La Chine faiblit

 |   |  323  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Plombée par les tensions commerciales avec les États-Unis, mais aussi par une demande intérieure en berne, la Chine a connu au deuxième trimestre son plus faible rythme de croissance depuis le début de la prise de statistiques en 1992. Le gouvernement doit réagir.

6,2%
La croissance du géant asiatique s'est établie à 6.2% sur un an, contre 6.4% au premier trimestre.
Un chiffre qui ne trompe plus personne : tout le monde sait qu'il est faux et que la croissance chinoise se situe plutôt entre 3 et 4%.
Et plutôt proche de 3% désormais...

CAUSES MULTIPLES
Les chinois peuvent blâmer les États-Unis pour ce ralentissement. Les tensions avec les États-Unis pèsent directement sur la croissance alors que les exportations demeurent l'un des piliers de l'économie chinoise.
Mais ce n'est pas la seule cause. Les exportations chinoises ont ralenti partout dans le monde, et notamment en Asie, en raison de la baisse de la demande mondiale.
Et la demande intérieure ralentit aussi, comme en témoigne la chute des importations chinoises (-7.3% en juin sur un an).

QUELLE RELANCE ?
Le gouvernement est attendu à la manœuvre pour lancer de nouvelles mesures pour soutenir son économie.
Surtout que le président Xi Jinping avait annoncé en fin d'année dernière que le 70e anniversaire de la République populaire de Chine serait célébré avec une performance économique exceptionnelle.
Mais il n'a pas une grande marge de manoeuvre. Les baisses d'impôts pour les entreprises de 2000 milliards de yuans annoncées en mars n'ont pour l'instant pas eu les effets escomptés, tout comme les dépenses en infrastructures et la politique monétaire accommodante.
Le gouvernement doit frapper plus fort. Mais en a-t-il les moyens et pour quels effets ?

L'INQUIÉTUDE
La France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, ont signé ensemble un...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2019 à 13:27 :
"Un chiffre qui ne trompe plus personne : tout le monde sait qu'il est faux et que la croissance chinoise se situe plutôt entre 3 et 4%. "

Merci beaucoup pour cette information/estimation, ce qui est pas mal quand même et surtout bien plus crédible.

"CAUSES MULTIPLES"

Le pétrole étant un bon indicateur on voit bien que la crise mondiale est là et bien là.

"Mais en a-t-il les moyens et pour quels effets ?"

Le néolibéralisme ayant ravagé l'économie tout le modne se trouve un peu dans la même situation, des paradis fiscaux qui débordent de dizaine de milliers de milliards de dollars et des banques légales, propriétaires de ces paradis fiscaux, qui elles exposent uen fragilité de plus en plus inquiétante. La corroption politico-affairiste est telle qu'elle est en train de ravager l'économie réelle.

"LA PRESSION DES GILETS JAUNES "

Macron a t'il le choix ? Comme j'ai dis ci-dessus le fléau des paradis fiscaux paupérise les consommateurs qui ne demandent qu'à consommer hein ! ET on dirait bien que la classe dirigeante le découvre seulement maintenant, enfin... Si les gens ne consomment pas c'est pas pour les embêter c'est parce qu'ils ne le peuvent pas/plus.

"L’avocat de Sarkozy va demander à la justice l’audition d’un témoin qui accrédite la thèse d’une machination dans l’affaire du prétendu financement de la campagne présidentielle en 2007 par la Libye de Kadhafi"

BEn vu le temps que met la justice a pouvoir s'interesser à un membre de la classe dirigeante celui lui laisse le temps de préparer une belle histoire, enfin elle est peut-être un peu alambiquée celle-là quand même !
a écrit le 15/07/2019 à 11:52 :
le mythe de la croissance sans fin a ses limites..... mais politiquement il est encore tenace......confère les accords de libre échange censés dopé la croissance....et la course au toujours plus et toujours plus techno......

hors problème de climat , nous serons de toute manière condamné à penser autrement.....tant qu on ne met pas ça sur la table.... pas de salut, on va droit dans le mur et de plus en plus vite

et chez nous, Macron fonctionne sur un logiciel obsolète.....des années 80..... un peu comme l EPR......

mais on voit bien que ce gouvernement est schooté au progressisme, à la science et aux experts de tous poils....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :