Climat : des Françaises en vue

 |   |  485  mots
La secrétaire d'Etat Brune Poirson nommée à l'Assemblée des Nations unies pour l'Environnement
La secrétaire d'Etat Brune Poirson nommée à l'Assemblée des Nations unies pour l'Environnement (Crédits : Reuters)
Alors que la secrétaire d’Etat Brune Poirson vient d’être nommée pour deux ans vice-présidente d’une entité de l’ONU environnement, Anne Hidalgo fait son entrée dans un classement des personnalités les plus influentes en matière de climat.

Ancienne députée du Vaucluse devenue secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire en 2017, à 36 ans, Brune Poirson est la première personnalité politique française à devenir vice-présidente de l'Assemblée des Nations unies pour l'Environnement (ANUE), pour un mandat de deux ans. Basée à Nairobi (Kenya), l'ANUE dépend du Programme des Nations unies pour l'environnement (ONU Environnement). Cette instance créée en 1972 coordonne les activités des Nations unies en matière de transition écologique et assiste les pays dans leur mise en oeuvre des politiques environnementales. Avant de rejoindre la République en Marche, cette diplômée de la London School of Economics (LSE) a travaillé pour l'Agence française de développement (AFD) puis pour Veolia en Inde.

Cette nomination, qui selon son entourage permettra à Brune Poirson de « porter la vision de la France sur les questions environnementales », va sans doute contribuer au rayonnement de la France à l'international, que le président lui-même cultive soigneusement depuis son fameux « Make our planet great again » adressé à peine élu à Donald Trump le 1er juin 2017, lorsqu'il a annoncé la sortie des Etats-Unis de l'Accord de Paris. C'est notamment l'objet des One Planet Summit qu'il a organisés à Paris en décembre 2017, à New-York en septembre 2018 et à Nairobi en mars 2019 lors de la session plénière de l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement. Emmanuel Macron y avait rappelé le rôle indispensable de l'ONU dans la mobilisation de la communauté internationale contre le dérèglement climatique et pour la préservation de la biodiversité.

Anne Hidalgo l'une des 100 personnalités les plus influentes sur le climat

La secrétaire d'Etat n'est pas la seule française à se distinguer sur le front de la lutte contre le changement climatique. On apprend en effet ce 20 mars que la maire de Paris, Anne Hidalgo, fait son entrée dans le classement des 100 personnalités les plus influentes au monde pour le Climat (The 100 Most Influential People in Climate Policy 2019) publié chaque année par le réseau Apolitical, partenaire du World Economic Forum et de la Commission européenne.

Outre l'action fédératrice pour des villes « zéro carbone » qu'elle mène à la tête du réseau C40 des villes les plus engagées pour le climat, cette distinction récompense notamment son action pour le durcissement des normes antipollution des automobiles devant la Justice européenne, le lancement du programme international de mentorat pour les femmes actrices du combat climatique Women4Climate, dont la troisième édition s'est déroulée en février dernier à Paris. Cela n'est pas la première récompenses pour la maire de Paris, déjà couronnée des prix « Green Diplomat of the Year » décerné par Foreign Policy et « New World Leadership Award » décerné par la Fondation DiCaprio pour son action en faveur de l'application de l'Accord de Paris pour le Climat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2019 à 16:41 :
Elle a systématiquement l'air malheureuse cette dame.

Libérez là de la politique !
a écrit le 21/03/2019 à 15:39 :
Comme quoi il vaut mieux communiquer et créer des bouchons que d'aménager des pistes cyclables et réduire la pollution.
a écrit le 21/03/2019 à 11:19 :
Une simple médiatisation des futures prêtresses du dogme climatique qui ne vous donnera jamais de solution sauf celle de vider votre porte-monnaie!
a écrit le 21/03/2019 à 10:02 :
La planète se meure et on récompense ceux qui n'arrivent pas à la sauver.

Très médiocrité néolibérale tout ça...
a écrit le 21/03/2019 à 9:47 :
Deux inutiles qui vendent leur camelote écolo.
a écrit le 20/03/2019 à 21:58 :
Moins nous verrons d'ultra écolo en France, et mieux nous nous porterons: l'écologie est un sujet trop sérieux pour ces prises de positions à l'emporte-pièces. Donc excellente décision que d'envoyer Prune le plus loin possible..
a écrit le 20/03/2019 à 18:56 :
Ben oui le climat se réchauffe depuis la dernière glaciation, vous vous souvenez? Ensuite, porter la vision de la France sur les questions environnementales je m'interroge, lorsqu'on autorise la poursuite en France de la production de pesticides interdits en UE...
Réponse de le 22/03/2019 à 11:19 :
il serait bien meilleur pour le climat que ces pesticides soient produits ailleurs : aux US , en Allemagne ? avec 3 fermetures d'usine et 2000 chômeurs :ça c'est un vrai raisonnement d'imbécile , pardon d'écologiste , euh, c 'est pareil...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :