Covid-19 : la ministre de la Santé « demande » à nouveau aux Français de porter le masque dans les transports

Alors que la mesure n'est plus obligatoire depuis le 16 mai dernier, il est à nouveau recommandé de porter le masque dans les transports en commun, a déclaré la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon sur RTL, lundi. Une incitation qui intervient alors que la France et l'Europe connaissent un regain de l'épidémie avec une hausse du nombre de contaminations.
Depuis le 16 mai dernier, le masque n'est plus obligatoire dans les transports en commun en France.
Depuis le 16 mai dernier, le masque n'est plus obligatoire dans les transports en commun en France. (Crédits : GONZALO FUENTES)

C'était prévisible. Alors que les contaminations au Covid-19 reprennent dans le pays, les Français sont, de nouveau, invités à porter un masque dans les transports en commun. Cette obligation avait été levée le 16 mai dernier, mais la protection restait « recommandée » car « nous ne sommes pas sortis de la cinquième vague » bien que la situation hospitalière s'améliore, avait averti Olivier Véran.

Si le port du masque n'est toujours pas redevenu obligatoire, c'est désormais une « demande » plus qu'une « recommandation ». « Je n'irai pas jusqu'à l'obligation, mais je (le) demande. Il suffit de regarder un hall de gare ou un train bondé pour savoir qu'il faut se protéger soi-même et les autres. C'est quasiment un devoir citoyen », a ainsi plaidé sur RTl la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, lundi. Une incitation qui concerne, selon elle, « tous les lieux clos". Lundi 27 juin, 17.601 nouveaux cas étaient recensés soient une hausse de 52,2% en une semaine. Toutefois, le taux d'hospitalisation reste lui en faible progression, de 5,9% sur sept jours mais +13,4% pour les admissions en soins critiques sur les sept derniers jours. De quoi prendre les choses au sérieux pour Brigitte Bourguignon qui l'assure : « Il faut qu'on fasse très attention à cette reprise».

Reprise de l'épidémie en Europe

Si la France semble encore vouloir inciter plutôt qu'obliger, d'autres pays font preuve de plus de fermeté face à la reprise de l'épidémie. L'Italie, qui connaissait, mercredi 22 juin, une augmentation de 63,4% en 7 jours, a par exemple décidé mi-juin de prolonger l'obligation de porter des masques FFP2 dans les transports publics (sauf dans les avions) jusqu'au 30 septembre. Quant Au Royaume-Uni, les infections quotidiennes y sont de nouveau quasiment au plus haut depuis le début de la pandémie.

Appel à la vaccination

En conséquence, le gouvernement appelle les plus fragiles à se tourner, une nouvelle fois, vers la vaccination. En effet, l'augmentation actuelle du nombre de contaminations s'explique en partie par le « déclin immunitaire » de la population qui voit les effets de la protection liée à une infection ou une dose de vaccin décroître avec le temps. Le gouvernement a donc invité la semaine passée les plus âgés à recevoir le second rappel vaccinal « le plus vite possible », sur fond de « reprise épidémique modérée ». Un quart des personnes éligibles ont reçu leur second rappel vaccinal contre le Covid, un taux « clairement insuffisant », a souligné le gouvernement. À ce jour en France, moins de 2,2 millions de seconds rappels ont été injectés, sur plus de 8,7 millions de personnes éligibles - essentiellement les plus de 60 ans, ainsi que les immunodéprimés. «Je fais un appel pour que les personnes qui n'y ont pas eu recours le fassent très vite», a également déclaré Brigitte Bourguignon, lundi, précisant qu'on « viendra probablement » à une quatrième dose de vaccin pour tous.

« Dispositif de veille et de sécurité sanitaire »

Autre mesure à laquelle réfléchit l'exécutif : le rétablissement d'un pass sanitaire à l'arrivée dans l'Hexagone, en Corse et dans l'Outre-mer. Un avant-projet de loi est ainsi en préparation pour maintenir « un dispositif de veille et de sécurité sanitaire » jusqu'en mars 2023. Mais selon le document, publié par le site Atlantico, ce dispositif ne devrait pas prolonger au-delà du 31 juillet la possibilité de réactiver l'état d'urgence sanitaire, ni un pass sanitaire ou vaccinal pour restreindre l'accès à certains lieux ou rassemblements à l'intérieur des frontières français.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 28/06/2022 à 13:50
Signaler
le pass sanitaire va revenir en septembre. rien a voir avec le nombre de mort mais c est tout simplement lié au fait qu enotre gouvernement va dans le mur: les taux augmentent, les depenses flambent pour limiter l impact d el inflation et l economie ...

à écrit le 28/06/2022 à 11:43
Signaler
J'espère que le délire administratif et techno ne va pas recommencer. Déjà 4 doses , une vraie passoire . Ce virus sera toujours là, l'exemple chinois de confinement n'est pas probant.

à écrit le 28/06/2022 à 11:41
Signaler
Petite piqure de rappel: si EM avait la majorité absolue à l'Assemblée, le passe vacinal/sanitaire/etc. aurait été rétabli pour une durée non spécifiée dès le lendemain des éléctions. Gaulois réfractaires, tu parles ! Il suffit de menacer de prive...

à écrit le 28/06/2022 à 11:31
Signaler
On peut rappeler que le pass machin est imposé à l’entrée des hôpitaux, des maisons de retraite et des établissements pour personnes handicapées. Cette mesure est rendue possible par le cadre juridique actuel de sortie de l’état d’urgence sanitaire, ...

à écrit le 28/06/2022 à 11:25
Signaler
Un ballon d'essai ? Hier : Le maire de Nice, Christian Estrosi, a indiqué ce lundi en conseil métropolitain qu’il disposait d’«informations» selon lesquelles le passe vaccinal pourrait redevenir d’actualité en France. «Les propos repris ont été ...

à écrit le 28/06/2022 à 10:55
Signaler
Quel cinéma pour une malheureuse grippette

à écrit le 28/06/2022 à 9:38
Signaler
La députée sortante Brigitte Bourguignon n'est pas parvenue à s'imposer dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais à l'issue du second tour des élections législatives.Battue, la députée sortante et ministre de la Santé devra donc quitter le gouverne...

à écrit le 28/06/2022 à 9:16
Signaler
N'en déplaise aux complotistes patentés le masque dans les transports et les lieux fermés à forte concentration humaine est une nécessité qui devrait être pérenne.

le 28/06/2022 à 9:41
Signaler
allez tous un masque et vite ! vive la democrature des hygienistes parano

à écrit le 28/06/2022 à 9:16
Signaler
En fin de compte ,il suffit de ne pas se tester ,il y aura comme ça aucun regain de l'épidémie .On peut rappeler aussi que les "cas ,infectés ,contaminés " ce qui est la même chose n'auront rien a 99,9%.

à écrit le 28/06/2022 à 9:09
Signaler
Avec 20 millions de français de tout âge ayant une pathologie chronique pour laquelle le covid est mortel forcément ça fait réfléchir …. Perso je constate dans mes environnements familiaux professionnel amicaux que les gens sont infectés - quand i...

à écrit le 28/06/2022 à 9:08
Signaler
Avec 20 millions de français de tout âge ayant une pathologie chronique pour laquelle le covid est mortel forcément ça fait réfléchir …. Perso je constate dans mes environnements familiaux professionnel amicaux que les gens sont infectés - quand i...

le 28/06/2022 à 9:42
Signaler
Non, le vaccin n'empeche ni les contaminations, ni les deces. Arretez avec vos fake news de lobbyiste de pfizer

le 28/06/2022 à 17:06
Signaler
Moi, j'ai plein de cas ou les gens non-vaccinés se portent très bien y compris ma personne et ce depuis deux ans et six mois maintenant et ma belle-sœur va très bien . Tu devrais demander le traitement qu'à pris Borne notre vapoteuse et Castex ,ils o...

à écrit le 28/06/2022 à 8:52
Signaler
Mince, les parisiens vont remettre le masque dans leur métro, !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.