Téléchargez
notre application
Ouvrir

Siemens dégage un bénéfice industriel meilleur qu'attendu

reuters.com  |   |  321  mots
Siemens degage un benefice industriel meilleur qu'attendu[reuters.com]
(Crédits : Arnd Wiegmann)

ZURICH (Reuters) - Siemens a publié jeudi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, le conglomérat allemand étant parvenu à résister à la crise économique liée au nouveau coronavirus.

Si les commandes et le chiffre d'affaires ont reculé, le bénéfice d'exploitation des activités industrielles du groupe s'est amélioré grâce notamment aux économies réalisées pour faire face au ralentissement dû à la pandémie de coronavirus.

Au cours du troisième trimestre de son exercice décalé, Siemens a vu son résultat opérationnel ajusté des activités industrielles augmenter de 8% à 1,79 milliards d'euros, un niveau supérieur aux attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur 1,17 milliards d'euros, selon un consensus fourni par Siemens.

De son côté, le chiffre d'affaires a baissé de 5% à 13,49 milliards d'euros mais là aussi un chiffre au-dessus des attentes de 12,75 milliards d'euros.

"Malgré la grave crise mondiale, nous avons réalisé de solides performances opérationnelles", a déclaré le président du directoire, Joe Kaeser.

En Bourse, le titre Siemens avance de 4,16% à Francfort vers 07h20 GMT.

Le groupe allemand avait déjà averti en mai qu'il s'attendait à ce que la pandémie ait une impact important sur ses résultats du troisième trimestre. Il avait alors abaissé ses objectifs financiers annuels et renforcé ses baisses de coûts pour faire face à la crise sanitaire.

Comme d'autres groupes industriels, notamment la société française Schneider Electric et la société suisse ABB, Siemens a été impacté par les mesures de confinement mises en place pour prévenir la propagation du coronavirus.

La société munichoise a déclaré qu'elle s'attendait toujours à ce que la pandémie ait "des conséquences importantes" sur ses activités au prochain trimestre et a ajouté qu'elle prévoyait une baisse modérée de son chiffre d'affaires annuel.

(John Revill, version française Laura Marchioro, édité par Laetitia Volga)