Hollande "réaffirme les engagements financiers de la loi de programmation militaire (LPM) " mais veut une meilleure gestion

 |   |  331  mots
François Hollande rappelle le caractère primordial de notre effort de défense afin de renforcer notre influence internationale, protéger nos intérêts vitaux et assurer la sécurité de la France.
François Hollande rappelle "le caractère primordial de notre effort de défense afin de renforcer notre influence internationale, protéger nos intérêts vitaux et assurer la sécurité de la France". (Crédits : reuters.com)
La Loi de programmation militaire (LPM) prévoit un budget total de 190 milliards sur la période 2014-2019 doublé d'une réduction des effectifs de 33.675 personnes durant cette période, dont 7.881 en 2014.

François Hollande a réaffirmé lundi les engagements financiers de la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 tout en réclamant une amélioration des conditions de gestion des matériels et projets, a annoncé l'Elysée.

Les ministres des Finances et de la Défense, Michel Sapin et Jean-Yves Le Drian, feront des propositions en ce sens d'ici la fin du mois de juin, précise la présidence française dans un communiqué publié à l'issue d'un Conseil de défense.

Une inquiétude par rapport aux coupes budgétaires évoquées

Cette communication du président, chef des armées, répond à une inquiétude des milieux de la Défense liée aux efforts budgétaires demandés à tous les ministères dans le cadre de la réduction des déficits publics. Jean-Yves Le Drian a d'ailleurs écrit le 9 mai au Premier ministre, Manuel Valls, pour lui faire part de ces inquiétudes. La loi de programmation militaire sera "totalement préservée", avait par la suite déclaré le chef du gouvernement.

Pour rappel, pour 2014-2019, la LPM prévoit un budget total de 190 milliards d'euros, dont six milliards de recettes extrabudgétaires, doublé d'une réduction des effectifs de 33.675 personnes sur la période, dont 7.881 en 2014.

"La trajectoire pluriannuelle des crédits militaires doit s'accompagner d'une amélioration des conditions de gestion de nos matériels et projets", souligne l'Elysée.

"Renforcer notre influence internationale"

Dans son communiqué, François Hollande rappelle en outre "le caractère primordial de notre effort de défense afin de renforcer notre influence internationale, protéger nos intérêts vitaux et assurer la sécurité de la France".

Le Conseil de défense, auquel participaient le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, a également examiné la situation au Mali et en République Centrafricaine, où la France est engagée militairement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2014 à 14:37 :
HOLLANDE est comme d'habitude d'accord sur tout. On rassure tout le monde et on ne satisfait au final personne; parce que la "tune" on n'en a pas. Le FRANC c'est fini et la planche à billets ,elle est grippée.
a écrit le 03/06/2014 à 8:30 :
Ha tout ce qu'a put affirmer et réaffirmer cet homme!!!
quel crédit lui accorder avec un tel désastre en 2 ans!!!
a écrit le 03/06/2014 à 7:05 :
"Renforcer notre influence internationale" une seule question avec quoi ? La France a le seconde domaine maritime mondiale, (11 millions de km² de ZEE) avec quoi peut-on le protéger (11 frégates et le pédalo de FH) ? L'influence n'est acquise que parce qu'on en a les moyens, ce qui n'est déjà plus le cas. Nous avons besoin des US pour n'importe quelle opération d'envergure (ravitailleurs, transport...). Alors la seule solution c'est "restons chez nous". N'envoyons pas nos soldats se faire tuer pour des gens qui devraient le faire eux-mêmes (maliens en France 80000), combien sont reparti se battre pour leur pays ?
a écrit le 03/06/2014 à 6:50 :
"efforts budgétaires demandés à tous les ministères" on ne voit pas beaucoup les efforts demandé à l'Éducation Nationale. Pourtant au point de vue gisement d'économie ce n'est pas ce qui manque. Quand on prend dans certaine académie des "futurs profs" avec 4,2 de moyenne sur 20 l'avenir de nos enfants est assuré. On ne crée des postes que par pure démagogie. Que l'on paye mieux les compétents et que l'on vire les autres, même s'il y a un peu plus de monde dans les classes. Quand à la Défense, de tout temps, les socialistes n'aiment pas les militaires, ils en ont peur alors, en leur coupant les moyens petit à petit, ils les réduisent à la portion congrue. 700 Millions de € + pour l'AME des sans papiers, 600 Millions € de + pour les ZUS, bref les militaires n'ont qu'a se déme...r.
Il est vrai que la réforme territoriale est "urgente et importante" pour remettre une couche au mille-feuilles.
a écrit le 02/06/2014 à 17:49 :
« une amélioration des conditions de gestion des matériels et projets »

Oui, En gros : Pas de remplacement de matériel, pas de tests et pas d’utilisation du matériel. Et sur le terrain en service actif, interdiction d’utiliser les armes.

Pour ce qui est des projets : Suppression… Comme ca on ne trouvera pas comment repérer les particules émises par les sous-marins nucléaires et donc, nous pourrons lancer notre stratégie « Toute notre dissuasion nucléaire par les sous-marins nucléaires ».

C’est un peu comme si on distribuait des couteaux à nos troupes pour aller faire la sécurité de part le monde ou ils devrons se battrent contre des tanks, des chasseurs, et des frégates…

Nous venons aujourd’hui d’avoir la confirmation de la mort de l’armée francaise…
Réponse de le 02/06/2014 à 21:21 :
C'est certain et comme il attend la fin du mois pour donner ca réponse cela prouve que les inquiétudes sont fondées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :