Arcelor-Mittal : progression du bénéfice et prise de pouvoir définitive de Mittal

 |   |  348  mots
Au troisième trimestre, le bénéfice net du leader mondial de l'acier a atteint 2,18 milliards de dollars, contre 1,8 milliard au trimestre précédent. Malgré ses promesses initiales, Lakshmi Mittal prend les pleins pouvoirs dans le groupe en s'octroyant la présidence de la direction générale.

Le numéro un mondial de l'acier, le groupe Arcelor Mittal, annonce ce lundi un bénéfice net de 2,18 milliards de dollars au troisième trimestre. Il était de 1,8 milliard au deuxième trimestre. A l'inverse, son chiffre d'affaires sur le trimestre a atteint 22,05 milliards contre 22,4 milliards au trimestre précédent.

Surtout, Arcelor Mittal confirme les informations révélées ce matin par La Tribune, à savoir la nomination (à l'unanimité) de l'homme d'affaires d'origine indienne Lakshmi Mittal, qui était déjà président du conseil d'administration, à la présidence de la direction générale du groupe sidérurgique. Il remplace Roland Junck (ex-président du conseil d'administration d'Arcelor) qui quitte ses fonctions trois mois seulement après avoir pris ce poste.

"Nous effectuons ces changements pour clarifier le leadership au sein du groupe. Ces derniers mois nous avaient montré que la structure précédente n'était pas dans le meilleur intérêt du groupe", a simplement commenté Arcelor Mittal. En clair, Mittal, après avoir réussi son OPA sur Arcelor malgré la défense acharnée de ce dernier, affirme son contrôle et enterre définitivement ses promesses de partage du pouvoir avec les anciens d'Arcelor.

A l'origine, Lakshmi Mittal avait assuré ne pas vouloir assurer de rôle exécutif dans le nouvel ensemble et avait à dessein choisi un ancien d'Arcelor pour la direction générale, afin de rassurer ceux que l'OPA de 26 milliards d'euros de Mittal sur le fabriquant d'acier européen inquiétait. "La toute première priorité pour Arcelor Mittal est de réussir l'intégration des deux groupes et de réaliser les synergies et les avantages de la fusion", souligne aujourd'hui Lakshmi Mittal, cité dans le communiqué.

Avant la victoire de Mittal, le poste de président de la direction générale, qui existait déjà chez Arcelor, était occupé par Guy Dollé qui a quitté le sidérurgiste européen après le résultat de l'OPA contraire à ses voeux.

Lundi, le titre Mittal recule de 0,45% à 32,94 euros en fin de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :