d'impôts massives ( baisse du quotient familial...) n'en peuvent plus et ne consomment plus . En plus on aura peut être pas de retraite et nos enfants pas de boulot ! On est vraiment à plaindre !
a écrit le 15/05/2014 à 10:38 :
C'est leurs interpétation de la conscience professionnelle.
a écrit le 15/05/2014 à 10:15 :
Pour les fonctionnaires soignants respect, quand certains honte a eux.
Réponse de le 15/05/2014 à 12:25 :
Vous avez du respect pour le métier de soignant … pas spécialement pour le statut de fonctionnaire !
Réponse de le 15/05/2014 à 14:08 :
C'est vrai, mais eux sont très courageux,pas comme certain!!!
a écrit le 15/05/2014 à 10:08 :
L'endettement n'est plus possible.
Pensez y !
a écrit le 15/05/2014 à 9:50 :
Sans fonctionnaires le pays serait dans une situation impossible de fonctionner, alors soyez juste envers nous, le méritons bien!
Réponse de le 15/05/2014 à 13:31 :
C'est marrant sans routiers, sans commerçants, le pays ne fonctionnerait pas non plus!... Par ailleurs, vous ne parlez pas de vos privilèges qui gonflent de fait, votre salaire, à savoir, congés maladie payés, aucun délai de carence, primes etc...
a écrit le 15/05/2014 à 9:24 :
Les fonctionnaires sont trop nombreux, c'est moins de 2 millions que la France a les moyens d'entretenir pas 5 millions. Seul une fonction public efficace peut être utile, si nous prenons par exemple le monte de éducation les profs travaillent moins de 20h ils utilisent les même programme depuis des années, et nos enfants c'est le dernier de leur problèmes, la paye c'est au mérite et pour 35 heures et non pour 18h a rabacher
Réponse de le 15/05/2014 à 9:55 :
Mais pas du tout nous sommes pas trop nombreux, nos journées sont harassantes,
notre carrière n' est pas si enviable que certain le dise.
Réponse de le 15/05/2014 à 10:27 :
Journées harrassantes ?

J'ai une entreprise et je travaille plus de 12 heures par jour.
Vous avez des week-ends de 2 jours ? Pas moi.
Vous devriez rejoindre le privé pour voir ce qu'est une journée harassante.
Réponse de le 15/05/2014 à 19:59 :
Ne vous plaignez pas, vous avez choisi d'avoir une entreprise, moi j'ai pris le premier employeur qui a bien voulu m'embaucher.
a écrit le 15/05/2014 à 8:55 :
les fonctionnaires descendent dans la rue pour défendre leurs privilèges ( augmentation automatique , passage d'échelon supérieur automatique ) pendant que les salariés du Privé descendent au Pole Emploi . Qui est à plaindre ? Qui fait des efforts républicains ? les fonctionnaires n'ont pas encore compris qu'ils étaient devenus trop nombreux et que le Privé ne pouvait plus les nourrir .Ils sont entrain de tuer ceux qui les nourrissent .
Réponse de le 15/05/2014 à 9:38 :
L'autérité est pour le secteur privé,pas pour la fonction publiquepointbarre!
a écrit le 15/05/2014 à 8:50 :
Quelle honte pour notre pays de constater une fois de plus que ces gens vivent dans leur monde, ne se rendent même pas compte qu'il y a 5 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres alors qu'ils sont les protégés de la nation.
Emplois garantis à vie, salaires égaux voir supérieurs à ceux au privé, retraites calculées sur les 6 derniers mois d'activité, etc etc et en plus ils se permettent de faire grève en prenant le pays en otage alors qu'ils sont payés par nos impôts..!!
Il faut en finir avec ce système de protectionnisme qui oppose et divise le peuple.
Mais ce pays n'est il pas gouverné par des fonctionnaires ?? On voit le résultat...!
a écrit le 15/05/2014 à 8:17 :
Avoir monter encore plus les français les uns contre les autres et avoir relavé en quelque sorte la lutte des classes. Diviser pour mieux régner, mais même cela notre gouvernement ne sait pas l'utiliser intelligemment.
Réponse de le 15/05/2014 à 9:43 :
Les fonctionnaire est le plus grand réservoir d'électeurs de la gauche! Alors ils serons toujours les préviligiés de cette gauche.
a écrit le 15/05/2014 à 8:13 :
Le cancer de l'économie française descend dans la rue. Les bactérionnaires qui ruinent notre pays avec leur inefficacité et administrations sans utilités ou en doublons financés en coup de dopage de 1500 milliards de pilules (dette de l'état) sachant qu'en moyenne la rémunération des 5,5 millions de bactérionnaires aux alentours de 1800 euros (source d'études économiques) contre 1600 euros pour la société civile. Cela va finir que les contribuables et entreprises du privé va descendre dans la rue pour exterminer et éradiquer définitivement cette maladie qui tue notre pays !!!
a écrit le 15/05/2014 à 7:51 :
Qui va descendre dans la rue, les naïfs de la fonction publiques mais pas les catégories A et au-dessus qui ont des primes si élevées que le gel du point d’indice ne les affecte en rien. Je croirais au mouvement syndical quand celui-ci demandera une transparence sur les primes et un écrêtage de ces dernières. Les primes atteignent près du tiers de la masse salariale et les catégories C qui seront dans la rue seront encore les dindons de la farce.
a écrit le 15/05/2014 à 6:37 :
on oublie souvent de préciser que le budget alloué aux fonctionnaires est a l'équilibre,alors qu'il faut sans cesse renflouer le privé en augmentant les impots des citoyens.les entreprises du cac 40 ne payent quasiment aucun impot!
Réponse de le 15/05/2014 à 8:15 :
Que les retraites des fonctionnaires sont en partie finance par le prive (apprenez cher fonctionnaire) pour les régimes spéciaux, que les fonctionnaires ne produisent pas pour la France, mais coûtent, que les fonctionnaires respectent les 35 heures (quelle folie !!!) etc
Bref que nous en crevons car ils ne connaissent rien a l'économie (cf notre gouvernement actuel et votre président l'en fumeur)
Réponse de le 15/05/2014 à 11:15 :
@élu PS: vous avez des notions de l'équilibre très étranges. Etant donné que les retraites de fonctionnaires sont financées par l'emprunt, je ne vois même pas dans quelle mesure il est opportun de parler d'équilibre.
Ce montant d'ailleurs, ne cesse d'augmenter.
D'ailleurs parler de budget, est à l'opposé de chiffre d'affaire.
Réponse de le 16/05/2014 à 8:42 :
Je ne sais pas ce que vous fumez, mais ca a l'air puissant. Le budget de l'etat est en deficit de 40%, donc je ne comprends pas de quel equilibre vous pouvez parler. Les cotisations retraites des fonctionnaires n'atteignent que 20% des pensions actuellement payes aux fonctionnaires en retraite..
a écrit le 15/05/2014 à 6:30 :
Nous nous engageons, nous qui descendons dans la rue le 15 mai, à ne pas vous empêcher de la remonter.
a écrit le 15/05/2014 à 6:23 :
Commençons par supprimer les aides en tous genres des gens du privé et auxquels les fonctionnaires n'ont pas droit tels les allocations chômages. Y en a marre de payer pour ceux qui profitent du système.
Réponse de le 15/05/2014 à 7:32 :
bonjour...hez plus

vous ne payez absolument rien pour ceux du privé qui sont au chomage car vous ne cotisez pas ...en revanche,vous cotisez moins pour la retraite et vous touchez plus que ceux du privé et vous partez plus tot ...tout cela étant finance par le privé...je ne dis pas pour autant que vous etes des profiteurs...on voit que vous n'avez jamais connu le chomage pour tenir de tel propos......ps...je travaille et cotise
Réponse de le 15/05/2014 à 8:12 :
Commentaire dénué de la moindre connaissance des faits! Je suis fonctionnaire et j'ai connu le chômage! Et oui, il y a une vie avant la fonction publique! Et nous ne partons pas en retraite plus tôt que les autres, mais bien en même temps! Pour ce qui est des cotisations, je serait curieux de savoir comment vous comptez faire? On double les impôts pour payer les fonctionnaires ET alimenter en même temps un fond de caisse de retraite? Ca pourrait être intéressant....
