Heineken sanctionné après des résultats décevants

 |   |  392  mots
Heineken perd du terrain sur les marchés européens. (c) Reuters
Heineken perd du terrain sur les marchés européens. (c) Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le bénéfice net du brasseur néerlandais Heineken chute de 16,6%, à cause notamment d'une demande morose dans l'hémisphère nord. Le titre chute de 3,82% à 53,38 euros...

MonFinancier

Le brasseur néerlandais Heineken (HEIA.AE) a annoncé une chute de 16,6% de son bénéfice net au titre du premier semestre et a déclaré qu'il s'attendait à ce que les incertitudes économiques et la faiblesse de la consommation persistent sur plusieurs de ses principaux marchés.

Si Heineken ne prévoit pas de changement majeur des marchés en Europe et aux USA, les conditions d'activité en Asie devraient rester robustes. Comme ses concurrents, Heineken a pâti des conditions météorologiques défavorables et de la morosité de la demande sur plusieurs de ses marchés de l'hémisphère Nord. 

Des résultats en baisse

Le groupe a précisé qu'il ne s'attendait pas à ce que les conditions d'activité évoluent beaucoup dans la majeure partie de ses marchés pendant le reste de l'année.  Le bénéfice net de Heineken a reculé de 16,6% au premier semestre, à 639 millions d'euros.

Le résultat net du premier semestre 2012 avait été soutenu par la plus-value liée à la vente de son activité en République dominicaine. Toutefois, selon le directeur général, « le résultat net de 2013 devrait être en ligne avec celui de 2012 en données organiques » Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 6,6%, à 9,35 milliards d'euros, grâce à l'acquisition de la participation dans Asia Pacific Breweries que Heineken ne détenait pas encore.

Un chiffre d'affaires en baisse

En données organiques, le chiffre d'affaires ressort en baisse de 1%, en raison d'un recul de 3% des volumes, qui a en partie contrebalancé la hausse des prix de 2%.  En termes de réduction des coûts, Heineken prévoit désormais de réaliser 625 millions d'euros d'économies d'ici à la fin 2014, contre un objectif initial de 525 millions d'euros. 

Pour le cabinet ABN, le chiffre d'affaires et le bénéfice net du brasseur néerlandais Heineken au premier semestre sont décevants, mais son résultat d'exploitation est conforme aux attentes. Les perspectives sont faibles, tandis que le relèvement de l'objectif de réduction des coûts constitue un facteur légèrement positif, ajoute l'analyste.  L'action du brasseur déjà bien valorisée avec un PER de 18 est sanctionnée par le marché. Le titre perd 3,82% à 53,38 euros. 

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :