Wall Street progresse malgré le repli de la consommation des ménages

 |   |  789  mots
Les dépenses de consommation des ménages américains ont baissé de 0,3% en septembre.
Les places américaines ont terminé la semaine dans le vert malgré le repli plus prononcé qu'attendu de la consommation des ménages américains. Le Dow Jones gagne ainsi 1,57% à 9.325 points, le Nasdaq progresse de 1,32% à 1.721 points et le S&P 500 prend 1,54% à 969 points.

Wall Street a clôturé en légère hausse ce vendredi. Les indices new-yorkais ont ouvert en légère baisse avant de repasser dans le vert, au lendemain d'un rebond provoqué par la baisse moins prononcée que prévu du Produit intérieur brut (PIB) américain au troisième trimestre. Ce dernier s'est replié de 0,3% en rythme annuel, contre un recul attendu à 0,5% par les marchés.

Le Dow Jones gagne ainsi 1,57% à 9.325 points, le Nasdaq progresse de 1,32% à 1.721 points et le S&P 500 prend 1,54% à 969 points.

Les dépenses de consommation des ménages se sont inscrites en baisse de 0,3% en septembre par rapport à août, ce qui constitue leur plus fort recul depuis juin 2004. Les analystes tablaient sur une baisse de 0,2%. Sur un an, les dépenses de consommation ont chuté de 3,1%, du jamais vu depuis 1980.

Par ailleurs, le chiffre définitif de l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan est conforme aux attentes et à la première estimation à 57,6 points. Enfin, l'indice ISM des directeurs d'achats du secteur industriel de la région de Chicago a fortement baissé en octobre, atteignant 36,2 points contre 58,1 points en septembre. Ce chiffre est largement inférieur aux prévisions des analystes, qui tablaient sur un indice de 48 points. 

Du côté des valeurs, Chevron gagne 0,57% à 74,60 dollars. La deuxième compagnie pétrolière américaine a profité des cours élevé du brut pour doubler son bénéfice net au troisième trimestre, à 7,9 milliards de dollars. En bénéfice par action (BPA), il ressort à 3,85 dollars alors que les analystes tablaient sur 3,25 dollars. ExxonMobil, qui a publié jeudi des profits records de près de 15 milliards de dollars, les plus forts bénéfices trimestriels jamais enregistrés par une société américaine, recule de 1,24% à 74,12 dollars. Et ConocoPhillips gagne 0,35% à 52,02 dollars. 

General Motors perd 4,78% à 5,78 dollars alors que la fusion avec Chrysler semble dans l'impasse, en attendant le résultat de l'élection présidentielle de mardi prochain. L'administration Bush refuserait en effet d'octroyer un financement public pour permettre au premier constructeur américain de racheter son concurrent, selon des sources proches du dossier. GM et le fonds Cerberus, actionnaire principal de Chrysler, auraient pourtant réglé les principaux points qui posaient problème dans leurs discussions.

Egalement en baisse, Intel semble préparer le terrain à un éventuel "profit warning". Le numéro un mondial des semi-conducteurs a indiqué ce vendredi que la crise financière risquait d'avoir un impact négatif sur son activité, son résultat opérationnel et sa situation financière. Le groupe a pour l'instant bien résisté au ralentissement économique, dégageant un bénéfice net en hausse de 12% au troisième trimestre, à 2,01 milliards de dollars. L'action recule de 1,05% à16  dollars.

L'éditeur américain de jeux vidéo Electronic Arts (EA) plonge de 17,85% à 22,78 dollars. Le groupe a revu à la baisse ses prévisions de résultats annuels en raison du report du nouvel épisode de la série "Harry Potter". EA table sur un BPA compris entre 1 et 1,40 dollar, là où les analystes tablaient jusque là sur 1,45 dollar. Au deuxième trimestre, l'éditeur a perdu 310 millions de dollars. Soit 6 cents par action hors éléments exceptionnels, conformes aux attentes des marchés.

Selon le Wall Street Journal, Google et Yahoo pourraient renoncer à leur partenariat commercial dans la publicité, faute d'avoir trouver un accord avec les autorités américaines de la concurrence. Ce partenariat de longue durée avait été annoncé en juin et devait permettre notamment au portail californien d'afficher sur ses pages des liens sponsorisés négociés par Google, et de partager les revenus. Google perd 0,09% à 359,36 dollars et Yahoo recule de 0,85% à 12,82 dollars.

Sun Microsystems chute de 13,04% à 4,60 dollars. Le groupe informatique a enregistré une perte nette de 1,68 milliard de dollars au titre de son premier trimestre, en raison notamment de la baisse de la demande de ses produits haut de gamme. Hors exceptionnels, la perte atteint 9 cents par action, un cent de plus que le consensus des analystes. Sun n'a par ailleurs pas souhaité publier de prévisions pour l'ensemble de l'année.

De son côté McAfee s'envole de 17,30% à 32,55 dollars. Le spécialiste de la sécurité informatique a fait état d'un bénéfice net supérieur aux attentes du marché, à 48,8 millions de dollars. Le BPA s'établit hors exceptionnels à 53 cents par action, contre 49 cents attendus par les marchés.

Enfin, Nyse-Euronext gagne 7,40% à 30,18 dollars. Le groupe boursier transatlantique a vu son bénéfice net chuter de 32,6% au troisième trimestre, à 174 millions de dollars. L'opérateur prévoit de restructurer ses activités en Europe pour réduire ses charges et envisage une réduction nette des effectifs de 200 personnes d'ici la fin de l'année 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :