Wall Street clôture en baisse

 |   |  1019  mots
Les marchés d'actions américains marquent une pause et clôturent la séance en légère baisse après la publication de nombreuses statistiques économiques et alors que l'équipementier télécom Research In Motion bondit de près de 20%.

Les valeurs américaines clôturent en légère baisse après plusieurs séances de hausse. Les investisseurs se sont concentrés sur les différentes statistiques économiques publiées aujourd'hui et soulignent que l'inflation, même si elle reste élevée, ne montre pas de signes d'accélération, ce qui devrait amener la Réserve Fédérale à ne pas relever ses taux d'intérêt à nouveau cette année. Du côté de l'actualité des entreprises, Accenture s'inscrit en hausse après avoir publié ses résultats trimestriels. Dans le secteur automobile, le bras financier de Ford Motor annonce la suppression de 2 000 emplois. Dans le secteur des télécoms, l'équipementier Research In Motion bondit de plus de 20% après avoir publié des comptes trimestriels supérieurs aux attentes et dévoilé des prévisions plutôt encourageantes pour le trimestre en cours. Sur le front de l'économie, le Département du Commerce a annoncé que les revenus des ménages ont progressé de 0.3% au mois d'août conformément aux attentes.

Les dépenses de ces mêmes ménages sur la période progressent de 0.1% contre 0.2% pressenti par les investisseurs. La composante PCE des prix s'inscrit en hausse de 0.2% sur le mois de septembre à 3.2% sur un an. Hors alimentation et énergie, l'indice progresse également de 0.2%, en hausse de 2.5% sur les 12 derniers mois soit sa plus forte progression depuis janvier 1995. Par ailleurs, l'indice de confiance du consommateur calculé par l'Université du Michigan est ressort en hausse à 85.4 pour le mois de septembre, en ligne avec les projections du marché, contre 84.4 en première estimation. Enfin, l'indice des directeurs d'achat de la région de Chicago a progressé à 62.1 pour le mois de septembre contre 57.1 au mois d'août et un recul à 55.7 attendu par les économistes.

Le Dow Jones clôture en baisse de 0.34% à 11 678.99 points. Le Nasdaq Composite abandonne de 0.51% à 2 258.43 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, cède 0.25% à 1 335.84 points.
Du côté des valeurs, on retiendra Accenture, qui clôture sur une hausse de 0.35% à 31.71 dollars. Le cabinet de conseil a publié, hier soir après la clôture, ses résultats pour le quatrième trimestre. Les revenus sont en hausse à 4.39 milliards de dollars contre 4.31 milliards de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices progressent à 346.4 millions de dollars contre 229.1 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 39 cents, soit un penny de mieux que les prévisions des analystes. En ce qui concerne l'exercice 2007, Accenture anticipe une croissance de ses revenus de l'ordre de 9 à 12% et un bénéfice par action de 1.77 à 1.82 dollar.

Dans le secteur de l'édition, Tribune Company s'inscrit en hausse de 0.46% à 32.72 dollars. Le groupe de presse a indiqué qu'il venait de mandater Merrill Lynch et Citigroup comme conseils afin d'étudier différentes alternatives stratégiques pouvant aller de la cession d'actifs à la vente complète du groupe.
Dans le secteur de la défense, Lockheed Martin annonce que son conseil d'administration a donné son accord pour une hausse de son dividende trimestriel de 17% à 35 cents. Le titre du groupe de défense clôture la séance en hausse de 0.54% à 86.08 dollars.

Global Payments finit la séance sur un gain de 13.02% à 44.01 dollars. La société spécialisée dans les solutions de paiement pour les entreprises et l'administration a vu, au premier trimestre, ses bénéfices progresser à 41.5 millions de dollars contre 30.7 millions de dollars un plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 54 cents contre 43 cents anticipés par les investisseurs. Les revenus sur le trimestre écoulé progressent de 16% à 260.3 millions de dollars. Global Payments en profite pour relever ses prévisions de bénéfices pour l'exercice en cours entre 1.79 et 1.85 dollar par action.

Dans le secteur automobile, Ford Motor Credit, la filiale financière de Ford Motors, a annoncé qu'elle allait supprimer 2 000 emplois afin de réduire ses coûts. Ces suppressions de postes prendront la forme de départs en retraite, de départs volontaires ou de licenciements. Ford Motors finit la séance sur un repli de 0.86% à 8.09 dollars.

Dans le secteur des télécoms, Research In Motion bondit de 19.28% à 102.65 dollars. Le fabricant des terminaux BlackBerry a publié ses résultats pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse à 658.5 millions de dollars contre 490.1 millions de dollars il y a un an. Les bénéfices progressent à 140.8 millions de dollars contre 111.1 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 77 cents, au-dessus de 71 cents attendus en moyenne par les investisseurs. Pour le trimestre en cours, le fabricant indique qu'il anticipe des revenus de l'ordre de 780 à 820 millions de dollars pour un bénéfice par action de 90 à 97 cents contre, respectivement, 700 millions de dollars et 78 cents pressentis par le marché. RBC profite de ces précisions pour relever son objectif de cours sur la valeur à 140 dollars.

Sur le marché des changes, le dollar clôture la séance au plus haut depuis 2 semaines après la publication de chiffres concernant l'inflation. La devise européenne clôture la séance en baisse, sous la barre des 1.27, à 1.2681 contre 1.2707 la veille. Même tendance pour la devise japonaise, qui s'inscrit en recul, au-dessus de la barre des 118 yens pour un dollar, à 118.13 contre 117.82 jeudi.

Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêts se tendent pour la quatrième séance consécutive. Le 2 ans finit la séance à 4.69% contre 4.66% la veille. Le 5 ans clôture à 4.58% contre 4.56% jeudi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 2 points de base à 4.63%.

Le pétrole finit la séance en légère hausse. Les opérateurs estiment que le demande devrait baisser avec le ralentissement de la croissance économique aux Etats-Unis. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance novembre clôture la séance en hausse, au-dessus de la barre des 62 dollars le baril, à 62.91 dollars contre 62.76 dollars la veille.


JF Vouillot, à New York
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :