Nouveaux administrateurs pour Mittal avant la fusion avec Arcelor

 |   |  473  mots
L'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Mittal a élu hier un nouveau conseil d'administration. Les actionnaires d'Arcelor devraient bientôt désigner les mêmes administrateurs. Le tout pour préparer le conseil unique du nouvel ensemble fusionné.

C'est l'un des derniers actes de la fusion entre Mittal et Arcelor après la longue bataille boursière qui les a opposée. Les actionnaires du premier, numéro un mondial de la sidérurgie, ont élu lundi un nouveau Conseil d'administration de 18 membres, lors d'une assemblée générale extraordinaire (AGE) à Rotterdam.

Arcelor devra faire de même lors d'une assemblée générale ordinaire, cette fois en avril. A son issue, la composition des conseils des deux groupes sera alors la même avant de devenir celle du nouveau groupe issu du mariage.

L'AGE a élu à la quasi unanimité - la famille d'origine indienne Mittal détient l'essentiel des pouvoirs - le président du conseil d'administration d'Arcelor Joseph Kinsch en tant que représentant d'Arcelor ainsi que plusieurs administrateurs indépendants, notamment le numéro deux du groupe Suez Jean-Pierre Hansen (le jour même où Suez et Gaz de France dévoilaient leur nouvel organigramme où Jean-Pierre Hansen occupe une place de choix)), le Prince Guillaume du Luxembourg, José Jamon Alvarez Rendueles, Edmond Pachura et Sergio Silva de Freitas.

Côté Mittal, ont été élus le président de Mittal Steel, Lakshmi Mittal, sa fille Vanisha Mittal, le milliardaire américain Wilbur Ross, ainsi que le fondateur du groupe de distribution et de luxe PPR François Pinault (qui avait créé la suprise en apportant son soutien à Lakshmi Mittal pendant la bataille), Lewis Kaden et Narayanan Vaghul, tous trois en tant qu'administrateurs indépendants.

En tant que représentants des actionnaires, le CA a élu Georges Schmit, représentant l'Etat du Luxembourg, le financier Romain Zaleski (qui avait joué un rôle ambigü dans la guerre financière entre Arcelor et Mittal) et Antoine Spilmann. Enfin, John Castagnero, Miguel Angel Marti et Manuel Fernandez Lopez représentent les salariés.

Arcelor Mittal, issu de la fusion entre le groupe de l'indien Lakshmi Mittal, Mittal Steel, et l'européen Arcelor, est le nouveau numéro un mondial du secteur, un mastodonte employant 320.000 salariés et produisant annuellement 116 millions de tonnes d'acier.


Réduction temporaire de la production d'aciers plats en France et en Espagne
Arcelor-Mittal va réduire temporairement la production d'aciers plats en France et en Espagne. En France, le site concerné est celui de Dunkerque où Arcelor-Mittal prévoit de reporter de deux semaines la remise en service de l'un de ses hauts fourneaux. Celle-ci interviendra au cours du quatrième trimestre. Le groupe va par ailleurs interrompre la production en Espagne sur le site d'Aviles, à partir du premier trimestre 2007. Le sidérurgiste a pris ces décisions en raison de niveaux de stocks trop élevés, et "en réponse à des développements à court terme sur le marché de l'acier, avec notamment une demande stable et des niveaux de stocks en hausse", selon le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :