Le prix croissant de la bière de plus en plus dissuasif

 |   |  292  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le prix de la bière a augmenté de 14% depuis le mois de janvier 2013. La consommation a, de son côté, baissé de 15% en cafés-hotels-restaurants et de 4% dans la grande distribution au premier semestre. La hausse des taxes sur la bière, instaurée en janvier dernier par le gouvernement, a fait reculer la demande et la production.

La première gorgée de bière se savoure d'autant plus qu'elle devient... de plus en plus rare. D'après les derniers chiffres de l'association des Brasseurs de France, publiés ce lundi 8 juillet, la demande de bière a baissé de 15% en cafés-hôtels-restaurants et de 4% dans la grande distribution au premier semestre 2013 .

La faute au prix. La bière se vend ainsi 14% plus chère qu'au mois de janvier, date à laquelle le gouvernement a entériné une nouvelle hausse de 160% sur la taxe touchant les blondes, brunes et autres ambrées.  Résultat : la demande a baissé et la production aussi. Cette dernière affiche même un recul de 16,5% sur les six premiers mois de l'année.

Les Français boivent moins de bière que leurs voisins

Le mois de juin, début traditionnel de la saison, présente des chiffres encore plus pessimistes. La production a ainsi fléchi de 16,4% pour les bières destinées aux cafés-hôtels-restaurants et de 20,5% pour la grande distribution.

La hausse de la taxe enregistrée en janvier doit aider le gouvernement à renflouer les caisses de la Sécurité sociale. Elle lui permettra ainsi de récolter 810 millions d'euros par an contre 330 millions auparavant.

Cette augmentation n'est cependant pas la seule raison qui a fait reculer la consommation. Le froid des derniers mois n'a pas incité les consommateurs à s'offrir un demi. D'une manière générale, les Français restent de petits amateurs de bière. La France, pays de vignerons, n'emporte que la 26ème place au rang des buveurs dans l'Union européenne avec une moyenne de 30 litres par habitant par an. La taxe sur la bière, elle, y est parmi les plus élevées.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2013 à 11:57 :
On ferait mieux d'augmenter l'impôt sur les sodas, vrai fléau pour la santé.
a écrit le 09/07/2013 à 18:10 :
Si seulement cela rendait moins c** les automobilistes...
a écrit le 09/07/2013 à 12:13 :
Peut-on trouver quelque part le prix net de la bière à la fabrication, et le montant de la taxe d'accise augmentée de 160% ? Secret industriel ? Il y a des coefficients démultiplicateurs en route, à chaque niveau, peut-être même de l'emballage (l'occasion fait le larron, on masque une augmentation par une autre discrète).... Si 5cts de taxe en plus fait 1 euro au final, il y a un malaise !
a écrit le 09/07/2013 à 12:08 :
L augmentation des taxe ne profite a personne ; Les gens achetent moins donc pas plus de rentree d argent ...
Par contre comme pour la cigarette , on favorise les achats a l etranger , la contrebande , le "Do it Yourself" et les marches paralleles ce qui ne diminue pas la consomation ...

Réponse de le 10/07/2013 à 19:42 :
Très juste, l'exemple des Anglais, il y a quelques années, venant faire leurs provisions de bière à Calais pour cause de prix prohibitifs chez eux ne semble pas émouvoir nos décideurs.
a écrit le 09/07/2013 à 12:06 :
Le pouvoir d achat, en veux-tu en voila ! C est bizarre, on apprend qu on prévoit de faire 120000 logements, on a une pénurie de 2 millions et la population augmente. La production automobile continue de chuter, à -50%. On annonce +5% pour l électricité cette année et l an prochain. Et pour la bière +15%... la consommation chute. Logique, on fait des chômeurs, le pouvoir d achat baisse et les prix montent. Bientôt on recalcule les retraites. On parle d un plan santé de -2,5 milliards, encore des déremboursements. Le livret A à 1%... on tue l épargne populaire. En zone il existe de la croissance, sauf en France. On parle d un plan d investissements de 10 milliards sur 10 ans, mais il faut 30 par an, selon les experts avec un lourd retard. Le paupérisme bureaucratique avance.
a écrit le 09/07/2013 à 12:04 :
on taxe une boisson faiblement (ou pas) alcoolisée au détriment des alcools forts. Bravo au gogol qui a eu cette géniale idée !
a écrit le 09/07/2013 à 11:45 :
D'accord avec les brasseurs cette taxe est trop élevée : le gouvernement se montre trop gourmand mais enfin ,comme dirait frère Arnaud de Montebourg, le prêcheur des égarés du CAC40 : "Que celui qui n'a jamais péché me jette la première bière !"
a écrit le 09/07/2013 à 11:08 :
Oui le consommateur doit chercher ce que j'ai fait quand un nouveau patron est arrivé et la pinte est passée de 5 à 6 +20% en réduisant le choix! j'ai trouvé à 5 et 5,5 mais ce week-end changement d'emballage façon supermarché; la pinte à fait place à un verre de contenance 45cl soit -10% sans changement de tarif? une hausse de 10% du tarif donc.A la tienne chez soi entre ami(e)s. Sûre que les rentrées fiscales seront en baisses.
a écrit le 09/07/2013 à 11:05 :
Ah la France socialiste, le pays aux mille taxes,le pays ou il fait bon vivre pour engraisser les fonctions publiques et les très chers élus politiques, oui la France sa devise devrait être : chômage, impôts, taxes et dépression.
a écrit le 09/07/2013 à 10:45 :
Comme s'est super d'être frontalier....y a pas à dire, Flamby a réussi à relancer l'économie.....des autres pays!!!!!
a écrit le 09/07/2013 à 9:07 :
quand les prix deviennent la logique de la prohibition , bientôt on aura aussi des produits frelatés a ce sujet ? , pas impossible , déjà qu'on a le principe de précaution dans la constitution , on a aujourd'hui la prohibition tout azimuts , fumeurs , buveurs et j'en passe .. la liste n'est plus quantifiable , pas étonnant que les consommateurs fuient ces prix abusifs , pour le moment ils se détournent , les trafics eux vont pouvoir bientôt explorer ce nouveau marché ..
a écrit le 09/07/2013 à 8:08 :
Hausse de prix 14% et baisse de conso 15% : je n'y crois pas; c'est plus un changement de façon de consommer car les frontaliers comme moi vont de plus en plus "boire un verre" de l'autre coté de la frontière.
Comparons le prix de 2 bouteilles de 33 cl de bière spéciale entre les bars Français et Belge :
- plus de 9 ? en France (sans la majoration si vous êtes en terrasse)
- à peine plus de 5 ? en Belgique....et avec le sourire (à ce prix on peut en boire 2 !)
Les hausses des taxes n'expliquent pas tout. En France, les consommateurs d'alcool, de cigarettes, de carburant....sont les "vaches à lait" du gouvernement....
Les cafetiers ont aussi une "politique de prix" différente....faire de la "grosse marge" plutôt que de la "quantité"
Réponse de le 09/07/2013 à 9:49 :
Je fais comme vous je suis également frontalier je bois la bière en Allemagne et en plus je fais toutes mes courses dans ce pays, la vie et moins chère. J'ai l'impression d'être un peu moins vache à lait et je paie moins de taxes, c'est de l'argent qui ne rentre pas dans les poches des politiques. Quand je suis dans le sud je fais pareil, je vais en Espagne, c'est le bon côté de cette Europe, c'est tout ce qui nous reste pour survivre dans ce pays.
a écrit le 09/07/2013 à 7:56 :
je voit mal comment il pourront faire du bénéfice
car déjà que pas mal de monde boycotte la cigarette en france sa va être pareille pour la bierre avec un plus gros ratio qui fera s'est course a l'étranger je trouve con de ce faire autant de thune sur le dos des bar tabac

mes bon s'est la crise et je ne prendrais pas du vin français je ne suis pas trop CONsommateur
a écrit le 09/07/2013 à 6:07 :
Ils n'ont pas de bière. Mais qu'ils boivent du champagne que diantre :-)
a écrit le 09/07/2013 à 0:08 :
Finalement il ne reste plus qu'à la mettre en bière
a écrit le 08/07/2013 à 21:06 :
Vu le prix des boissons dans les bars/cafés aujourd'hui, ce n'est pas étonnant... Finalement je me dis qu'entre les jeunes qui achètent leurs bières en supérette et les boivent tranquille dans un parc au pied d'un arbre et ceux qui s'attablent aux terrasses, les plus idiots ne sont pas forcément ceux que la croyance populaire désigne :)
a écrit le 08/07/2013 à 19:19 :
LA taxe elle a bon dos...

Comparez les prix de 50cl de bière en Europe....

On frole des 10 euros voir plus en france on est à moins d'un euros ailleurs....

Les brasseurs français prennent leurs clients pour des idiots....

JE refus de payer plus de 2 euros 50 mon bock point.... 5 euros 7 euros ils vont de faire voir... je bois tranquille chez moi ou à l'étranger...

Slovénie Italie Allemagne Republique Tchèque tant de pays qui respectent les buveurs de bière et arrivent à en vendre beaucoup...
a écrit le 08/07/2013 à 19:18 :
C est simple , il faut boire croissant et manger des croissants comme ça la hausse s annule ;o)
a écrit le 08/07/2013 à 18:30 :
Mouais... Je suis pas sûr que la taxe y soit pour une part si importante. Quand je vois la pinte dans le restaurant à Paris pour 8-10 euros et bien comme pas mal de monde j'évite de passer commande à ce prix.
a écrit le 08/07/2013 à 18:26 :
Il faudra indemniser aussi les chômeurs du secteur. Peu à peu les Socialistes cassent tout l?outil industriel du pays.
a écrit le 08/07/2013 à 18:26 :
A Malaga, un demi de bière coûte 1,4 ? avec quelques olives et en bord de mer. Ici c'est 4 ? sans les olives. 4 ?, c'est le prix d'un litre de bière en fut de 5 litres. Le prix normal du demi c'est 1,4 ? par 4 ?. Moralité, je ne bois de la bière que chez moi.
Réponse de le 09/07/2013 à 9:52 :
Tout à fait exact je fais comme vous, je n'achète plus de bière en France. Flamby se coule lui même il n'a même pas besoin des autres, il nous prend pour des imbéciles, il lui reste 24% encore à plumer.
a écrit le 08/07/2013 à 17:50 :
Voila la preuve de ce qui arrive quand on se fout du monde : l'impôt tue l'impôt. D'ailleurs nousn'achetons plus de Flamby

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :