"Gilets jaunes" : l'Assemblée vote une prime de 300 euros pour les forces de l'ordre

L' Assemblée nationale a voté, dans la nuit de mardi à mercredi, une prime exceptionnelle en faveur des forces de l'ordre. Ce chèque de 300 euros sera versée aux 111.000 policiers et militaires mobilisés ces dernières semaines dans le cadre du mouvement des "gilets jaunes".

1 mn

Les policiers ayant pris part aux opérations menées dans le cadre du mouvement des gilets jaunes recevront une prime exceptionnelle.
Les policiers ayant pris part aux opérations menées dans le cadre du mouvement des "gilets jaunes" recevront une prime exceptionnelle. (Crédits : Reuters)

L'Assemblée nationale a voté dans la nuit du mardi 18 au mercredi 19 décembre une prime exceptionnelle en faveur des forces de l'ordre, ainsi que pour les personnels des préfectures mobilisés ces dernières semaines dans le cadre du mouvement des "gilets jaunes".

Lors de l'examen en nouvelle lecture du projet de budget 2019, les députés ont adopté un amendement du gouvernement prévoyant une prime exceptionnelle de 300 euros qui sera versée aux 111.000 policiers et militaires qui ont participé aux récentes opérations. Le coût de la mesure est de 33,3 millions d'euros.

"Retour sur investissement"

L'adoption de ces amendements intervient alors que le ministère de l'Intérieur est confronté à une fronde des syndicats de policiers qui réclament "un retour sur investissement" après leur mobilisation et ont, pour certains, appelé à un mouvement de protestation mardi et mercredi.

Les députés avaient peu avant adopté un autre amendement gouvernemental prévoyant une indemnité exceptionnelle de 200 euros pour les personnels des préfectures mobilisés. La mesure doit concerner 5.000 fonctionnaires pour un coût d'1 million d'euros.

(Avec AFP)

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 24/12/2018 à 6:45
Signaler
Les corrompus ont peur, donc ils augmentent le salaire de leurs mercenaires. Il ne faut pas trop en vouloir à nos CRS, ils savent qu’ils sont des traîtres à la democratie, mais ils ne veulent pas mordre la main qui les nourrit, ils ne font qu’obéir...

à écrit le 20/12/2018 à 1:18
Signaler
j ai ecore été censure,? OU EST MON DROIT D EXPRESTION LA TRIBUNE NE S HONORE PAS DANS LA CENSURE??? LES JOURNALISTES L ARME LA POLICE NE SONT QUE DES OUTILS AUX MAINS DU CAPITALE ///JEAN JAURES///

à écrit le 20/12/2018 à 1:11
Signaler
j ai ecore été censure,? OU EST MON DROIT D EXPRESTION??? LA TRIBUNE NE S HONORE PAS DANS LA CENSURE???

à écrit le 19/12/2018 à 21:26
Signaler
Les godillots soutiennent les rangers. Quand le cirage ne suffit plus, il faut graisser.

à écrit le 19/12/2018 à 17:43
Signaler
Apparemment, elle n'est pas défiscalisée.

à écrit le 19/12/2018 à 16:03
Signaler
Les citoyens français demande que l'on publie dans la presse les grilles indiciaires des gendarmes et policiers. Les avantages en nature (appartement de fonction leur permettant d'investir dans de l'immobilier défiscalisé) - Avancement d'échelon et d...

le 19/12/2018 à 19:27
Signaler
Les citoyens doivent connaître toutes les attributions et les compétences ainsi que les rémunérations des fonctionnaires

à écrit le 19/12/2018 à 15:22
Signaler
S'ils ont une morale, ils devraient donner cette prîme pour les soins des personnes mutilées ou blessées lors des récentes manifestations. Là, c'est vraiment le prix du sang. Scandaleux

à écrit le 19/12/2018 à 12:09
Signaler
Merci le GJ Et pour fiancer ses primes .................. une taxe !

à écrit le 19/12/2018 à 9:37
Signaler
"Entre la rue et vous il n'y a plus que les CRS" Logique.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.