Zone euro : l'activité privée poursuit sa reprise, malgré un repli plus important que prévu en août

Pour le 14e mois consécutif, l'indice PMI dépasse le seuil des 50 points, signe que l'activité progresse.
Markit qualifie la reprise de modérée et fragile, trop faible pour inciter les entreprises à embaucher suffisamment pour avoir un effet sur la courbe du chômage.
Markit qualifie la reprise de "modérée et fragile", trop faible pour inciter les entreprises à embaucher suffisamment pour avoir un effet sur la courbe du chômage. (Crédits : REUTERS/Kai Pfaffenbach)

La reprise de l'activité privée se poursuit dans la zone euro malgré un repli plus marqué que prévu en août par rapport à juillet, a annoncé jeudi le cabinet Markit. Pour le 14e mois consécutif, l'indice composite des directeurs d'achat (PMI) dépasse le seuil des 50 points, signe que l'activité progresse. Le PMI de la zone euro s'est ainsi établi à 52,8 points selon une première estimation, contre 53,8 en juillet et 53,4 attendu par les économistes interrogés par Reuters.

"L'économie de la zone euro affiche une progression stable en août, la région semblant connaître un nouveau rebond après l'annonce des chiffres décevants du PIB de la zone de la monnaie unique", souligne Rob Dobson, économiste à Markit.

>>Lire: Croissance bloquée en France, contraction en Allemagne... l'horizon                                 s'assombrit en zone euro

Pas de redressement significatif pour le marché de l'emploi

Toutefois, tempère l'économiste, "avec un indice PMI en léger repli à 52,8, la croissance de la région ne devrait atteindre que 0,3% à 0,4% au troisième trimestre. Il est donc peu probable que le marché de l'emploi se redresse de manière significative".

Markit qualifie ainsi la reprise de "modérée et fragile", trop faible pour inciter les entreprises à embaucher suffisamment pour avoir un effet sur la courbe du chômage. Sans compter que les incertitudes économiques et géopolitiques freinent aussi la création de postes.

Rob Dobson note néanmoins plusieurs points positifs, comme le fait que l'Allemagne "enregistre une croissance solide" et que "l'économie française se stabilise après une brève période de contraction".

>> Lire Chute de 15% des exportations allemandes vers la Russie sur les cinq                             premiers mois de 2014

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 22/08/2014 à 15:01
Signaler
L'Allemagne enregistre une croissance solide : MARKIT est totalement déconnecté de la réalité

à écrit le 22/08/2014 à 14:07
Signaler
Au vu de la concordance entre les annonces de MARKIT et le PIB, il y a du souci à se faire pour la zone euro. N'est-ce pas ce brillant cabinet qui avait annoncé une forte croissance du PIB de la zone euro au deuxième trimestre ? Encore des incompéten...

à écrit le 21/08/2014 à 18:59
Signaler
Pardon ? L'Allemagne enregistre une croissance solide ? Markit fait ses prévisions avec une boule de cristal ou quoi ? Sur le 2ème trimestre, le pays était déjà en récession alors que toutes les sanctions à l'encontre de la Russie n'étaient pas encor...

à écrit le 21/08/2014 à 16:28
Signaler
Markit dit observer un signe de reprise depuis des mois alors que la zone est retombée en récession, notamment en Italie et en Allemagne... Quelle fiabilité!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.