Réponse de le 15/05/2014 à 8:43 :
Nier les évidences ne vous rendra jamais service....vous devriez manifester pour l.egalite entre tous les travailleurs. Et si en moyenne,les fonctionnaires partent à 55 ans contre 62 ans ds le prive... Je vous passe le jour de carence,les régimes spéciaux,l.emploi à vie pendant qu'il y a six millions de chômeurs ds ce pays...vous devriez avoir honte d.oser manifester
Réponse de le 15/05/2014 à 9:03 :
Je suis fonctionnaire,j'ai honte de cette grève en cette période très difficile pour certains!
Réponse de le 15/05/2014 à 19:49 :
Chacun sa croix ; et c'est pas pour autant que je jalouse celles des autres.
a écrit le 15/05/2014 à 1:58 :
Et finalement, Qu'est-ce qui pourrait (même si personnellement, je ne pense pas que ca suffise !) justifier un emploi à vie : le service de la France et la dévotion envers le public...
Dans ce cas, la continuité du service publique devrait logiquement interdire le droit de grève à ceux qui bénéficient d'un statut privilégié d'emploi à vie !! CE serait une contrepartie logique... et si les fonctionnaires veulent conserver leur droit de grève, rien ne leur interdirait de renoncer à l'emploi à vie !! Chiche ??
Réponse de le 15/05/2014 à 8:18 :
Je suis bien d'accord avec vous, mon cher révolution! Je suis moi même dans la fonction publique et cet emploi à vie, c'est vraiment une honte! Surtout que mon salaire est constitué pour un tiers de primes qui ne rentreront pas en compte dans le calcul de ma retraite. En plus, je reconnais qu'on ne fait pas grand chose de nos journées... Néanmoins, votre commentaire m'a ouvert les yeux. Je vous promets de redoubler d'effort pour que vous en ayez pour votre argent! Je suis inspecteur des impôts, et je vous jure de faire du zèle à partir de maintenant!
a écrit le 15/05/2014 à 0:38 :
Dès que vous militerez pour un régime unique de retraite, avec meme base de calcul de cotisation et meme taux, avec meme age de départ en retraite et meme base de calcul des pensions, …je vous soutiendrais ;
Dès que vous militerez pour un contrat de travail unique pour tous, avec notamment les memes conditions de fin de contrat (licenciement notamment), je vous soutiendrais ;
Dès que vous militerez pour un régime unique de charges sur rémunération, , avec meme base de calcul de cotisation et meme taux, y compris les cotisations chomage, …je vous soutiendrais ;
Dès que vous militerez pour une meme durée de carence pour les arrets maladie, …je vous soutiendrais ;
Dès que vous militerez pour une meme condition de retour à l’emploi à la fin d’un mandat électif (qui fait que les fonctionnaires sont très très surreprésentés à l’assemblée nationale et au sénat, …je vous soutiendrais ;
D’ici là, je continuerai à penser que vous défendez vos privilèges comme la Noblesse en 1789 !!
Réponse de le 15/05/2014 à 10:17 :
+ 100 000 Et j'en ferais de même
Réponse de le 16/05/2014 à 11:40 :
Bien dit !!
a écrit le 14/05/2014 à 22:43 :
Je suis professeur et je suis content car mes enfants eux n'iront pas dans la fonction publique...
Ils auront accès à une vraie formation continue, des visites médicales régulièrement, des mutuelles avantageuses, des participations aux bénéfices, un CE pour prendre en charge le petit cadeau de noel de leurs enfants, des perspectives de carrière... et puis si plus tard ils optent pour la "sécurité de l'emploi" (il suffit d'avoir 3 enfants pour pouvoir passer le concours de professeur des écoles même sans le bac ! ) avec un bon véhicule diesel et un peu d'exercice lors des déménagements du début de carrière : QUE DU BONHEUR ! (à condition qu'ils n'oublient pas, évidemment, de s'initier aux arts martiaux pour le dialogue avec certains parents d'élèves).
Réponse de le 15/05/2014 à 0:20 :
Il est grand temps pour vous de penser à la démission (si, si, vous y avez droit ! mon cousin, ex-prof d’histoire, l’a fait !)
Vous avez déjà bien profité des vacances scolaires, de la non contribution au régime chomage, de l’absence des jours de carence !
Vous n’aurez meme plus à obtenir, comme une de mes amies prof de SVT, une année rémunérée pour faire une formation à son domicile ! En plus, cette formation n’avait aucun intérêt : juste préparer l’agreg pour gagner 50% de plus en ne travaillant plus que 18h au collège, pour faire le meme travail, dans le meme collège avec les memes élèves !!
Allez : vous saurez bien vous passer des privilèges du régime de retraite des fonctionnaires, vous accepterez bien que votre retraite soit calculée sur les 25 meilleures années plutôt que sur 6 mois, et vous renoncerez bien volontiers à la générosité de nos impots quand aux conditions de pension de conversion des fonctionnaires !!!
Allez : venez vite constatez si l’herbe est plus verte dans le privé !!!
Attention toutefois : Les entreprises qui ont un CE représentent moins de 10% des entreprises de France… mais peut-etre ne pensez-vous qu’aux entreprises dont les salariés sont « assimilés fonctionnaires » !!???
Grace à vous et à votre altruisme, je reste persuadé que la productivité de l’économie francaise va faire un grand bond en avant …
a écrit le 14/05/2014 à 21:15 :
Encore des greves dans les services publics, c est trop top on va economiser un peu sur le déficit. Au moins j espere qu ils ne sont pas payes en greve...Encore que ça m'etonnerait pas. De toute façon on n'a pas vraiment besoins de services publics sauf régaliens donc les autres peuvent bien se mettre en grève ça va pas changer notre vie !
a écrit le 14/05/2014 à 20:30 :
Prochaine étape: même régime de retraite que le privé et fin de l'emploi à vie, fin de l'augmentation automatique à l'ancienneté, introduction de primes aux résultats...
Ensuite retour aux 35 heures (bouh le choc!!) puis on remonte tout le monde à 38h...
Et la France commencera à sortir du trou...
Réponse de le 14/05/2014 à 21:23 :
Si c'est si avantageux d'être fonctionnaire pourquoi êtes vous dans le privé? savez vous qu'il y a de plus en plus de concours où on ne trouve pas de candidat?
Mais bien sur il est préférable de pester comme un un bon mouton devant son clavier contre ses faignasses de l'état...

savez vous que la fonction publique cotise pour votre chômage? savez vous que la plus part des fonctionnaires sont a 38h30 ? (d où les RTT si nombreux) ?

Et qui sait si un jour je vous croise sur un brancard je vous dirais peut être, désolé c'est ma pause....

En attendant arrêtez d'aller dans le sens dans lequel on vous pousses et réfléchissez un poil ça vous feras du bien (ou pas)
Réponse de le 14/05/2014 à 21:42 :
"Prochaine étape: même régime de retraite que le privé et fin de l'emploi à vie, fin de l'augmentation automatique à l'ancienneté, introduction de primes aux résultats..." : Pas de souci! Changement de stratégie : Au lieu d'aider les collègues et de former les CDD restant 6 mois à 1 ans et se barrant dans le privé, je monte mon bastion!
"Ensuite retour aux 35 heures (bouh le choc!!) puis on remonte tout le monde à 38h..." : 38h30, suppression des heures supplémentaires dépassant les 8 heures au dessus de ça... Je veux bien vendre mes RTT au lieu de les mettre sur un CET, idem pour ma femme dans le privé!
Et vous? On continue d'indexer votre retraite sur vos rentes immobilières j'imagine?
Réponse de le 15/05/2014 à 14:29 :
Pour être professeur des écoles ce matin sur rtl , la note pour l'examen d'un professeur était de 4/20 a vous de jugé il a réussi a trouvé un poste!!!
a écrit le 14/05/2014 à 20:29 :
Pourquoi ????? Parce que travailler c'est trop dur !
a écrit le 14/05/2014 à 20:25 :
A quand de vrai reforme courageuse:
il est temps de s'attaquer au régimes spéciaux (synonyme d'inégalité)
Réponse de le 14/05/2014 à 20:32 :
Si on pouvait déjà vous bâillonner, ce serait déjà un début...
Réponse de le 15/05/2014 à 0:42 :
Si vous voulez bâillonner la critique, vous devez être délégué syndical : FO ou CGT ??
a écrit le 14/05/2014 à 20:14 :
Je suis enseignant et ne ferai pas grève
dans l'EN , il faut travailler plus pour gagner plus ... je fais chaque année près de 8000 € d'HS heureusement... après un Bac +5 ... mais les gouvernements de gauche préfèrent créer des emplois plutôt que de diminuer le nombre de fonctionnaires et augmenter les traitements.... dommage
Réponse de le 14/05/2014 à 20:26 :
Ouh le gros menteur.
Réponse de le 14/05/2014 à 20:32 :
Oh la provoc.....
a écrit le 14/05/2014 à 19:56 :
Et les fonctionnaires non syndiqué vont travailler comme d’ailleurs beaucoup qui le sont !

L'état est idiot plutôt que d'augmenter la valeur du point d'indice, ils n'ont qu'a revoir la répartition des points. figer ceux des patrons et en donner aux petits travailleurs ! Ca aurait le mérite d'augmenter les bas revenus et réduire la différence énorme accordé par la revalorisation des patron effectué par Sarkozy !
a écrit le 14/05/2014 à 18:45 :
six million de fontionnaires avec la Rcisse que nous traversons c est trop ,,???
Réponse de le 14/05/2014 à 20:28 :
A peine 5 millions ayant le statut de fonctionnaire...Que vous ne soyez pas d'accord, bon, ça peut se comprendre, mais à moins que vous ne soyez de Marseille, ne gonflez pas les chiffres.
a écrit le 14/05/2014 à 18:29 :
Espérons que la grève dur longtemps ça fera des économies !!
a écrit le 14/05/2014 à 17:17 :
pour les simples raisons suivantes:
1 il va fait beau demain
2 cela évite de tourner en ronde au bureau
3 pour éviter la bobonne ou le tyran à la maison
4 dans tous les cas ils sont payés ou à récupérer 1 minute par jour pendant 1.000 ans
5. retour en 1.
^_^
Réponse de le 14/05/2014 à 20:30 :
Encore un chômeur qui claironne...
a écrit le 14/05/2014 à 16:55 :
il faut surtout supprimer le statut de FRANCAIS spéciaux
a écrit le 14/05/2014 à 16:55 :
il faut surtout supprimer le statut de FRANCAIS spéciaux
a écrit le 14/05/2014 à 16:48 :
et ça marche toujours grace aux syndicats qui ont reçu une excellent formation pour mettre la panique, bloquer les entreprises et l'économie.
Creuser, creuser, cela économisera des fonctionnaires pour les futures générations.
a écrit le 14/05/2014 à 16:46 :
ils ont bien raison de manifester contre le mauvais temps. L'avenir de l'administration c'est les ordinateurs qui font le boulot bien mieux et sans raler tout le temps.
Réponse de le 14/05/2014 à 21:26 :
Je ne penses pas qu'un ordinateur vous soigneras mieux que moi, lorsqu'en panique vous viendrez vous faire soigner au urgent parce que son "bébé" c'est cassé un ongle ^^
a écrit le 14/05/2014 à 16:36 :
Les fonctionnaires ont un salaire médian équivalent au privé et l'emploi à vie en plus, qu'ils arrêtent de sa plaindre! Moi je suis dans le privé, potentiellement au chômage dans 6 mois, et sans augmentation de salaire depuis 4 ans!
Par ailleurs qu'ils acceptent d'être 500 000 en moins et on aura peut-être les moyens de les augmenter
a écrit le 14/05/2014 à 16:34 :
en mai fais ce qu'il te plait ! et comme c'est à paris après la balade .. les boutiques !
a écrit le 14/05/2014 à 16:07 :
Si vous n'êtes pas content de la fonction publique, pourquoi n'allez vous pas bosser dans le privé? Après tout, pour la grande majorité, il n'y a rien qui vous retient, non?
Réponse de le 14/05/2014 à 16:42 :
avec 5 millions de chômeurs ça doit retenir une bonne majorité, tout comme d'ailleurs les nombreuses qui se plaignent de leur poste dans le privé..Le choix de notre société pour le chômage de masse s'explique aussi comme cela, ça fait flipper et calme les ardeurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :