Pas de retour à la croissance avant dix ans selon la moitié des Français

 |   |  281  mots
Les moins pessimistes sont les moins de 30 ans. 57% d'entre eux estiment que la croissance sera au rendez-vous dans les dix années à venir.
Les moins pessimistes sont les moins de 30 ans. 57% d'entre eux estiment que la croissance sera au rendez-vous dans les dix années à venir. (Crédits : reuters.com)
Pessimisme et incertude règnent dans toutes les couches de la population française. Toutes ? Non, pas tout à fait. Bien que la majorité des personnes interrogées dans un sondage Harris Interactive pensent que la France ne fera plus partie des principales puissances économiques du monde, il est une frange qui veut garder le moral...

Le marasme économique n'est pas prêt de se terminer. C'est ce que pensent la moitié des Français, d'après un sondage Harris Interactive publié jeudi et commandé par l'Institut Montaigne et le cabinet Tilder. Ils considèrent que la croissance ne sera pas de retour avant les dix prochaines années.

En outre, 55% jugent que la France ne restera pas l'une des principales puissances économiques mondiales, contre 42% estimant le contraire.

"La grande majorité des répondants ne revendique aucune certitude, mais se reporte plutôt sur les réponses 'probablement' ou 'probablement pas', signe que les perspectives d'avenir apparaissent particulièrement incertaines aux yeux des personnes interrogées", interprète l'institut Harris Interactive.

Mesures critiquées

Et la politique économique du gouvernement depuis 2012 ne va pas dans le bon sens, d'après une majorité de Français. Hormis le développement des contrats d'apprentissage dans les PME, jugé efficace par 53% des personnes interrogées, les autres mesures apparaissent peu utiles.

La réduction d'impôts pour les entreprises via le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) est ainsi jugée inefficace par 59% des sondés (37% la trouvent efficace), la diminution du nombre de régions l'est à 61% (contre 35%), la création d'emplois d'avenir à 61% (contre 35%) ou encore la hausse d'impôts pour une partie des ménages (83% la jugent inefficace contre 13%).

Mais les moins de 30 ans sont plus optimistes

Les moins pessimistes sont les moins de 30 ans. 57% d'entre eux estiment que la croissance sera au rendez-vous dans les dix années à venir.

En outre, ils sont 50% à estimer la France capable de conserver son rang au niveau mondial.

    Lire aussi >> La France engluée dans une croissance molle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2014 à 11:09 :
.également installé au Portugal et exonéré d'impôts. Nous n'avons plus aucun bien en France ayant tout vendu. Nos retraites ne nous permettraient pas d'échapper aux soupes populaires dans le pays où nous avons bossé plus de 40 ans, donc direction le Portugal où nous vivons comme des gens "aisés" en participant à l'économie de ce pays..sans être taxés pour tout et à chaque dépense !!!
a écrit le 31/10/2014 à 15:51 :
Depuis quand les français sont capables de juger l'économie mondiale ? Je suis sûr que pas plus d'un français sur 100 connaît la place ACTUELLE de la France dans l'économie mondiale, alors la place de dans dix ans...
a écrit le 23/10/2014 à 16:53 :
Comme retraité de 69 ans c'est bien pour cela que je me suis barré aux Caraïbes car je ne pense plus pouvoir vivre confortablement en France, sinon que comme SDF avant 10 ans !
Réponse de le 24/10/2014 à 13:55 :
Avec une retraite versée par la France mais fiscalisée à l'étranger ?
a écrit le 23/10/2014 à 14:51 :
ceux là même qui étaient d'un optimisme béat lors de nomination de Sarkozy aux présidentielles de 2007 rêvant d'un père noel ??
a écrit le 23/10/2014 à 13:49 :
pour + de croissance il faut des innovations générant de gros gains de productivité .or ,il semble que ce ne soit plus le cas .la croissance telle que nous l'avons connue pendant les 30 glorieuses semble être révolue.
a écrit le 23/10/2014 à 13:21 :
je ne serai plus là ...Salut !
Réponse de le 23/10/2014 à 16:55 :
moi sans doute non plus, alors, parti de France je laisse les socialos bolchevics se démer.......
a écrit le 23/10/2014 à 13:15 :
Si vous ne me croyez pas, reprenez le déroulement de l'histoire économique depuis l'antiquité.
a écrit le 23/10/2014 à 13:08 :
L'économie concerne le travail, le capital et l'énergie. On oublie toujours l'énergie.
Réponse de le 05/11/2014 à 13:57 :
Vous ne l'économisez pas, votre énergie, pour répéter inlassablement votre message ...
a écrit le 23/10/2014 à 13:04 :
La croissance dépend de l'équilibre entre offre et demande, entre production et consommation; cet équilibre correspond à l'interaction entre la démographie, le capital humain et l'énergie.
a écrit le 23/10/2014 à 12:59 :
Les personnes nées après 1974 ont raison de ne pas s'inquiéter car le problème de leur retraite sera résolu.
a écrit le 23/10/2014 à 12:56 :
Les résultats montrent que la cause de la baisse de la croissance n'est pas connue; elle est due au fait que le cout du travail est trop fort comparé au prix de l'énergie.
a écrit le 23/10/2014 à 11:32 :
Je pense qu'il aurait fallu aussi demander aux français ce qu'ils pensaient sur l'évolution de la croissance mondiale .Celle des Brics se tasse entrainant la croissance mondiale vers les 3 % alors qu'elle était de 5 % il y a peu de temps .La croissance europeenne va stagner pour un bout de temps ,tantq que les états n'auront pas réglés leurs problemes bisgetaires .Et meme lorsqu'ils serront sous les 3 % de deficit ,il faudra s'attaquer à la dette pour la remener aux 60 % du traité de Maastricht .Consequence ,l'état sans moyen ne pourra jouer aucun de soutient à l'activité économique .Il faudra pour moi au moins deux decenies pour retrouver une embellie de croissance surtout en Europe .Les USA ne peuvent plus etre la locomotive qui entraine le reste du monde .
a écrit le 23/10/2014 à 11:31 :
Oui la France peut remonter la pente et avoir de la croissance dans 10 ans. Mais il faudrait pour cela que la société civile prenne les reines face a un "état-stratège" qui à échoué. Et il faudrait un changement rapide. Car il y a déjà des rumeurs de marchés pour spéculer à la baisse sur les emprunts d'état français...
a écrit le 23/10/2014 à 11:27 :
LES SONDAGES PESIMISTES NE SERVENT A RIEN? LES CHIFRES NE FONT PLUS PEUR AU HOMMES POLITIQUES? REGARDEZ L AUGMENTATION DE LA DETTE DEPUIS 40ANS ? DE PLUS EN ECOMOMIE RIEN N EST INPOSIBLE NI LE PIRE NI LE MELLIEUR? PAR CONTRE SEUL COMPTE LEUR REELECTION ET LEURS NIVEAU DE VIE SUPERIEUR A3 OU 4 FOIS DE CELUI D UN FRANCAIS MOYEN???
Réponse de le 23/10/2014 à 14:54 :
Vs avez raison ! les hommes politiques ont su préserver leurs privilèges ! 1789 n'a rien fait tant pis pour le petit peuple qui trime et les maintien au pouvoir ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :