Avez-vous le profil pour devenir franchisé ?

 |   |  666  mots
Quelles sont les compétences requises pour se lancer en franchise ?
Quelles sont les compétences requises pour se lancer en franchise ? (Crédits : Reuters)
Se lancer en franchise nécessite d’avoir deux qualités essentielles. La première est de posséder une réelle âme d’entrepreneur. La deuxième repose sur sa capacité à faire partie d’un réseau.

La franchise s'appuie sur une marque, un savoir-faire et un accompagnement et repose sur un accord juridique entre deux structures indépendantes. Et selon Christophe Bellet, créateur du cabinet Gagner en franchise, « la franchise s'adresse à tout le monde. » Car le franchiseur est là pour accompagner les membres de son réseau. « Dans notre domaine des services RH, comme dans d'autres, il n'est pas nécessaire de connaître le métier. Notre plus-value, en tant que franchiseur, c'est de former et d'accompagner nos partenaires franchisés », explique Kévin Lamare, Directeur du développement de l'enseigne RH Solutions, entreprise dédiée au portage salarial dans le secteur des services aux entreprises.

Quelles compétences pour devenir franchisé ?

La première qualité d'un futur franchisé, pour Christophe Bellet, c'est d'être entrepreneur et bon gestionnaire. « Le candidat à la franchise doit être capable de prendre des risques. Ensuite, il doit être commercial pour se lancer sur une activité de service et commerçant s'il désire se lancer sur une activité de commerce », explique l'expert. Pour Philippe Courtoy, fondateur du réseau La Maison des Travaux, « il faut bien évidemment que le franchisé ait une appétence pour le domaine choisi car en tant que franchisé on travaille beaucoup et il faut connaitre un minimum l'univers des travaux. Il s'agit donc de trouver un secteur qui correspond à ses envies et un franchiseur en adéquation avec son projet entrepreneurial. »

L'autonomie est une autre qualité à posséder lorsque l'on souhaite se lancer en franchise. « Il faut être autonome et avoir la capacité à bien communiquer car si le franchiseur gère la communication nationale du réseau, le franchisé doit prendre en main sa communication locale », confie Christophe Bellet. Et dans le cas où il doit gérer une équipe, le franchisé doit savoir manager. Mais si le futur franchisé doit être capable d'autonomie, il doit également savoir s'intégrer dans un réseau et accepter de respecter les règles édictées dans son contrat de franchise.

Bien connaître son territoire

Quand on décide de se lancer en franchise, il faut également s'assurer de bien connaître le territoire sur lequel on souhaite s'implanter. « Il faut s'interroger sur le potentiel de sa zone. Dans les métiers de service, il faut connaître les acteurs économiques de son territoire », indique Kévin Lamarre. Pour Allan Faure, créateur du réseau de franchise Le Salon du Numérique, « la clé de la réussite réside dans sa capacité à se consacrer pleinement à une activité et à s'investir pleinement dans son projet. » Parfois, les futurs franchisés doivent également avoir la capacité de se projeter. « Nos premiers franchisés devaient avoir un esprit pionnier car nous sommes positionnés sur un marché qui commence seulement à devenir mature », explique Kévin Lamarre. Avant d'ajouter : « C'est un marché qui connaît une croissance de 20% chaque année mais ce n'était pas le cas il y a dix ans. » Ainsi, quand il se lance, le futur franchisé doit se demander quelle est la plus-value de l'enseigne choisie et s'il serait prêt à devenir client de cette franchise. Enfin, avant de sauter le pas de l'entrepreneuriat, le futur franchisé ne doit pas oublier qu'en tant que futur chef d'entreprise, il embarque aussi sa famille dans l'aventure et que cette dernière doit constituer son premier soutien.

S'assurer de sa solidité financière

Si le franchisé doit mettre en avant ses qualités humaines, il doit également s'appuyer sur une certaine solidité financière. Se lancer en franchise a un coût et le futur franchisé doit être capable d'apporter des fonds personnels, plus ou moins importants selon le réseau choisi. Le franchisé doit donc s'assurer qu'il possède l'apport personnel requis pour se lancer sur le secteur d'activité désiré mais aussi qu'il dispose des ressources nécessaires pour vivre sans se rémunérer, le temps que son activité décolle.

- Propos recueillis à l'occasion du salon SME -

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :