La hausse continue

 |   |  334  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les marchés continuent leur progression.

Galvanisés par la politique des banques centrales.

Et rassurés par un indicateur économique Allemand, le ZEW (prononcez ZOU!) qui semble indiquer un rebond de l'économie après un fort ralentissement.

LES BANQUES CENTRALES : QUELLE LIMITE ? (SUITE)
On le voit tous les jours.
Ce sont les banques centrales qui tiennent l'avenir de l'économie entre leurs mains.
Tant qu'elles maintiennent la respiration artificielle, l'économie mondiale tient et les bulles se forment.
Les unes après les autres.
Peuvent-elles continuer indéfiniment ?
Ont-elles des limites.
Christopher Dembik de Saxobank et Patrice Gautry de l'Union Bancaire Privée nous avaient déjà répondu.

BRUNO COLMANT, DEGROOF PETERCAM :
"Les banques centrales peuvent imprimer à l'infini de la monnaie tant qu'une inflation de nature purement monétaire ne s'auto-alimente pas. Cette création d'un stock monétaire est indispensable pour compenser le tarissement du flux de monnaie créée par les banques privées au travers du multiplicateur du crédit. Cette création monétaire sera, comme au Japon, indispensable pour financer des dettes publiques en croissance obligée par le vieillissement de la population et la faible croissance. Finalement, cette création monétaire sera exigée pour répondre aux revendications sociales."

HERVÉ GOULLETQUER, LA BANQUE POSTALE AM :
"La question est d'actualité avec le débat autour de la Théorie Monétaire Moderne. Un État, à même de produire sa propre monnaie, peut ainsi payer ses dépenses sans avoir à se soucier des conséquences en termes de déficit budgétaire.
Il ne faut pas minimiser le débat. La situation actuelle des finances publiques dans beaucoup d'endroits autour du monde reste fragile. Quid des conséquences d'un retournement conjoncturel, quand il se produira, et des implications des changements structurels en cours (vieillissement de la population, voire plus grande capacité d'une partie des entreprises et des épargnants à...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :