Le CAC 40 termine la séance en baisse

En hausse durant la matinée, le CAC40 est revenu à ses niveaux de la veille après l'annonce d'un nouveau relèvement des taux Chinois. Hésitant alors sur la direction à prendre, le CAC 40 a finalement terminé la séance sur une baisse de 0,02% à 3.857,35 points tandis qu'un euro s'échange contre 1,324 dollar. Sur la semaine, la hausse est de 2,85 %.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

En hausse durant la matinée, la tendance est devenue plus hésitante à la mi-séance, ramenant le CAC 40 à ses niveaux de la veille autour desquels il restera aimanté. A la clôture, l'indice parisien affiche une baisse de 0,02% à 3.857,35 points tandis qu'un euro s'échange contre 1,324 dollar. Sur la semaine, la hausse est de 2,85 %.

L'optimisme des investisseurs après les mesures de l'administration Obama sur les crédits d'impôts, la prolongation des allocations chômage de treize mois pour les américains en fin de droit et le recul des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, n'a pas tenu face aux nouvelles en provenance de Chine. En effet, pour contrer l'inflation, la banque centrale chinoise a relevé de 0,5% le taux de réserves obligatoires des banques. Les importations et les exportations chinoises bien plus élevées que prévu en novembre, et, par la même, les craintes inflationnistes en découlant ont favorisé cette décision.

Ni les chiffres du commerce extérieur des Etats Unis, bien meilleurs que prévu (déficit de 37,8 milliards de dollars contre une anticipation de 44 milliards) ni la hausse de l'indice de confiance des ménages calculé par l'université de Michigan en forte hausse (74,2 points pour décembre contre 71,6 points en novembre) n'ont réussi à rassurer les investisseurs.

Valeurs en hausse

Après sa chute de la veille, PPR s'est repris de 2,36 % et signe la plus forte hausse du CAC 40. Le titre bénéfice du relèvement d'objectif de cours de la part de Natixis Securities. Préconisant toujours à l'achat, la banque vise 144 euros contre 135 précédemment. Par ailleurs, dans Le Figaro de vendredi,  François-Henri Pinault, le PDG du groupe, a indiqué que s'il reste attentif et n'exclut pas le rachat d'une nouvelle marque en 2011, il "ne prévoit pas d'acquisition à court terme", démentant ainsi les rumeurs qui lui prêtent un intérêt pour Quiksilver et Burberry.

Michelin (+1,60 %) a annoncé qu'il poursuivrait sa politique de hausse des prix de ses pneumatiques poids lourds en Europe afin de faire face au renchérissement du coût des matières premières. Jusqu'alors inquiets sur les conséquences d'un renchérissement des prix des matières premières sur les résultats de l'équipementier, les investisseurs ont été soulagés.

Schneider Electric (+1,57 %) profite d'un flux de nouvelles positives. Outre le rachat de deux sociétés spécialisées dans les logiciels de gestion de bâtiments,  le titre monte après le relèvement de l'objectif de cours de Crédit Suisse. La banque a réitéré son conseil à "surperformance" et relevé son objectif de cours sur le titre, le passant de 115 à 140 euros.

Valeurs en baisse

Les valeurs financières s'inscrivent en repli après l'annonce, par Moody's, de son intention d'abaisser la note des principales banques portugaises. Axa a perdu 1,05 %, BNP Paribas 0,69 %, Société Générale 0,67 %, Crédit Agricole 0,43 %. A contre courant, Natixis a gagné  0,11 %

Hors CAC

Alstom s'est adjugé 1,24 %. Le groupe a annoncé une série d'accords avec des énergéticiens russes dans les domaines de l'hydroélectricité, des centrales thermiques et nucléaires et de la transmission d'électricité.

Valéo a grimpé de 1,35 % après que Moody's a changé de stable à positive la perspective de la note "Ba1". Par ailleurs, l'équipementier automobile prévoit de faire un point sur ses perspectives à moyen terme lors d'une journée investisseurs en mars prochain.

Devises et pétrole

La monnaie unique s'est repris. A la clôture de la place parisienne, un euro s'échangeait contre 1,324 dollar.

Sur le marché du pétrole, le baril de Brent de la mer du Nord s'est replié de 0,68 % à 90,67 dollars tandis que le WTI perdait 0,95 % à 87,86 dollars

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.