Contrats d'assurance-vie : Allianz écope d'une amende record

 |   |  255  mots
L'ACPR reproche à Allianz Vie de ne pas avoir réglé suffisamment rapidement certains capitaux dus dans le cas de décès antérieurs à 2007.
L'ACPR reproche à Allianz Vie de ne pas avoir réglé suffisamment rapidement certains capitaux dus dans le cas de décès antérieurs à 2007. (Crédits : reuters.com)
D'un montant de 50 millions d'euros, cette la sanction financière est la plus lourde jamais infligée par le régulateur des assurances. Ce dernier reproche au groupe Allianz de ne pas avoir produit assez d'efforts pour retrouver les ayants droit de contrats d'assurance-vie non réclamés.

Selon un avis mis en ligne lundi 22 décembre sur son site, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolutions (ACPR) a décidé vendredi 19 décembre d'infliger une amende de 50 millions d'euros à Allianz. La filiale française de l'assureur allemand reçoit également un blâme de la commission des sanctions. Il lui est reproché d'avoir manqué à son obligation d'identifier des assurés décédés et de rechercher leurs bénéficiaires, conformément à la réglementation.

Allianz assure mener des recherches depuis 2007

"Cette décision ne reflète pas l'engagement fort d'Allianz depuis la loi de décembre 2007 en termes de moyens financiers et humains dédiés à l'identification des décès et à la recherche des bénéficiaires, ni les résultats significatifs obtenus", a réagi Allianz dans un communiqué.

L'assureur confirme qu'il "continuera à s'investir avec détermination dans la recherche des bénéficiaires de contrats non réclamés" et souligne que "le montant de 50 millions d'euros décidé par l'ACPR n'aura aucun impact pour ses clients et ses partenaires".

Lenteur des démarches

Dans le détail, l'ACPR reproche à Allianz Vie de ne pas avoir réglé suffisamment rapidement certains capitaux dus dans le cas de décès antérieurs à 2007.

Dans une affaire analogue, le régulateur a prononcé le 3 novembre une sanction pécuniaire de 40 millions d'euros assortie d'un blâme à l'encontre de l'assureur français CNP Assurances. Il s'agissait jusque-là de la sanction la plus lourde jamais infligée par l'ACPR.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2014 à 23:03 :
je suis vraiment choqué car mes freres et moi ne savions pas que notre pere avait pris une assurance vie et au bout de quatre ans ma grand mere avait recu un courier de l assurance vie de notre pere je l ai es donc appeler et demander pourquoi ils on mi au tant de temps a nous avoir rechercher tout simplement car il nous trouver pas c est honteux
a écrit le 22/12/2014 à 11:57 :
Il y a encore des gogos qui ont des contrats d'assurances-vie?! En oblig' d'états européens en faillite? Bonne chance à vous pour revoir la couleur de vos fonds à terme...
a écrit le 22/12/2014 à 11:56 :
alors là je suis bien content ! car la il s'agit de requin , quand j'ai voulu sortir d'une assurance vie j'ai eu les pires problèmes ainsi que pour ma fille .
Réponse de le 22/12/2014 à 15:56 :
ah ouais, tu parles d'une amende record. En trente ans, ils ont mis combien de côté, 1, 2 ou 3 milliards d'euro, avec les intérêts, bien sûr. Donc 50 millions c'est une amende ridicule. Alors au moins dans un climat de défiance ou le peuple regarde les institutions qui ne servent plus à rien et qui coûte cher comme les organismes de contrôles. Ouf, apcr est sauvé pour trente ans, elle va pouvoir se rendormir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :