L'économie sud-africaine en difficulté

 |   |  250  mots
L'édito de Marc Fiorentino... | Reuters
L'édito de Marc Fiorentino... | Reuters
Juste avant la mort de Nelson Mandela, la monnaie sud-africaine chutait à son plus bas niveau depuis 5 ans. Par Marc Fiorentino.

MonFinancier

Hasard du calendrier. Nelson Mandela s'éteignait alors que l'économie sud africaine était confrontée au doute avec un rand au plus bas hier depuis 5 ans et une chute de l'indice de confiance des affaires. Le S de BRICS est en pleine phase de doute. Faute de réformes structurelles, le saut dans l'avenir économique est difficile.

Hasard du calendrier, hier la monnaie sud africaine chutait à son plus bas niveau depuis 5 ans contre le dollar. 3% de baisse en une semaine, 20% en un an. La chute du rand est une conséquence des difficultés grandissantes d'une économie émergente qui était porteuse d'espoir. Je rappelle que l' Afrique du Sud est le S de l'acronyme BRICS


La croissance économique ralentit...

Elle reste positive au troisième trimestre, contrairement au Brésil, mais de 0.7% seulement, on n'avait pas vu cela depuis depuis 2009. Pour l'année elle plafonnera à 1.7% ou 1.8%. C'est vrai que l'Afrique du Sud souffre du ralentissement économique mondial, notamment en Europe mais ce sont des facteurs internes qui plombent les perspectives de reprise


On parle même de nouvelle dégradation de la notation du pays

Probablement en Mai, après les élections. L'Afrique du Sud souffre des conflits sociaux, d'un manque de réformes structurelles et d'une détérioration des infrastructures. Hier l'indice de confiance chutait. L'Afrique du Sud de l'après Mandela est confronté à une vraie crise de croissance.


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2013 à 17:47 :
il y a une personne bien placé qui disait c est une bonne chose que les chinois investissent en afrique et bien allez voir l Éthiopie salaire de misère des heures pas possible ,ne relever jamais la téte ou c est la porte et en plus le baton , si c est ca l investissement autant qu ils restent comme ils sont . moi je vois l afrique mise sous domination de grande puissances et les populations expulsés ,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :