Les valeurs bancaires retrouvent des couleurs

 |   |  308  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'indice Stoxx 600 des banques européennes bondit ce jeudi de près de 6%. Société Générale s'envole de plus de 13%.

Le retour en force des valeurs bancaires se confirme. La semaine dernière, l'indice Stoxx600 des banques en Europe a bondi de près de 6% en tête des meilleures performances sectorielles. Et ce jeudi, il progresse encore de 5,71%, loin devant les autres compartiments.

La progression est même de l'ordre de deux chiffres pour certaines banques, à l'instar de Société Générale (+14,05%), d'Unicredit (+13,91%), de Commerzbank (+12,54%) ou encore de Banca Popolare Milano (+11,65%).

La dégradation en début de semaine de la note de plusieurs pays de la zone euro, dont la France, puis du FESF (fonds européen de stabilité financière) n'a eu que peu d'impact sur le compartiment financier. Les investisseurs reviennent sur les valeurs bancaires dans l'espoir d'un compromis avantageux entre la Grèce et ses créanciers privés sur le niveau de décote de la dette du pays.

Selon un trader parisien interrogé par Reuters, un accord pourrait avoir été trouvé sur une décote compris entre 60% et 70% pour la dette grecque détenue par les créanciers, les banques en tête. "Tant qu'on est en dessous de 80% de 'haircut' (décote), ça rassure", explique-t-il.

La franche détente sur le front du risque souverain est aussi pour beaucoup dans ce regain d'appétit pour le secteur financier. La semaine, et surtout ce jeudi, a été riche en adjudications sur le marché obligataire avec des émissions à long terme réussies de la France et de l'Espagne. Autre facteur de soutien, les bons résultats publiés par Morgan Stanley et Bank of America.

Toutefois, ce rebond ne pourrait bien être que technique, notent les analystes. D'autant plus que beaucoup soulignent que si Standard & Poor's a dégradé de AAA à AA+ la note souveraine de la France, l'agence de notation n'a pas encore dégradé les banques françaises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2012 à 18:05 :
Si seulement vous pouviez avoir raison...les conseillers clientèle en seraient les plus ravis...les marchés sont aujourd'hui si volatiles que même les investisseurs professionnels se trompent tous les jours...
a écrit le 14/01/2012 à 7:17 :
ILS peuvent gagner mais nous avons perdus en moyenne CA 75%, BNP 42%, Natixis 80% combien d'année pour récupérer le Capital, ils conseillent acheter et vous apprenez que votre conseiller de la banque a vendu pour lui, là pas de conseil, ils vont pas contre nous faire payer des frais de garde en 2011/2012 c'est anormal qu'ils baissent leurs primes et jetons etc... je n'ai plus confiance aux banques merci
Réponse de le 14/01/2012 à 10:50 :
Oui parfaitement bien vu : les informations pour placer et souscrire font qu'il y a toujours des vendeurs qui ONT ( possèdent ) des INFORMATIONS que vous acheteurs - souscripteurs n'avez pas ! Voilà résumé le fonctionnement actuel : et on vs dit que c'est LE MARCHE ! Mensonge , triple mensonge oui !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :