Déficit : Sapin "note avec satisfaction" le "oui, mais" de Bruxelles

 |   |  397  mots
(Crédits : reuters.com)
De manière générale, Paris juge que "la Commission approuve ainsi la stratégie économique d'ensemble du gouvernement". Bruxelles a toutefois estimé que "le niveau de détail des mesures d'assainissement budgétaire était insuffisant pour garantir de façon crédible la correction du déficit excessif."

Le ministre des Finances français Michel Sapin "note avec satisfaction" dans un communiqué que la Commission européenne "valide les orientations économiques du gouvernement français", dans ses recommandations macroéconomiques rendues publiques lundi.

>> Bruxelles appelle Paris à maintenir le cap de la politique de l'offre

Michel Sapin relève plusieurs passages de ces recommandations faites lundi à tous les pays de l'Union européenne, particulièrement attendues pour la France, qui vient d'annoncer plusieurs réformes et mesures d'économies afin de relancer une économie atone, tout en corrigeant un déficit élevé au regard des règles européennes.

>> La croissance du PIB a été nulle au 1er trimestre 2014

Bruxelles estime ainsi, selon un passage cité par le communiqué du ministère des Finances, que le programme de stabilité, c'est-à-dire le programme budgétaire sur trois ans de la France, "répond globalement" à sa dernière recommandation, en date du 5 mars.

Oui, pour Bruxelles, ces mesures vont "dans la bonne direction"

De manière générale, Paris juge que "la Commission approuve ainsi la stratégie économique d'ensemble du gouvernement", qui vise à réduire le déficit par une maîtrise des dépenses, à diminuer les prélèvements obligatoires pour soutenir la croissance et l'emploi et à mettre en œuvre des réformes de fond pour augmenter la compétitivité, la croissance de long terme et l'emploi.

"Les autorités françaises ont annoncé, avant les élections européennes,un paquet de mesures structurelles importantes. Notre analyse montre que ces mesures vont clairement dans la bonne direction", a déclaré le président de la Commission, José Manuel Barroso, lors d'une conférence de presse.

Mais la Commission déplore un niveau insuffisant

D'autres passages des recommandations de la Commission sont toutefois moins conciliants. Bruxelles a ainsi estimé lundi que "le niveau de détail des mesures d'assainissement budgétaire (en France) était insuffisant pour garantir de façon crédible la correction du déficit excessif."

La France a promis de ramener son déficit public à 3% du Produit intérieur brut, le maximum toléré par les traités européens, l'an prochain. Bruxelles de son côté attend 3,4%. Pas question donc de lever la procédure de déficit excessif actuellement ouverte contre la France, et les dix autres Etats dont le déficit dépasse 3% du PIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2014 à 14:10 :
Mr Sapin,svp, ne vous occupez pas de ce qui est bon pour Bruxelles, mais de ce qui est bon pour la FRANCE !
a écrit le 03/06/2014 à 22:44 :
Sapin, on n'a pas de leçons à recevoir de Bruxelles. Tape sur la table, met toi en colére, fais comme Montebourg rentre leur dedans à tous ces collabos de la mondialisation. Sois arrogant, sois FRANCAIS
a écrit le 03/06/2014 à 9:42 :
Michel Sapin ressemble au sergent Garcia toujours à côté de ses pompes.
a écrit le 03/06/2014 à 9:28 :
Esclavage égale réduction du déficit, je pense que le gouvernement y pense mais il n'ose pas encore le faire mais ne désespérons pas cela viendra
a écrit le 03/06/2014 à 7:46 :
Le OUI OUI de la politique...tjrs content de tout....
a écrit le 02/06/2014 à 20:33 :
depuis un certain temps mosieur joue avec les mots .. les petites phrase . d'un mot , il s'amuse se gargarise .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :