LBO de 33 milliards de dollars dans le secteur hospitalier américain

 |   |  440  mots
Le groupe hospitalier américain Hospital Corporation of America va être racheté par un consortium d'investisseurs pour 33 milliards de dollars au total, soit la plus importante acquisition jamais réalisée par des fonds d'investissements.

Nouveau record dans les LBO. Le conseil d'administration d'Hospital Corporation of America (HCA), un gestionnaire d'hôpitaux, vient en effet d'accepter l'offre de rachat d'un consortium de fonds d'investissement pour un montant de 33 milliards de dollars (26,14 milliards d'euros) dont 11,7 milliards de reprises de dettes. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de HCA recevront 51 dollars en cash pour chacun de leurs titres, soit une prime d'environ 18% par rapport au cours de clôture du 18 juillet dernier, date des premières fuites dans la presse sur le projet de fusion. La prime est de 6,5% par rapport au cours de clôture de vendredi à New York (47,87 dollars).

Le consortium d'investisseurs regroupe les fonds Bain Capital, Kohlberg Kravis Roberts (KKR) et la banque d'affaires Merrill Lynch ainsi que l'ex-PDG du groupe HCA, le Docteur Thomas Frist. Une partie de l'acquisition sera financée par des capitaux propres des investisseurs et le reste par la dette garantie par Bank of America, Citigroup Global Markets, JP Morgan et Merril Lynch.

Toutefois, HCA se réserve encore le droit de préférer une meilleure offre. L'accord de rachat prévoit en effet que HCA "puisse solliciter des offres supérieures de candidats tiers au cours des 50 prochains jours", est-il indiqué dans un communiqué. Et le conseil d'administration du groupe hospitalier "compte bien solliciter activement des propositions supérieures au cours de cette période", précise le communiqué.

Il s'agit-là, en tenant compte de la reprise de dettes, du plus grand LBO (leveraged buy out) de l'histoire, juste derrière le raid de KKR sur le groupe agroalimentaire et cigarettier RJR Nabisco, pour 31,3 milliards de dollars, en 1989.

L'opération avec HCA intervient aussi à un moment où le secteur hospitalier américain s'inquiète de pressions sur sa rentabilité. Le nombre de patients non assurés ne cesse d'augmenter et les conditions de remboursement du système de santé américain Medicare et des assureurs deviennent de plus en plus restrictives.

La famille Frist a fondé le groupe hospitalier en 1968, et le Docteur Thomas Frist détient actuellement 4,4% du capital. HCA possède et gère environ 180 hôpitaux et 90 centres de chirurgie aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Suisse. Le groupe a réalisé en 2005 un bénéfice net de 1,4 milliard de dollars pour un chiffre d'affaires de 24,5 milliards. HCA a déjà été racheté par des investisseurs privés dans le passé, sortant alors de la cotation à New York en 1989. En 1992, le groupe est retourné en Bourse, peu avant la fusion avec le groupe hospitalier Columbia Healthcare.

À la Bourse de New York, l'action HCA prenait 3,66% à 49,62 dollars, une demi-heure après l'ouverture des échanges.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :