Le marché immobilier toujours sous tension

 |   |  411  mots
Copyright Reuters
Les ventes de logements neufs ont fortement chuté au deuxième trimestre. Mais les prix poursuivent leur hausse. Les délais de vente s'allongent.

Les Français boudent l'immobilier neuf. Au deuxième trimestre, seuls 23.183 logements ont été vendus, soit une chute de 22,6 % par rapport à la même période l'année dernière. Les ventes de logements en immeubles collectifs ont baissé de 21,8 % et celles de maisons de 28,5 %, selon les chiffres du ministère du Logement. Les mises en vente de logements ont reculé de 8,6 % au deuxième trimestre par rapport à avril-juin 2010, à 28.596. Ce reflux a davantage touché les maisons, avec une baisse de 19,2 %, que les appartements où ce chiffre recule de 7,3 %.

Le neuf plus touché

Et même si ce n'est pas une surprise - entre la baisse de la réduction d'impôt à 22 % en 2011 contre 25 % en 2010 du dispositif Scellier, et un PTZ+ qui favorise largement les achats dans l'ancien, les investisseurs dans le neuf sont moins enjoués ?, ces chiffres inquiètent. Selon Michel Mouillart, pour l'ensemble de l'année 2011, le nombre de logements neufs vendus par les promoteurs devrait tomber à environ 95.000 contre 115.000 en 2010, loin du record de 127.000 en 2007.

Cette chute peut-elle avoir une influence sur les prix ? Ce mouvement n'a pas empêché la poursuite de la hausse des prix. « Au deuxième trimestre 2011, le prix moyen au mètre carré des logements en immeubles collectifs est supérieur de 7,7 % à ce qu'il était au deuxième trimestre 2010. Dans l'individuel, le prix moyen du lot s'est accrû de 1,8 % » note le Ministère du Logement. Une augmentation présente aussi dans l'immobilier ancien : « la hausse des prix du parc existant atteint une ampleur encore jamais enregistré sur une période aussi courte », s'inquiète l'Institut de l'épargne immobilière et foncière.

Résultat, du deuxième trimestre 2010 au deuxième trimestre 2011, le délai moyen de réalisation d'une vente passe de 7 mois à plus de 8 mois et demi pour les logements collectifs et de 8 mois et demi à un peu plus de 11 mois pour les logements individuels.

Hausse des Mises en chantier

Bonne nouvelle tout de même, sur les douze derniers mois, d'août 2010 à juillet 2011, plus de 485.000 constructions de logements ont été autorisés en France, soit une progression de 10,5 % par rapport à la période d'août 2009 à juillet 2010. La construction neuve, qui représente plus de 87 % des logements, progresse de 10,1 % par rapport aux douze mois précédents. Le nombre total de mises en chantier a connu une hausse de 15,7 %, avec 347.355 unités. Ce qui pourrait laisser espérer que les ventes de logements suivent la même évolution dans les mois à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :