La fin du confinement ce 15 décembre en France, mais pas des restrictions

Les Français peuvent à nouveau se déplacer partout et sans attestation, après un mois et demi d'interdictions depuis le mardi 15 décembre. Mais rien ne change pour les restaurants et la culture. Dans d'autres pays, les campagnes de vaccination se mettent en place pour accélérer les déconfinements.

6 mn

(Crédits : Gonzalo Fuentes)

Le déconfinement, mais pas pour tout le monde : la France sort mardi 15 décembre d'un deuxième confinement, remplacé par un couvre-feu nocturne. Le deuxième confinement est remplacé par une nouvelle interdiction de déplacement entre 20h00 et 6 heures du matin. Le réveillon de la Saint-Sylvestre est compris dans cette nouvelle disposition.

La soirée du 24 décembre échappera à la règle du couvre-feu mais pas celle du 31 décembre, contrairement à ce qui était envisagé. Il est recommandé de ne pas se réunir à plus de six adultes. Comme pendant les confinements, le gouvernement a prévu une attestation de sortie pour se déplacer après 20 heures.

Les lieux culturels fermés jusqu'au 7 janvier au moins. "Nous réexaminerons la possibilité de les rouvrir à partir du 7 janvier", a précisé Matignon.

Concernant les restaurants et les cafés, dont la réouverture était prévue le 20 janvier, rien n'est aujourd'hui moins sûr. On ne peut pas "garantir" que les cafés, bars et restaurants "rouvriront le 20 janvier", a prévenu Jean Castex mardi matin sur Europe 1.

Dans le même temps, plusieurs centaines de professionnels du monde de la culture ont manifesté place de la Bastille à Paris, et d'autres rassemblements sont prévus ailleurs en France.

Côté hôtellerie-restauration, plusieurs milliers de professionnels s'étaient rassemblés lundi à Paris au cri de "Laissez-nous travailler".

Pas de changements pour les voyageurs SNCF

L'avancement à 20H00 du couvre-feu ne change rien pour les personnes qui prévoyaient de voyager le soir pendant la période des fêtes de fin d'année, a indiqué la SNCF dans un communiqué.

"SNCF Voyageurs confirme que tous les TGV Inoui, Ouigo, Intercités, et trains internationaux prévus circuleront normalement à partir du 15 décembre et pendant toute la période des fêtes de fin d'année", écrit la SNCF.

"Conformément aux annonces du gouvernement, les voyageurs ayant une réservation pour un train de longue distance circulant après 20H00 pourront circuler et n'ont pas besoin de modifier leur déplacement", a-t-elle ajouté.

Ce couvre-feu sera "strictement contrôlé avec des possibilités de dérogation limitées", ont prévenu le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Éviter la contamination, deux jours avant le départ en vacances

Pour limiter les risques de contamination avant les vacances, qui commencent samedi, Jean Castex a suggéré que les enfants qui le peuvent n'aillent pas à l'école jeudi et vendredi, reprenant une idée du Conseil scientifique qui guide le gouvernement.

Une "tolérance" sera appliquée, a précisé à l'AFP le cabinet du ministre de l'Education nationale. Les parents devront toutefois prévenir les établissements scolaires.

"Depuis le mois de septembre, on nous dit que les enfants ne sont pas contaminants et là, finalement, cela revient à dire qu'il y a un risque que les enfants puissent contaminer", a objecté Guislaine David, co-secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire.

"L'autoconfinement" avant les fêtes

Au-delà de l'école, le Conseil scientifique recommande "l'autoconfinement" pendant une semaine à ceux qui souhaitent passer des fêtes en famille, c'est-à-dire poser des congés ou télétravailler sept jours avant le 24 ou le 31 décembre.

Quant aux tests, ils doivent être faits si on est "symptomatique", pour savoir s'il faut s'isoler, rappelle le Conseil scientifique.

Si on n'est pas symptomatique, un test préventif - PCR ou, à défaut, antigénique - ne doit être fait que s'il y a "une prise de risque" dans la semaine précédant les jours de festivité.

Sinon, les tests "n'ont pas, ou peu, d'intérêt", souligne le Conseil scientifique. Pire, il "met en garde" contre l'impression de "fausse sécurité" qu'ils peuvent donner, et rappelle que "l'application des gestes barrières demeure primordiale".

De fait, sur la semaine écoulée, on enregistre une moyenne de 12.000 nouveaux cas positifs chaque jour, bien au-delà de l'objectif des 5.000 cas quotidiens fixé par l'exécutif.

__

ZOOM : la vaccination s'accélère dans le monde

Confinement aux Pays-Bas

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé lundi soir un confinement de cinq semaines jusqu'au 19 janvier, asorti d'une nouvelle série de mesures, les plus sévères qu'ont connues les Pays-Bas.

Tous les magasins et commerces non essentiels, à l'exception des supermarchés, des magasins d'alimentation et des pharmacies, seront fermés à partir de mardi, tandis que les écoles fermeront à compter de mercredi. Les Néerlandais sont appelés à rester chez eux.

Berlin s'impatiente

L'Allemagne compte sur une autorisation du vaccin dans l'Union européenne "avant Noël", afin de "commencer la vaccination avant la fin de l'année" avec le vaccin des laboratoires allemand BioNTech et américain Pfizer, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Jens Spahn. Les autorités sanitaires européennes évoquaient jusqu'ici une décision au plus tard le 29 décembre.

L'Arabie saoudite vaccine

L'Arabie saoudite a annoncé mardi le début d'une campagne massive de vaccination de la population contre le nouveau coronavirus, quelques jours après avoir approuvé le vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech.

Vaccin : feu vert de la Jordanie

La Jordanie a donné son feu vert en urgence au vaccin de l'alliance Pfizer/BioNTech, ouvrant la voie à la vaccination dans le royaume confronté à une forte hausse des cas d'infection au nouveau coronavirus.

Près de 262.500 cas de contamination dont 3.407 décès ont été enregistrés depuis le début de l'épidémie dans ce pays de quelque 10 millions d'habitants.

Prolongation des restrictions en Norvège

La Norvège, où le taux de contamination au Covid-19 est l'un des plus faibles d'Europe, a annoncé mardi la prolongation jusqu'à la deuxième quinzaine de janvier de ses restrictions sanitaires pour éviter un rebond de l'épidémie.

Singapour se rouvre aux voyageurs d'affaires

Singapour va autoriser l'entrée sur son territoire des voyageurs d'affaires et des officiels de pays tiers sous strict contrôle sanitaire à partir de la mi-janvier, ont annoncé mardi les autorités de la cité-Etat.

Les voyageurs devront présenter un test négatif avant le voyage, se faire tester à leur arrivée, puis régulièrement pendant leur séjour. Ils auront également l'obligation de résider et organiser leurs rendez-vous dans des lieux prédéfinis par les autorités et aménagés pour éviter les risques de transmission.

Les États-Unis les plus touchés

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 300.479 décès pour 16.519.616 cas recensés. Suivent le Brésil avec 181.835 morts, l'Inde (143.709), le Mexique (114.298) et l'Italie (65.011).

Lire aussi : La réouverture des restaurants le 20 janvier toujours incertaine, selon Castex

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 27/01/2021 à 15:16
Signaler
Ça devient du n'importe quoi?

à écrit le 17/12/2020 à 22:26
Signaler
Fin du confinement? désolé mais ce second confinement n’existait pas, un papier et hop dehors (même la nuit), la avec le couvre feu on est plus restreint sur nos libertés que pendant ce soit disant second confinement... Le plus dingue c'est qu'on peu...

à écrit le 16/12/2020 à 13:37
Signaler
Pendant ce temps : Le Conseil d'Etat italien a suspendu l’interdiction de la décision de l’AIFA (autorités pharmaceutiques italiennes) du 22 juillet et autorise la prescription sous la responsabilité et le contrôle strict du médecin d'hydroxychlor...

à écrit le 16/12/2020 à 7:45
Signaler
Et la France reste bien dans sa tradition paperassièreK

à écrit le 15/12/2020 à 22:01
Signaler
Virus identique dans le monde entier; pourquoi les pays du monde ont chacun leur stratégie ? Si le risque est le même , les plans d’actions ne devraient ils pas être identiques pour la protection des populations ? ( évidemment si l’intention est cel...

le 17/12/2020 à 22:30
Signaler
Tout les pays ne sont pas obligé de passer par la case dictature comme le notre. De plus tout les pays ne mentent pas forcement à leur citoyens, on peut bien se moquer de la chine, mais leur imposition de confinement stricte avec livraison a domicile...

à écrit le 15/12/2020 à 20:55
Signaler
Il faut permettre à tous les hypocondriaques de s'autoconfiner dans des maisons closes d'où ils ne sortiront plus et où ils vivront en reclus selon leur volonté profonde. Les autres reprendront leur vie et assumeront leur risque...

le 15/12/2020 à 23:00
Signaler
Pendant que les leaders mondiaux profitent ... Les humains sont stupides. Si nous boycottons en masse internet , apple , tous les produits us et chinois , amazon... nous avons une chance de sauver l’humanité de cette dictature , de cette surveilla...

à écrit le 15/12/2020 à 18:23
Signaler
"La pandémie a fait au moins 1.621.397 morts dans le monde depuis décembre 2019" Sur 7,7 milliards d'habitants; "Plus de 72,7 millions de cas ont été diagnostiqués". Et 99,9% n'ont rien "Sinon, les tests "n'ont pas, ou peu, d'intérêt", soul...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.