Elior lance un avertissement sur sa marge opérationnelle pour 2005/2006

 |  | 315 mots
Lecture 1 min.
Le groupe de restauration et de services prévoit que sa marge opérationnelle courante sera en retrait en 2005-2006. Le groupe a enregistré une progression de 6,4% de son chiffre d'affaires à 3 milliards d'euros pour l'exercice clos au 30 septembre.

A l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires annuel, le groupe de restauration collective a annoncé qu'il ne tiendrait pas ses objectifs de marge opérationnelle. Dans un communiqué, le groupe indique en effet que "le résultat opérationnel courant de l'exercice clos au 30 septembre 2006 sera en progression limitée par rapport aux 168,6 millions de l'exercice précédent". Dans ces conditions, il précise que "la marge correspondante sur chiffre d'affaires s'établira en baisse par rapport à l'an dernier".

Cette baisse de marge est intervenue au second semestre pour l'activité restauration collective, la part la plus importante des facturations du groupe. Le groupe met cela sur le compte d'une réduction du nombre de jours d'activités, y compris du fait de mouvements sociaux nationaux. Cette incidence a été plus importante que prévu.

En attendant, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires annuel de 3 milliards d'euros en hausse de 6,4%. L'activité "restauration de concession" a été plus porteuse avec une progression de 8,8% à 1,036 milliard. La branche "restauration collective" a fait moins bien avec une progression de 5,1% à 1,965 milliard.

Elior est actuellement dans l'attente du résultat de l'appel d'offre que la Société d'exploitation de la Tour Eiffel a lancé pour le renouvellement de la concession de l'ensemble des restaurants du célèbre monument parisien. Depuis 1983, c'est Elior qui détient ce marché. Mais il pourrait perdre le contrat à partir du 1er janvier 2007. Elior est candidat à sa propre succession mais il va devoir affronter un candidat de taille avec l'offre d'Alain Ducasse, le chef étoilé qui se serait à cette occasion associé à Sodexho, le grand rival d'Elior. La ville de Paris qui détient 60% de la Tour Eiffel rendra sa décision à la fin du mois de novembre.

Le titre Elior a été retiré de la bourse en octobre dernier à la suite d'une offre publique de retrait de la part du holding HBI.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :