Scor : le marché s'inquiète du coût des dernières catastrophes naturelles

 |   |  258  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La tempête Xynthia qui a touché l'Europe et les deux tremblements de terre en Haïti et au Chili vont coûter selon des estimations 157 millions d'euros au groupe de réassurance français. En Bourse, l'action Scor perd plus de 1%.

Tempête Xynthia en Europe, tremblements de terre en Haïti et au Chili... Comme le reconnaît lui-même Scor dans un communiqué publié ce lundi, "le premier trimestre 2010 a jusqu'à présent connu une fréquence anormalement élevée de catastrophes naturelles graves". Des catastrophes qui ont un coût pour le groupe de réassurance français évalué au total à 157 millions d'euros. 

Dans le détail, Scor chiffre à 95 millions d'euros nets avant impôts les conséquences du séisme du 27 février dernier au Chili. Ce tremblement de terre de magnitude 8,8 est le "cinquième plus puissant séisme au monde depuis 1900", précise le réassureur, qui évalue entre 5,5 milliards de dollars et 8,5 milliards de dollars les pertes globales pour le marché.

L'autre séisme violent de magnitude 7,3 en Haïti le 12 janvier dernier devrait coûter 27 millions d'euros nets avant impôt à Scor. Enfin, le réassureur évalue le coût des dommages causés par la tempête Xynthia, qui a particulièrement touché les côtes atlantiques françaises, à 35 millions d'euros nets avant impôt sur un total de pertes estimées entre 2,5 milliards d'euros et 3 milliards d'euros pour l'ensemble du marché. 

Scor souligne néanmoins que "les répercussions financières (de ces sinistres ndlr), bien qu'importantes au premier trimestre, auront un impact marginal pour le groupe en termes de solidité financière et de niveau de solvabilité". Cela ne suffit pas néanmoins à rassurer le marché. A la Bourse de Paris, l'action Scor recule ce lundi de 1,27% à 19,02 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2010 à 11:18 :
Bon Sang, mais arrêter de parler d'inquiétude des coûts de ces catastrophes, Il y a eu des morts bon sang !
Les victimes on s'en fout...Ce qui reste à la une, sont les inquiétudes de ce que ça va couter !
Qui est inquiet,moi, le peuple, qui ?
Y a des assurances prévues pour ça...si on est pas assuré, pas de bol...
et si l'assurance ne sait pas payer, tribunal, c'est normal.
Ou doit on voir de l'inquiétude ?
Dans les yeux des assureurs qui ont peur de ne pas savoir payer ?
?
a écrit le 15/03/2010 à 9:19 :
ces pauvres actionnaires, on va les plaindre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :