UMP : Christian Jacob demande un audit des finances du groupe à l'Assemblée

 |   |  307  mots
Je crois que Christian Jacob a été victime d'un système, il a été l'instrument de Jean-François Copé. Aujourd'hui, il s'est émancipé, a estimé Eric Ciotti, | REUTERS
"Je crois que Christian Jacob a été victime d'un système, il a été l'instrument de Jean-François Copé. Aujourd'hui, il s'est émancipé", a estimé Eric Ciotti, | REUTERS (Crédits : Reuters)
Le chef du groupe UMP à l'Assemblée nationale veut rassurer. Un audit sera réalisé par le président UMP de la Commission des finances de l'Assemblée, Gilles Carrez.

Les réunions sous tensions se suivent à l'UMP, mais ne se ressemblent pas. Après Jean-François Copé pour le parti, c'est cette fois le tour de Christian Jacob à la tête du groupe UMP de l'Assemblée nationale de s'expliquer sur des financements douteux. 

"Copé est allé quémander"

Mardi, il a dû justifier le prêt de 3 millions d'euros accordé par le groupe parlementaire au parti endetté en 2012. Un prêt dont il n'avait pas informé ses députés. 

 Aucun des députés parlant devant la presse avant la réunion n'avait cependant l'intention de demander la démission de Christian Jacob lors de cette réunion, certains mettant avant tout en cause Jean-François Copé.

Mais Lionel Tardy, proche de François Fillon a estimé : 

"C'est choquant. Vous seriez dans une entreprise ou une association, on appelle ça abus de confiance. Il n'y a rien d'illégal mais il faudra établir des règles, ça me semble important. La défense de Jean-François Copé tombe complètement: il dit qu'il n'était pas au courant des comptes de l'UMP (...) mais il est allé quémander trois millions d'euros au groupe UMP".

Avant d'ajouter : "Jacob est fragilisé. On lui demandera des comptes mais ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a derrière, à l'UMP".

Christian Jacob soutenu

"Je crois que Christian Jacob a été victime d'un système, il a été l'instrument de Jean-François Copé. Aujourd'hui, il s'est émancipé", avait estimé Eric Ciotti, autre proche de François Fillon sur France Inter.

"Nous avons confié un mandat de gestion au président, je lui fais toujours confiance pour l'exercer au mieux. Cette façon de fonctionner, Christian Jacob l'a héritée de ses prédécesseurs", a estimé de son côté le député du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2014 à 9:56 :
C est pas moi..C est l autre...J ai continué les méthodes..etc!!! Du délire ! En entreprise ces gens seraient virés ....JACOB devrait démissionner de cette fonction...mais aussi de son poste de député car élu et soutenu par de l argent douteux ...Nous le respecterons quand il aura démissionner
a écrit le 25/06/2014 à 7:55 :
Allez, qu'ils s'autodissolvent et qu'on n'en parle plus. Pôle Emploi devrait bien être capable de leur trouver des stages en alternance pour réapprendre à travailler...
a écrit le 25/06/2014 à 7:35 :
C'est beau la transparence (et l' indépendance) ! Le résultat est déjà garanti. Les politiques UMP nous prennent vraiment pour des andouilles bien françaises ! C'est fou que 20% des Français leur font encore confiance et votent encore pour eux. Ca pue à plein nez, l' UMP.
a écrit le 25/06/2014 à 5:43 :
Toute cette affaire vise indirectement Nicolas S.Les socialistes feraient mieux de s'occuper de l'état du pays plutot que de lancer leurs juges sur les traces d'une affaire bien peu importante
a écrit le 25/06/2014 à 3:26 :
Mais quand travailles ils pour la France au milieu de toutes ces affaires?
a écrit le 25/06/2014 à 2:11 :
c'est ainsi qu'ils ont dirigé la France ces dernières années. Sans savoir ce qui était dépensé, sans savoir qui donnait, sans suivre les comptes sauf pour eux mêmes. Et j'en connais un qui, en tant que Président de conseil général, conserve son chauffeur, son cuisinier (oui son cuisinier) et bien d'autres avantages, une honte
a écrit le 24/06/2014 à 21:21 :
juge et partie !!!!!! misérable .mais que peut on attendre de "la droite ???" en faillite morale et politique après son bilan désastreux de la gestion du pays ?
a écrit le 24/06/2014 à 20:39 :
Soit on est humanistes, soit on est ambitieux, c'est au choix ou bien aux croix, voila un jeu de mot sur une lettre! On a entendu notre député dire pompier pire au manes, on n'a pas bien compris, pourtant ça raisonne!
a écrit le 24/06/2014 à 20:23 :
La politique française devient désespérante ... Entre les magouilles, les arrivistes, les vendus au lobbying, les incompétents; on est bien servi !
a écrit le 24/06/2014 à 20:17 :
Et pourtant elle tourne...
a écrit le 24/06/2014 à 19:45 :
Normalement, un audit est fait par une société extérieure ... Normalement ! Ce semblant d'"audit" annoncé par l'UMP est de la com, avant tout. Et après cela, l'UMP pense acquérir un minimum de crédibilité ou bien pense t'il encore faire acte d'enfumage ? Je suis écoeurée et révoltée. A croire qu'ils font tout pour se plomber un peu plus !
a écrit le 24/06/2014 à 19:11 :
Mais une telle proposition permet de rassurer qui ? Seulement les UMPistes fervents, naïfs et utopiques ! Reste que ces magouilles et scandales à répétition depuis de longues, de trop longues années est écoeurant, inadmissible, pitoyable. L'UMP est gangrenée. C'est est fini de ce parti non crédible, non constructif et tellement magouilleur. Et, changer de nom ne servira à rien. Il nous faut un nouveau parti de droite avec du sang neuf, des pratiques saines et un programme sensé et crédible !
a écrit le 24/06/2014 à 18:47 :
Et si mon entreprise a besoin d'argent,mon député lui en prêtera ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :