Libre-échange UE-US : l'exception culturelle hante l'ouverture des négociations au G8

 |   |  484  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Comme le souhaitait David Cameron, la question d'un accord de libre-échange entre les deux blocs a été abordée lors de la première journée du G8, malgré l'importance du dossier syrien. Le président américain Barack Obama a annoncé que le coup d'envoi des négociations serait officiellement donné à Wahington le mois prochain. Tandis que l'UE a donné mandat à la Commission pour engager des pourparlers qui ne devraient, dans un premier temps, pas toucher au secteur de l'audiovisuel.

David Cameron doit être satisfait. Comme il le souhaitait, la première journée du sommet du G8, a permis d'engager officiellement des pourparlers sur le projet de partenariat transatlantique. Et ce malgré les tensions sucitées par le délicat dossier syrien. Les négociations devraient donc être officiellement lancées à Washington d'ici un mois, comme l'a assuré lundi le président américain Barack Obama. 

Les négociations seront officiellement lancées à Washington au mois de juillet

Si les discussions s'annoncent difficiles, Barack Obama a exhorté les politiciens à "regarder au-delà des préoccupations étroites et à se concentrer sur la grande image" d'un accord commercial concernant des pays qui représentent la moitié de l'économie mondiale. David Cameron, Premier ministre britannique, a rappelé qu'un tel accord devrait rapporter 100 milliards d'euros pour l'UE, 80 milliards d'euros pour les États-Unis et 85 milliards d'euros pour le reste du monde.

L'audiovisuel mis de côté
...

Pour commencer, la question sensible de l'audiovisuel a été et restera source de tensions. Certes les 27 se sont mis d'accord sur le document de travail qui exclut désormais ce secteur des pourparlers, au terme de treize longues heures de discussions. Il faut dire que la France avait menacé d'utiliser son droit de veto afin de faire capoter le vote si la Commission n'excluait pas l'exception culturelle du mandat de négociations. Finalement, Bruxelles a fini par céder. Dans un premier temps du moins, puisque José Manuel Barroso envisage de remettre l'audiovisuel sur la table ultérieurement. Le conflit risque donc d'être ravivé à un stade où les négociations - que la Commission souhaite boucler en deux ans - seront sans doute plus avancées. 

