Bruxelles souhaite lutter contre la spéculation sur les matières premières

 |   |  163  mots
Copyright Reuters
Dans un document dont l'agence Reuters a eu connaissance avant sa parution officielle ce mercredi, la commission européenne écrit qu'elle va développer la réglementation pour encadrer la spéculation.

L'Union européenne compte s'attaquer à la spéculation sur les matières premières telles que le blé pour faire obstacle à une instabilité des prix sans précédent, peut-on lire dans un document de stratégie qui doit être publié ce mercredi.

La Commission européenne s'engagera à développer la réglementation pour encadrer une spéculation que beaucoup jugent responsable d'une flambée des prix en 2008 et des émeutes en Afrique et en Asie. Un combat dont Nicolas Sarkozy a fait l'une des priorités de la présidence française du G20.

"Il est déjà évident que le degré de transparence et les obligations d'information sur les marchés physiques sous-jacents et les marchés de dérivés doivent être renforcés", est-il écrit dans le document, dont Reuters a pris connaissance.

La Commission n'ira néanmoins pas jusqu'à imposer des limites sur les positions ouvertes sur ces marchés, se contentant d'en proposer l'adoption si nécessaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :