La majoration des taxes sur la bière a calmé la soif du buveur

La consommation de bière au comptoir et au restaurant a reculé de 15% au premier trimestre en raison des taxes qui frappent le classique demi et renchérissent son prix (+ 14%), ont indiqué vendredi les brasseurs.

1 mn

Une bière. Copyright Reuters
Une bière. Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)

Le demi de mousse coûte plus cher ? Les consommateurs boudent, soulignent les brasseurs. Les taxes frappant la bière depuis le 1er janvier ont rencheri son coût... et fait baisser sa consommation au comptoir et au restaurant de 15% au premier trimestre.

En grande distribution (qui représente les deux tiers du marché), la baisse est un peu moins marquée, de 3,5 à 4%, alors que le prix lui a augmenté de 14% pour un demi, affirme l'Association des Brasseurs de France dans un communiqué. En restauration, le prix moyen du demi est passé à 2,70 euros fin mars soit 7 centimes de plus qu'en décembre.

La bière, un des alcools les plus taxés en France

La baisse de la consommation a entrainé un recul de la production de 30% en cumul au 31 mars par rapport au 1er trimestre 2012, précise l'association en demandant aux pouvoirs publics de s'en tenir là et ne plus toucher aux droits d'accises. "La hausse de 160% des accises a frappé tous les brasseurs quelle que soit leur taille, passant leur contribution de 330 à 810 millions d'euros", précise-t-elle en rappelant que "sur les 530 brasseries recensées en France beaucoup sont des entreprises familiales et artisanales de création récente".

"Depuis le 1er janvier, la brasserie contribue pour 23% des recettes fiscales liées aux droits d'accises sur l'alcool" alors qu'elle ne représente que 18% de la consommation d'alcool pur, insistent encore les brassseurs. La France ne se situe qu'au 26e rang des consommateurs de bière dans l'Europe à 27 avec une moyenne de 30 litres par habitant et par an, mais elle compte parmi les pays où la bière est le plus taxé hormis les pays scandinaves. "Dans ces conditions, les brasseurs demandent une stabilisation de la situation fiscale du secteur", indiquent-ils.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 30
à écrit le 15/06/2013 à 14:42
Signaler
2,70 ? le demi... 18 francs !! A peine un bonjour, rien à grignoter, ne parlons pas d'un bout de pain avec un bout de chorizon dessus ou de fromage. Avec de la bière de consommation courante en fût. Je suis mieux chez moi à boire de la bonne bière d'...

à écrit le 15/06/2013 à 14:19
Signaler
ILS nous sèchent"?....eh! bien on fait des économies, on boit avec MODERATION ! faudrait savoir !

à écrit le 15/06/2013 à 13:42
Signaler
Comme quoi, l'impôt tue l'impôt !!!!!!!

à écrit le 15/06/2013 à 10:58
Signaler
14% d'augmentation de taxe = 15% de baisse de la consommation. Jolie démonstration du multiplicateur keynésien !

le 15/06/2013 à 12:41
Signaler
Cela est vrai pour les restaurant et cafés qui ne représentent qu'un tiers du marché. Pour les deux tiers restant, les grandes surfaces, 14% d'augmentation du prix = 4% de baisse seulement de la consommation. C'est rentable.

à écrit le 15/06/2013 à 9:23
Signaler
La consommation d'alcool est en baisse depuis des années que ce soit au domicile ou en dehors voir article d'avril 2012. Ce n'est pas un phénomène nouveau. Et qui s'en plaindrait! Au contraire, c'est une bonne nouvelle si la consommation baisse pour ...

à écrit le 15/06/2013 à 8:03
Signaler
Je ne pense pas que 7 centimes d'augmentation moyenne du demi fait chuter de 30% la consommation...Le contexte économique a peut-être contribué bien qu'en période de crise la conso d'alcool a tendance à augmenter. Je pense qu'il faut surtout voir cet...

à écrit le 14/06/2013 à 23:29
Signaler
Hou la la, après la chute de la TVA, voici celle des ventes de bière. Ce qui est sympa pour les étudiants en économie, c'est qu'ils ont de bons exemples de la courbe de Laffer sous les yeux... Et à force de fiscaliser, c'est l'état qui va finir par y...

à écrit le 14/06/2013 à 22:43
Signaler
Par principe, je ne consomme plus de bière depuis la hausse de la taxe.

à écrit le 14/06/2013 à 21:26
Signaler
en ces temps de crise ,une bonne pinte ne fait pas de mal !

à écrit le 14/06/2013 à 20:07
Signaler
Republique Tcheque, pays de la biere. Un demi litre à 0.80 centimes en moyenne dans une brasserie correct. A ca vous ajouter les Marlborro à 3.30 ...... je fait voyage tout les quatre mois.

à écrit le 14/06/2013 à 18:34
Signaler
ça fait moins d'alcooliques au volant j'espère.

le 15/06/2013 à 14:22
Signaler
Faut plus boire, faut plus conduire, faut plus fumer, faut plus n..quer, faut plus ceci, cela, pas bon pour la santé etc! mais être "rackettés" continuellement, ça , il le faut ! allez vous faire voir !

à écrit le 14/06/2013 à 17:55
Signaler
"La majoration des taxes sur la bière a calmé la soif du buveur" = Sauf peut-être celle des locataires du palais Bourbon et du palais du Luxembourg !

à écrit le 14/06/2013 à 16:59
Signaler
Le TPG mérite encore une prime

à écrit le 14/06/2013 à 16:37
Signaler
Un demi de bière coûte 1,4 ? à Malagà, les pieds dans l'eau et 3,5 ? à Nice. DOnc je vais boire la bière de Malagà ! Accessoirement cette histoire prouve que quand on augmente un prix cela fait baisser les ventes, M. Hollande doit pas savoir ça !

à écrit le 14/06/2013 à 16:28
Signaler
On pourrait en remettre une couche : malgré une baisse des prix, la consommation de glace a baissé en France depuis le 1er janvier. Les glaciers demandent une compensation au gouvernement. Pareil pour les logements ..., ou les voitures ...

à écrit le 14/06/2013 à 15:47
Signaler
Avec un peu plus d'honneteté intellectuelle ( ce qui n'est pas le point fort des bistrotiers et brasseurs ) on peut expliquer la chute par une météo excécrable qui ne donnait vraiment pas envie de se siffler une bonne biere assis à la terasse d'un ca...

à écrit le 14/06/2013 à 15:29
Signaler
Coquilles : "brassseurs" brasseurs; "les pays où la bière est le plus taxé" la plus taxée ? ---------------------- "le prix lui a augmenté de 14%" avec une augmentation des droits d'accise de 5cts (par litre, degré ? Un doute me vient), la marge de c...

à écrit le 14/06/2013 à 15:10
Signaler
La nouvelle taxe représente une augmentation maximale de 22.5 centime par litre pour une bière de 5° à la charge du brasseur (si c'est un gros producteur), . Avec la TVA l'augmentation n'aurait pas dû dépasser 10 centimes au grand maximum pour un dem...

à écrit le 14/06/2013 à 14:17
Signaler
Il suffit de sortir de France pour se rendre compte que la taxe ne fait pas tout. Allez en Allemagne en Slovénie ou en Italie vous payez 2 euros max un 50cl... taxes incluses. EN France boire une bière c'est 6 10 voir 15 euros le 50cl selon l'endro...

à écrit le 14/06/2013 à 14:11
Signaler
+14% sur le prix, -15% de consommation = aucun gain fiscal pour l'Etat (et peut-être même une perte), forte perte pour les producteurs et les consommateurs... ça c'est ce qu'on appelle de la destruction économique bien joufflue !

à écrit le 14/06/2013 à 13:44
Signaler
Pour mémoire, cela ne devait représenter qu'environ 25 à 40 centimes d'euros de plus pour un demi au comptoir. 160% de hausse... nous sommes revenus au moyen-âge!

à écrit le 14/06/2013 à 13:43
Signaler
la biere reste la boisson la plus rentable, taxe ou pas ! de l'eau, du sucre, et hop !

à écrit le 14/06/2013 à 12:30
Signaler
avec l'eugenisme, la taxe est l'autre facon de "tendre" vers l'homme parfait.

à écrit le 14/06/2013 à 12:10
Signaler
La bière fait avec l'orge et fermentée est une sorte de pain liquide. Le pain est lui pateux, fait avec du blé et fermenté, cuisson en plus. Pourquoi donc taxer la bière plus que le pain?

à écrit le 14/06/2013 à 12:05
Signaler
Et corrigé de l'impact météo, ça donnerait quoi en terme d'évolution de la consommation ?

à écrit le 14/06/2013 à 12:04
Signaler
La diminution de la consommation de bières est-elle le seul reflet de l'augmentation des taxes ? Ne pensez-vous pas que la météo du 1er trimestre a pu jouer un rôle dans cette baisse de consommation ?

à écrit le 14/06/2013 à 11:59
Signaler
cette année je bois beaucoup moins de bière que les années précédentes. Boire une bière en terrasse sous des trombes d'eau et par 7°C (à peu près la température moyenne à Paris sur le premier semestre), c'est très moyen comme délire... En fait, je n'...

à écrit le 14/06/2013 à 11:57
Signaler
Puisqu'on vous dit que la santé publique peut être réglée par des taxes! Bientôt l'air pour respirer sera taxé au motif que cela pollue!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.