...pour l'instant

Le sujet est très sensible. A tel point qu'après le vote qui a donné raison à la France, de hauts responsables européens ont continué à se critiquer par médias interposés. Une incartade du président de la Commission européenne a aussitôt déclenché la polémique. José Manuel Barroso a en effet traité la France de "réactionnaire" dans une interview accordée lundi à l'International Herald Tribune. Des propos jugés "consternants" par la ministre française de la Culture Aurélie Filippetti lundi. Ce a quoi le Commissaire européen Michel Barnier a enchéri mardi: "Quand on défend la diversité culturelle, on n'est pas réactionnaire, on est dans un combat d'avenir". "Dans le même temps, imaginer qu'on peut développer de l'emploi, trouver de la croissance en Europe et en France sans échanges avec nos partenaires américains, qui sont nos premiers partenaires, avec nos partenaires chinois, en se recroquevillant je ne sais derrière quelle ligne Maginot, alors, pour le coup, on peut être réactionnaire", a poursuivi le responsable du marché intérieur et des services au sein de l'administration bruxelloise. Le feu est donc éteint mais les braises restent ardentes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2013 à 18:46 :
Où en sommes-nous des accords libre échange avec nos amis américains qui nous ont libérés de la statolâtrie, l idolâtrie de l Etat qu on appelle totalitarisme ou soviétisme, les systèmes de bourreaux à la plus large échelle possible !
a écrit le 25/06/2013 à 18:33 :
La croissance mondiale existe, l humanité progresse, l Europe régresse et fait son boulet pour les autres. Ce n est pas du bon travail. Alors la croissance en Europe c est pour quand ? Vous avez vu le chômage chez les jeunes ? On perde les pédales et le sens de la vie !
a écrit le 25/06/2013 à 18:04 :
On parle maginot, le pire nous tombe dessus. Au sujet de la livre. On entend dire que face à une zone de monnaie unique, une monnaie plus faible c est opportun pour un pays. Pour autant, existe le problème des matières premières. La Grèce antique a prospéré parce qu elle importait des produits bruts et exporté des produits de valeur ajoutée. Tout ce qu on ne fait pas puisque nous sommes contre la prospérité de la population. Et ils ont formé des mathématiciens ensuite. Enfin ils ont inventé la démocratie et la tyrannie. La tyrannie à la française c est une minorité de bureaucrates qui ennuie tout le monde et démolit la société. La population est clairement contre ! Alors où en sommes nous des accords libre échange pour favoriser le travail et la prospérité et pas la misère de l urss !
a écrit le 19/06/2013 à 21:52 :
Pourquoi Cameron s'immisce dans le débat de libre échange. Dans 4 ans il ne fait plus parti de l' Ue....à
moins qu'il nous livre corps et bien avec l'aide de Manuel et Angella .
a écrit le 19/06/2013 à 14:43 :
la comparaison avec la ligne Maginot est très pertinente. Le commerce mondial est comme l'eau: dès qu'une brèche est ouverte, il a gagné, le temps joue pour lui. Sauf à quitter l'UE, la France va y plonger à 100%, sans exception. Obama est bien plus malin que Barroso et Hollande, il ne perd pas son temps en vaines discussions.
Réponse de le 20/06/2013 à 16:30 :
"Obama est bien plus malin que Barroso" et pour cause, c'est lui le patron du Barroso....
a écrit le 19/06/2013 à 1:19 :
de mémoire je ne crois pas avoir pu voter pour le Commission Européenne... comment aurait elle le droit de contrevenir à la volonté d'un peuple.
Il y a les élections européenne l'an prochain, je sais pour qui je vais voter ...
a écrit le 18/06/2013 à 20:35 :
Se G8 n'a servi à rien. A part échanger quelques amabilités.
Réponse de le 18/06/2013 à 21:54 :
Les G machins ne servent jamais à rien, l'histoire est écrite d'avance et c'est pour cela qu'il faut résister pour éviter d'être embobiné. Tout le monde y va en sachant que ça ne sert à rien, on rit , on boit, on mange, l'entre soi des leaders, quoi ! Coluche en avait fait un sketch ! Je n'ai pas pu m'empêcher de revisiter l'affaire de l'excellente E. LUCET qui il y a 3 jours, se faisait jeter du déjeuner des fumeurs de cigares sur ordre du ventru SANTINI parce qu'elle avait osé une question inopportune, tétanisé qu'ils étaient en regardant leur pape... J'ai rigolé encore une fois, à peine rentré à Petrovouchtograd, Poutine à rappelé que si on touchait à la Syrie, il armait ASSAD.
Réponse de le 19/06/2013 à 2:46 :
Non, c'est exact le G8 ne sert pas à grand'chose. Tout comme les Conseils Régionaux et tous les comités Théodule chez vous... Sans parler des organismes tels Pôle-Emploi, Insee etc etc...
Le chameau voit la bosse de son voisin... pas la sienne.
Réponse de le 19/06/2013 à 9:17 :
Oui mais c'est chez nous et on est censé avoir les manettes pour les corrections, non ? Quels leviers avez-vous sur le G8 et sur l'Europe qui n'est pas d'une construction voulue par le peuple ?
Réponse de le 19/06/2013 à 12:02 :
godrev, vous les avez vu où les manettes de correction chez nous ? Pour l'instant je ne vois qu'une grosse masse gélatineuse informe improductive qui a plutot le comportement d'un énorme chewing-gum sous nos godasses a tous... Ca colle, ca ralenti les mouvements, ca ne produit rien, et on ne parvient jamais a s'en débarrasser...
a écrit le 18/06/2013 à 17:11 :
Quand un touriste parvient à la fin de son séjour, sa première réaction est de dire que Paris est une ville très culturel, une des richesse de France. Ils disent ensuite, que contrairement à ça, leur manière d?accueillir est out autre. Elle n'est pas acceptable. Si on dit : nous sommes intelligents, sans raisons, il faut justifier cette affirmation. L'aéroport JFK, dedans, j'ai vu un français étranger avec un officier d'immigration, en train de discuter. Sur la feuille d'embarquement, il avait marqué sa nationalité, française, mais aussi son origine, qui était tout autre, pays X. L'officier l'a trouvé sympathique, tellement, qu'il lui a dit : votre passeport est français, alors comment est-ce possible que vous soyez d'origine X ? pour les États-Unis, quand un étranger obtient sa nationalité américaine, on oubli tout de suite son origine. Nous ne verrons nulle part la colonne origine. Mais quand on est français d'origine étrangère cette case est gravée à jamais. L?échange culturel sera quelque chose de tellement utile ! On rafraîchi les deux cultures à la fois. Oui l'évolution de la technologie est un vrai moyen d'échange. Mais nous n'avons pas tout les avantages. Ce que j'ai dit, nous ne le verrons nul part ailleurs. Nous pouvons faire beaucoup en supprimant une petite colonne. Comme nous avons supprimé les feuilles d'état civiles. Nous pouvons également perdre avec la technologie. Un dernier exemple, une jeune chercheuse a perdu son travail car en travaillant elle avait son baladeur sur ses oreilles. J'ai aperçu cette allusion dans ce même journal quelques jours avant.
Réponse de le 18/06/2013 à 20:46 :
ton exemple n 'est pas clair , ou etait la case origine

1) sur le passeport
2) sur la carte d'embarquement

qui avait rempli cette case ?

1) le voyageur
2) les autorites portuaires americaines
3) les autorites portuaires francaises

Une fois que t'es francais , t'es francais , point barre ,
Apres il y a ce qui se passe dans ta tête et dans la tête de ton voisin , et on va
pas changer l'être humain en 2 jours .
a écrit le 18/06/2013 à 16:50 :
Sans juger sur le fond, il est amusant de voir comment la France tente de s'imposer pour la défense de sa culture et de sa langue, alors qu'elle même est le mauvais élève de l'Europe pour la reconnaissance des langues régionales que l'Etat Français s'est évertuer a éradiquer depuis des siècles. Comme quoi, la Culture française est soutenue par les politiques parce qu'elle est un enjeu de pouvoir... Le reste, ils n'en ont rien à faire !
Réponse de le 18/06/2013 à 20:49 :
c'est vrai que c'est un paradoxe qui ne laisse pas de surprendre .
De la meme facon qu'autoriser les universites en langue anglaise sur le territoire de la republique
Il n'en reste pas moins qu'en tant que breton ca me fait de la peine de voir disparaitre la langue de mes ancetres
raison de plus pour defendre l'exception culturelle francaise !!!
Réponse de le 19/06/2013 à 3:06 :
Mais faut être réaliste... Si les quelques millions de bretons n'ont pa pu s'imposer en deux millénaires, c'est qu'il y avait mieux ? La lutte du français dans notre monde actuel est celle du breton il y a plus longtemps... La sélection naturelle ? Chez nous il y avait le wallon, un sabir aussi épouvantable dans sa complexité que le breton (désolé mais vous n'avez pas fait simple hein?)... Actuellement il reste un peu plus de 40 mille personnes qui le parlent (moyenne d'âge : les vieux). La langue bretonne n'est pas garante de la culture bretonne... c'est le BRETON qui est garant de sa culture, par son comportement, par ses actes, par ses coutumes. Les défenseurs de dialectes (que par pudeur on appelle maintenant des langues pour ne pas les froisser) ont beaucoup trop d'intérêts voilés. Un peu comme les intérêts divers qui accompagnent vos retraites public/privé... Méfions nous de l'égalité artificielle. Que pèse le breton face au français ? Que pèse le français face à l'anglais?... Oui, il faut se défendre mais rester réaliste et surtout rester fier de son état. Pour le reste il existe une physique des langues... Renseignez-vous sur l'état dépressif des Teutons eu égard à l'emploi de leur langue et de sa qualité. Vous serez en tant que breton tristounet tout...revigoré... :-) Kénavo
Réponse de le 19/06/2013 à 9:28 :
@sans doute : vous partez perdu d'avance , tant que la partie n'est pas fini il y a toujours moyen de marquer un but , il fut un temps ou les diables rouges etaient en demi finale de coupe du monde.

l'empire anglo saxon est dans une phase de declin rapide c'est peut etre la raison pour laquelle
ils essayent de forcer a tout prix ce marche transatlantique

1) pour la premiere fois une senatrice a fait un discours completement en espagnol au senat americain
2) l'amerique du sud parle portugais espagnol
3) un tiers de l'afrique parle francais.

Si les anglais font se foutu referendum pour quitter l'europe
il n'y aura plus aucune raison de parler Anglais a bruxelles .
rien n'interdit à la France de passer des alliances : avec les espagnols , les bresiliens , les allemands ,...

et je ne parle pas des arabes , des chinois , des indiens , des russes ....

Excuse moi de te titiller mais les flamands semblent bien plus actifs que les wallons sur la defense de leur langue .
Réponse de le 19/06/2013 à 12:05 :
les flamands parlent néerlandais, et les anglais parlent américain. Voila pourquoi ces deux là sont si actifs et peuvent la ramener... Nan.. tapez pas siouplé... ;-)
a écrit le 18/06/2013 à 16:30 :
L'exception culturelle est un sujet fédérateur pour les conservateurs français de poils (UMP-PS + FN). C'est là le vrai visage de la France du XXIe siècle sur bien des sujets. Il faudrait peut-être se poser la question de savoir si le système actuel de culture subventionnée est vraiment adapté, notamment avec l'évolution des techniques de diffusion (Internet...). Et en a t-on encore vraiment les moyens ? Quoiqu'on en dise, je ne suis pas certain qu'il appuie vraiment le rayonnement culturel de la France dans le monde... La Culture française ne représente déjà plus grand chose alors qu'elle était incontournable à une époque pas si lointaine où ces systèmes de financements n'existaient pas.
Réponse de le 18/06/2013 à 19:02 :
Vous avez raison, mais je pense que beaucoup (plus?) sont contre un traité qui risque de nous faire perdre les derniers atouts (et notre souveraineté et peut-être plus encore) que nous avions et nous dissoudre dans une mondialisation qui se révèle chaque jour plus politique qu'économique. Mais ces gens là ne sont représentés par personne, et au final le seul moyen qu'ils aient d'exprimer leur désaccord et leur frustration est cette "exception culturelle", alors même qu'ils y sont opposés. Tel est le miracle de l'absence de représentativité.
a écrit le 18/06/2013 à 16:02 :
Une zone de libre échange EU-US, c'est le loup dans la bergerie. Pensez-vous vraiment que les USA vont jouer le jeu?

Ils sont dans la même situation que nous, leur Agriculture est ultra sponsorisée, leur coût du travail st bien plus competitif que nous, leur TVA est inférieur à la plupars des TVA européennes, leur legislation du travail est bien plus souple...

En somme on dit au USA venez vendre vos produit chez nous, sans payer de frais d'import... les dernière entreprises Européennes n'attendent que ça pour s'implanter la bas, puisque l'impot sur les societes y est plus avantageux.

Comme elles continueront à vendre en Europe depuis les USA sans frais de douane en appliquant des prix à forte marge, elle s'enrichiront sur le dos de l'U.E mais en étant basées aux USA elles ne participeront pas à l'effort financier européen.

L'inverse sera rare tant les USA favorisent les entreprises bien plus que l'Europe, on va reproduire les mêmes erreurs avec cet accord qu'avec l'Europe... deux économies ouverte alors que les reglementations sont différentes... pourquoi les entreprises vont en Irlande ou aux Luxembourg?... parce qu'en Europe ces deux pays favorisent les entreprises... eh beh le même schema va se reproduire avec l'accord USA Europe...

Ne comprenez-vous pas que nos elites politiques sont toutes corrompus pas les USA pour faire couler l'Europe et satisfaire la domonation liberale pro americaine!

Depuis 50 ans on nous dit l'Europe va dominer le monde à nouveau sur le plan Economique... mais pour l'instant on est les seul à s'enfoncer...

Arrêtons de rêver un peu!
Réponse de le 18/06/2013 à 16:32 :
Ha ça finit par rentrée l'économie,ça fait plaisir,tout ça pour 100 M? soit 0,005%/pib la belle affaire,PIB de l?Union Européenne : 18 400 milliards de dollars Population : 500,3 millions d?habitants en 2009? 1ère puissance économique du monde devant les Etats-Unis, le Japon et la Chine.C'est quoi ce piège à loups (pour ne pas être grossier c'est pas mon genre) ?
Réponse de le 18/06/2013 à 16:50 :
En fait, cela fait un siècle que les US cherchent par tous les moyens a transformer l'Europe en satellite low cost de leur économie. Comme ils ne réussissaient pas a se débrouiller de ce fatras culturel et linguistique, ils ont collé la dessus un gros ectoplasme a Bruxelles, qui leur permet de travailler dans leur langue natale, et avec une seule tête a corrompre, plutôt qu'une dans chaque pays... facile non ?
Réponse de le 18/06/2013 à 17:38 :
Trojan C'est pas du Lordon dans le texte (c'est plus court salut Frédo:),mais c'est bien vu aller 19,5/20.
a écrit le 18/06/2013 à 15:54 :
Qu'est-ce que cette "victoire" apporte à la France, qu'est-ce qu'elle a gagné? Juste pour l'honneur? Le monde entier va l'applaudir, c'est sûr!
Réponse de le 18/06/2013 à 20:51 :
c'est justement quand c'est pour uniquement pour l'honneur que ca vaut vraiment le coup
laissons l'argent aux ricains et hissons bien haut la cocarde tricolore
a écrit le 18/06/2013 à 15:32 :
L'exeption culturelle Française est vu par le monde c'est: "En France, c'est faites ce que je dis, pas ce que je fais, imposez aux autres mais nous restons libres"...si on veut rester une exception, il faut avoir les moyens or ce n'est pas notre cas, on s'accroche aux vieilles branches alors que le monde change.
Réponse de le 19/06/2013 à 5:07 :
Alors nous ne sommes pas du même monde car, depuis le Brésil où je vis, on applaudit des deux mains "l'exception culturelle française". Celle-ci sert de modèle à la protection des minorités culturelles dans de nombreux pays. D'ailleurs, chez nous, elle ne sert pas qu'à protéger notre culture, mais l'ensemble des cultures francophones, ainsi que les différentes cultures européennes. C'est tout le contraire d'une politique réactionnaire. En quoi, nous imposons aux autres ce que nous ne voulons pas ? Ce que vous dites est vraiment incompréhensible. Mes salutations d'un pays jeune, où tout change très vite, mais où on a compris l'importance de la diversité culturelle !
a écrit le 18/06/2013 à 15:05 :
La question du libre échange dans le monde occidental est fixée depuis des années comme devant venir après la mission de longue haleine donnée il y a longtemps aux USA de tirer la charette pour tout le monde. Chacun s'estimant assez fort désormais pour entrer en compétition avec l'autre. Les américains qui sous-estiment largement les capacités françaises ou italiennes abordent ces questions avec une grande décontraction alors que le pays est truffé de protectionnisme. Des réserves sont prévues comme celle de l'exception culturelle qui existe aux USA à puissance 10. On s'étonne de la presque honte des franaçais à défendre leur langue, leur culture, leurs journaux.....
Réponse de le 18/06/2013 à 16:51 :
Ne vous inquiétez pas, JM Barroso va se faire un devoir de signer un chèque en blanc a ses futurs employeurs...
a écrit le 18/06/2013 à 14:50 :
L' audiovisuel" est l'arbre qui cache la forêt. Mais il y aura des retombées. L?allégeance a toujours des limites.
Réponse de le 18/06/2013 à 16:16 :
malheureusement non,yvan ,mais par contre l'audiovisuel risque bien de devenir l'arbre au nom duquel on rasera la foret...les ricains et une partie de l'ue nous expliqueront que nous les frenchies avons deja eu notre "grande victoire" (l'audiovisuel) dans les negociations à venir et que nous serions bien aimables de les laisser decider pour tous les autres secteurs;
a écrit le 18/06/2013 à 14:39 :
La France n'est même plus à la table des grands sur cette photo que l'on peut voir en entier sur d'autres sites: FH est absent. Sans doute en retard, comme d'hab., ou bien les vrais "garnds" s'en passent volontiers
Réponse de le 18/06/2013 à 14:56 :
Tres bien vu , une explication du journal la tribune ????
Réponse de le 18/06/2013 à 15:26 :
Je peux très facilement vous trouver une photo où Hollande est tout seul. Se passant volontiers de tous ces "petits". En raisonnement par l'absurde vous êtes fort
Réponse de le 18/06/2013 à 15:51 :
les belges ont la photo :

http://www.lesoir.be/sites/default/files/imagecache/475x317/2013/06/18/1130925267_B97618120Z.1_20130618154809_000_G59TKN1J.2-0.jpg

pourquoi la tribune ne l'a pas : un choix editorial ???
Réponse de le 19/06/2013 à 8:13 :
@Alai1498-perceval78 : entre les grands FH était le plus pétit.. observer bien l'estrade.
Meme Merkel et Poutine étaient plus haut..Une question de talonnettes que son prédécesseur
a oublié de lui confier
Réponse de le 19/06/2013 à 9:29 :
@Gengis Khan : dans certains cas la taille compte , mais souvent c'est le nombre de neurones qui compte .
a écrit le 18/06/2013 à 14:16 :
Quand je pense qu'il y a quelques années ceux qui évoquaient cette perspective étaient traités de complotistes paranoïaques. Nous voyons à présent clairement pourquoi les USA ont soutenu depuis le premier jour le projet d'union européenne.
Réponse de le 18/06/2013 à 16:33 :
... il faut vous réveiller, cela n'a jamais été caché par les américains ! Ils veulent une Europe stable, en paix et unie pour commercer avec elle.
Réponse de le 18/06/2013 à 16:55 :
C'est presque cela Halley, ils veulent en effet une Europe en paix et Unie, ce qui ne nous déplairait pas non plus d'ailleurs, mais pour commercer... a sens unique. Si vous avez encore un doute quant à leurs méthodes, jetez un oeil sur le NAFTA avec le Mexique qui a été le banc de test de leur méthode... Les ricains font ce qu'ils veulent au Mexique, et ont construit le plus grand mur/grillage de la honte du monde pour les empêcher de venir chez eux... Ils sont en guerre avec le Mexique ? En passant, comment voudriez-vous qu'ils expliquent a Israël que ce n'est pas bien de construire un tel mur ? ;-)
a écrit le 18/06/2013 à 14:14 :
La tarte à la crème de la discussion autour de la soit disant "exception culturelle" (en fait, un secteur économique de plus subventionné par nous tous, pour une production d'un niveau culturel au ras des pâquerettes, et qui profiter à un petit cercle) n'a qu'une utilité : cacher le fond du débat qui est pourquoi ce grand marché, au profit de qui et qui en sera victime? Il est vrai que ce débat n'est sans doute pas utile, car les Français savent bien à quoi s'en tenir. Mais à quoi servent nos hommes politiques?
Réponse de le 18/06/2013 à 15:17 :
Citez-moi, @Georges, un marché qui n'est pas subventionné... Hollywood est celui qui l'est le plus! On peut déplorer le fonctionnement actuel du cinéma français et son orientation mais il faut être réaliste : Il ne pouvait lutter.Il a effectué alors un repli dans un premier temps sur les valeurs fortes mais anciennes puis des thèmes à petit budget "familiaux/socio" pour arriver à une ouverture au risque de se faire écraser (et de gros loupés) Il convient donc de le protéger comme une autre branche d'activité dans ce parcours courageux. Nous avons fait comme dans d'autres domaines du défensif. Maintenant il va pouvoir évoluer et commencer à se montrer plus agressif.
Réponse de le 18/06/2013 à 16:10 :
Eh bien, si Hollywood est vraiment subventionné, pas la peine de faire tout ce foin. Le cinéma français pourra donc continuer à vivre de subventions ! Où est le problème alors ?
Réponse de le 19/06/2013 à 14:21 :
Bien entendu, tous les secteurs sont subventionnés, c'est bien connu. Juste une question, l'argent pour payer le soit disant cinéma français, il vient d'où à votre avis, des autres secteurs subventionnés?
a écrit le 18/06/2013 à 14:03 :
Pourquoi vouloir ce Traité? Et à l'initiative de Qui? Pas du notre visiblement! On veut nous imposer un Traité et ... une négociation! Mais déjà on nous refuse de refuser! On appelle cela un négociation!?
a écrit le 18/06/2013 à 13:56 :
dieu sait que sa politique économique est desastreuse pour la France mais sur ce coup la il sagit d interet supérieur qui transcende les clivages partisans .
Les anglosaxons ont toujours mené une guerre dans le secteur culturel et l exception francaise commence a leur taper sur le système .
Ils ont compris qu asservir les masses par leur culture permettait la domination de ces memes masses.
Réponse de le 18/06/2013 à 14:58 :
ce qui frappe c'est le peu de subtilité des attaques , que ce soit barroso , van der guth ou autre . le systeme doit etre dans une bien piteuse position pour se dechainer de facon aussi brutale
Réponse de le 18/06/2013 à 15:01 :
tout a fait d'accord , comment se fait il qu'aucun debat n'est eu lieu a ce sujet à l'assemblée.
les journalistes pourraient ils s'interessser un peu plus aux sombres personnages que sont
Barroso ex Maoiste et karel van der gucht qui traine quelques casseroles

http://fr.wikipedia.org/wiki/Karel_De_Gucht
Réponse de le 18/06/2013 à 16:36 :
Sauf que s'il obtient gain de cause sur la Culture, ce sera en échange d'autre chose. Et il se pourrait bien que cela tombe sur une activité, rentable elle ! Ce serait sympa de savoir quels seront les termes de ce marché avant de crier victoire.
a écrit le 18/06/2013 à 13:25 :
Quand on considère le niveau de réflexion absolument abyssal autour du numérique, tout cela a-t-il vraiment beaucoup d'importance ?
http://wp.me/p1q74G-1S
Surtout à une époque totalement incapable de simplement énoncer (et de plus en plus), la principale raison de la crise qui ne fait hélas que commencer, c'est à dire : http://goo.gl/LzmGp

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :