Un non évènement ?

 |  | 342 mots
Lecture 2 min.
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Donald Tusk, président du Conseil Européen a déclaré, après avoir reçu la lettre de "notification of withdrawal" de la Grande Bretagne: "We already miss you. Thank you and goodbye". La lettre de six pages était un mélange d'amabilités et de menaces. Chaque camp adopte une attitude ferme avant les négociations. Les marchés ont jugé que c'était un non évènement.

UN JOUR COMME LES AUTRES
Même si, évidemment, ce qui s'est passé hier était attendu de longue date, on aurait pu attendre au moins une petite réaction d'humeur mais il ne s'est rien passé. Rien. Le marché le plus sensible au Brexit, celui de la livre sterling, a à peine bougé. Une micro-glissade en début de matinée en dessous d'1,24 dollar avant un retour à la case départ ; Le Footsie, l'indice de la Bourse de Londres s'est même payé le luxe d'afficher une hausse de 0.41%.

LES PRÉVISIONNISTES DIVISÉS
Et que disent les prévisionnistes ?
C'est ça qui est étonnant et passionnant. J'ai lu depuis quelques jours énormément d'analyses et de prévisions sur l'impact du Brexit sur les marchés et notamment sur les marchés anglais et, pour une fois, il n'y a aucun consensus. Aucun. On voit même deux camps franchement s'opposer. Ceux qui pensent qu'il n'y aura pas d'impact. Pour une raison simple : les négociations vont traîner, peut-être même au-delà des deux ans prévus, avec des accords intermédiaires mais partiels et les questions sensibles, en priorité évidemment les relations commerciales repoussées de quelques mois ou quelques années supplémentaires. Pour ceux-là évidemment, on aura le temps de s'inquiéter, inutile d'anticiper dès maintenant un scénario pessimiste.

FAUTE DE CONVICTIONS, LE STATU QUO
Et que disent les pessimistes ?
Que l'Union Européenne adoptera une approche ferme, à l'image de ce que réclame l'Allemagne, et voudra...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :