Le patron de la BCE rassure les marchés

Après les propos rassurants de Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne, les marchés rebondissent. La Bourse de Milan gagne ainsi près de 4%. Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Espagne est passé sous les 7% en début d'après-midi.

2 mn

Le directeur de la BCE, Mario Draghi Copyright Reuters
Le directeur de la BCE, Mario Draghi Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

"La BCE est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro. Et croyez-moi, ce sera suffisant", a lancé Mario Draghi, ce jeudi matin. Les propos du patron de la Banque centrale européenne ont très vite été suivis d'effets sur les marchés européens: la Bourse de Paris remontait de 2% en début d'après-midi. A 11h 10 (GMT), celle de Londres de 0,73%, tandis que Francfort grimpait de 0,74%. Vers 13h30, Milan bondissait de plus de 4% et Madrid de 1,64%. Un bol d'air après un début de semaine particulièrement tendu.

Dès ce week-end, Mario Draghi avait défendu une position proche: "la préservation de l'euro fait partie de notre mandat", et pour y parvenir, "nous sommes très ouverts et n'avons pas de tabous", affirmait-il dans un entretien au Monde publié samedi. Mais il évoquait alors son rôle de contrôle de l'inflation ainsi que le sauvetage des banques.

La BCE prête à agir en cas d'envolée des taux d'emprunt

Ce jeudi, les investisseurs réagissaient positivement à ses propos concernant l'action de son institution si les taux d'emprunt obligataires remontent trop fortement. "Si les primes de risque sur la dette souveraine handicapent la transmission de la politique monétaire, elles entrent dans le cadre de notre mandat", a-t-il déclaré. L'Espagne, en particulier, subit de plein fouet les incertitudes sur son économie et son taux d'emprunt à 10 a dépassé les 7,5% à plusieurs reprises cette semaine. Une situation qui a fait craindre une nouvelle demande d'aide de la part d'un pays européen.

La veille, un gouverneur de l'institution monétaire, Ewald Nowotny, avait déjà tenté de rassurer les marchés en aaffirmant qu' "il y a des arguments favorables" à l'octroi d'une licence bancaire au Mécanisme européen de stabilité (MES), futur fonds de secours de la zone euro, lui permettant d'emprunter directement à la BCE.

Taux d'emprunt espagnols en baisse et euro remontent

Sur le marché obligataire, les déclarations de Mario Draghi, rapidement salués par le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici; ont également eu un effet positif sur le taux d'emprunt de l'Espagne à 10 ans. Ce dernier, qui oscillait autour de 7,3% dans la matinée, est aussitôt tombé à 7,197% puis, pour la première fois depuis le 19 juillet, sous les 7% vers 14h.

Enfin, l'euro a également bénéficié de l'embellie et valait 1,2278 dollar en fin de matinée contre 1,2146 vers à 9h15, et 1,2153 dollar mercredi soir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 27/07/2012 à 12:08
Signaler
Autrement dit ,ne vous inquietez pas , le bateau coule normalement.........

à écrit le 26/07/2012 à 17:24
Signaler
Ces différents commentaires de vos lecteurs sont très pessimistes ! Il est pourtant permis d'espérer que cette déclaration soit un préambule à une volonté politique de solidarité des pays européens, de mutualisation des dettes,avec une avancée fédera...

le 26/07/2012 à 17:39
Signaler
AP 93 vous avez pris quoi pour écrire cela. C'est fini si vous ne savez pas que Draghi et consorts ont détruit l'euro et l'europe vous êtes bien le seul. 19 sommets de la dernière chance c'est tout ce qu'ils savent faire et dire à nos frais, bientôt ...

le 26/07/2012 à 19:29
Signaler
Bonsoir Cassandre ! Gardez un peu de sang froid. Ne vendez pas vos titres et achetez à la baisse surtout quand le canon tonne !

à écrit le 26/07/2012 à 16:41
Signaler
qu'est qu'ils feraient pas pour maintenir une monnaie qui de toutes façon finira par disparaître..combien le maintien de cette monnaie va coûter aux Européens..ça ne leurs suffit pas d'avoir mis a genou tous les pays d'Europe du Sud..!!!! l'Euro va c...

à écrit le 26/07/2012 à 16:22
Signaler
Oh combien je suis heureux de ne pas faire partie des gogos qui croient au père-Draghi !

à écrit le 26/07/2012 à 16:16
Signaler
Un simple discour et tout va mieux mais c est du hollande!!!

à écrit le 26/07/2012 à 16:15
Signaler
Les fameux effets d'annonce suivie aussitôt d'une embellie sur les marchés qui se démentent quelques jours plus tard. Mario Draghi, la légitimité de Goldman Sachs. Ils sont tous dépassés. Ils ont créé un monstre politique et monétaire et ce dernier e...

à écrit le 26/07/2012 à 15:50
Signaler
Il faut rassurer les marchés et la bourse rebondit alors n'hésiter pas à rassurer les patrons pour faire rebondir les emplois. Messieurs Moscovici, Draghi vous ne valez pas ce que vous nous coûtez.

le 26/07/2012 à 16:16
Signaler
eh que dire la commission Jospin va couter chere aux contribuables (chiffre sur blog boursorama) )

à écrit le 26/07/2012 à 14:16
Signaler
Pourquoi faut-il (toujours) jouer à se faire peur ? Pour que les fruits de l'austérité soient mangés par la hausse des taux ou pour favoriser les spéculateurs ?

à écrit le 26/07/2012 à 14:11
Signaler
Heureux de le savoir mais pour combien de temps???????

à écrit le 26/07/2012 à 14:07
Signaler
Les marchés ont tellement la frousse de leur propres délires qu'ils sont "rassurés" par les stupidités de cet homme ! Malheureusement ...

le 26/07/2012 à 16:22
Signaler
@corso vous êtes un de ces savants !!! avec vos jugements !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.