Le chômage se stabilise en juillet

 |   |  441  mots
Pôle emploi recensait 5,41 millions de chômeurs ayant exercé une petite activité à la fin du mois de juin.
Pôle emploi recensait 5,41 millions de chômeurs ayant exercé une petite activité à la fin du mois de juin. (Crédits : reuters.com)
Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a très légèrement reculé en juillet en métropole (-0,1%). Si on inclut les chômeurs ayant exercé une petite activité, la tendance est toujours à la hausse, avec 15.100 demandeurs d'emploi supplémentaires (+0,3%).

La pause estivale se poursuit pour le chômage. Le nombre de demandeurs d'emplois est resté quasi-stable en juillet (-0,1%). D'après les chiffres communiqués mercredi 26 août par Pôle emploi, l'Hexagone compte 1.900 demandeurs de moins qu'en juin.

En revanche, si on inclut les chômeurs ayant exercé une petite activité, la tendance est toujours à la hausse, avec 15.100 demandeurs d'emploi supplémentaires (+0,3%). Pôle emploi en recensait à la fin du mois dernier 5,41 millions, un niveau jamais atteint.

Le mois précédent, "seules" 1.300 personnes supplémentaires se sont inscrites à Pôle emploi dans la catégorie A en juin. Les listes de l'opérateur recensaient 3,55 millions de chômeurs en France métropolitaine, 3,82 millions en incluant les Outre-mer. Du jamais-vu. Pôle emploi dénombrait même 5,7 millions de demandeurs d'emploi en ajoutant ceux exerçant une petite activité.

L'affinement de la méthode de recensement rend cependant difficile la comparaison avec les précédentes statistiques. L'organisme public a procédé à de nouveaux recoupements de données permettant de mieux repérer des personnes en formation, en service civique ou en contrat aidé.

Près de 200.000 chômeurs supplémentaires en 16 mois

Depuis l'arrivée de François Rebsamen au ministère du Travail en avril 2014, le gouvernement n'a connu que deux baisses mensuelles du chômage et la dernière remonte à janvier 2015. Dans un entretien accordé mi-août au Parisien, il disait partir avec le sentiment du travail "bien fait" et estimait avoir "contribué à mettre en place un certain nombre de dispositifs facilitant la vie des entreprises sans pour autant diminuer les droits des salariés".

Il avouait cependant ressentir de la frustration, alors que le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté depuis son arrivée au ministère de près de 190.000 pour ceux qui n'ont aucune activité et de plus de 400.000 avec ceux qui ont une activité réduite. Il estime cependant que l'économie française créera des emplois en 2015 avec le retour de la croissance et que le chômage devrait reculer d'ici la fin de l'année. "S'il n'y a pas de croissance, ce ne sera pas le cas", a-t-il toutefois récemment nuancé lors d'un entretien avec l'AFP.

Après une hausse de 0,7% du PIB (révisée à la hausse) au 1er trimestre, la croissance française été nulle (0,0%) au deuxième trimestre, selon une première estimation de l'Insee. L'investissement des entreprises a ralenti (+0,2% après +0,6% au premier trimestre), tandis que la consommation des ménages a fortement fléchi (+0,1% après +0,9%). Le gouvernement table pour 2015 sur une croissance de 1% avec une légère accélération en 2016, à 1,5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2015 à 15:46 :
En quoi le chômage a été stabilisé en juillet?
S'il baisse pour une catégorie de 0.1% et qu'il monte pour l'ensemble de 0.3%, il ne s'est pas stabilisé! Il n'a ni stabilisé et encore moins baissé; mais bel et bien augmenté, malheureusement!
De plus, rappelons que tous les ans, la période estivale recrute pour compenser les employés en vacances ou pour renforcer les équipes des entreprises qui vivent du tourisme, justement. Quoi de surprenant dans ce résultat?
Le plus surprenant, est que le contenu de votre article -relatant, lui, la vérité, ne correspond pas au titre de l'article.
Vous, La Tribune, journal économique sérieux et que d'ordinaire j'apprécie, nous faîtes des accroches à la Sapin!... Un titre adéquate serait autant accrocheur, le chômage étant un sujet et un problème particulièrement sérieux dans notre... "pauvre" France. Vous ne pensez pas qu'ils (Holland's company) suffisent à nous prendre pour des demeurés et des brêles?
Merci pour les prochains.
a écrit le 27/08/2015 à 9:26 :
"Le chômage ne progressera plus, quand on sera au fond du trou" et c'est une constatation qui semble réjouir "les politiques"! Cela leur permet d'être optimiste et de vaquer a d'autres occupations, ils semblent fier d'avoir participer a la délocalisation en participant a la construction du paradis qu'est l'UE et son pousse au crime l'euro!
a écrit le 27/08/2015 à 9:11 :
Quoi qu'il arrive, le chomage baissera avant 2017 car Hollande veut se représenter. Donc des polytechniciens vont travailler sur le sujet des "chiffres" et y veiller.
a écrit le 27/08/2015 à 8:36 :
Le gouvernement devrait créer un contrat "Zéro heure" comme en Angleterre. Cela lui permettra de réduire fortement le taux de chômage. Ces contrats anglais permettent de retirer des chiffres du chômage des gens qui ne travaillent que 1 ou 4 heures par semaine... Ce qui correspond aux chômeurs de catégorie B, C. Finalement, ceux qui admirent l'efficacité du modèle anglais admirent surtout un formidable artifice statistique.
a écrit le 27/08/2015 à 5:58 :
Le chômage se stabilise artificiellement ...dans une période d'ajustement saisonnier et après le bidouillages par Pôle Emploi des classifications, là non -réinscription des chômeurs de longue durée et cerise sur le gâteau du bidouillage de chiffres ...le gèle des licenciements cher Air France, Areva etc.. et /ou les mises à la retraite anticipée ... qui sont exclus of course des stats du chômage...
a écrit le 26/08/2015 à 22:45 :
Pour son départ, Rebsamenarien a maquillé les chiffres en expliquant que les travaux précaires des esclaves nouveaux devait être comptabilisés, telle une déportation, comme un petit boulot faisant passer l'esclave de la catégorie A à la catégorie B.
a écrit le 26/08/2015 à 20:12 :
La catégorie A baisse de 0.1% sur 1 mois. Super. Mais si on fait A+B+C, on bat un nouveau record 5,7 millions de chômeurs. Dans un soucis de transparence, le gouvernement a eu le courage politique de publier les catégories D et E pour que le peuple souverain puisse suivre les transferts entre les diverses catégories. A non finalement, il manque des chiffres. Décidément nous partageons pas les mêmes valeurs. Magouille, tambouille, triche. Affligeant. Navrant. Pauvre France.
a écrit le 26/08/2015 à 20:04 :
Il faut acheter Français pour faire baisser le chômage. sauvons notre agriculture et notre industrie !!
Réponse de le 27/08/2015 à 6:06 :
au contraire ,c'est économiquement la meilleure façon d'augmenter le chômage...avec la sur -compétitivité du Made In China ,après les dévaluations du Yuan, en première année d'économie l'on appelle cela le phénomène SEB/TEFAL ...2 sociétés avec de beaux produits invendus ! qui finalement sont devenu compétitive en fabricant du Made In France en Chine...!
a écrit le 26/08/2015 à 19:51 :
le chomage est maintenant durablement parti a la baisse.si on n'avait pas changé récemment de mode de calcul on aurait assisté a une baisse bien supérieure.Rebsamen a fait du bon boulot!
Réponse de le 26/08/2015 à 21:09 :
Rebsamen à rien comme l'idéologie socialiste qui est celle de la désespérance, de la violence bureaucratique , mais aussi celle de l'astuce fiscale entre autres ; je ne connais pas un socialiste pauvre...
a écrit le 26/08/2015 à 19:35 :
Quelques heures d'intérim et adieu le A. Ou l"art de manipuler les chiffres". On constate une amélioration du marché du travail, partout sauf en France. Et ce malgré l'alignement des planètes, malgré l'embauche des Saisonniers.
Du souci à se faire....
Réponse de le 26/08/2015 à 20:59 :
@ tarentule
Tout a fait d accord avec vous , et je rajouterai ceci quelle performance sachant que des milliers d emplois saisonniers vont de nouveau se réactualises chez pole emploi , l éthique des journalistes en France et a l image des politiques de nos jours médiocre
a écrit le 26/08/2015 à 19:03 :
Un problème de sémantique , mais la réalité est catastrophique, 6 millions de personnes
en grande difficulté et une reprise économique espérée qui ne permettra pas de régler
la situation en 2016 ni probablement en 2017.
a écrit le 26/08/2015 à 18:41 :
Mois après mois, j’ai toujours soutenu que la hausse du chômage des seniors était liée au décalage à 62 ans de l’âge de départ à la retraite. Il fallait dans la réforme de N Sarkozy conserver l’âge de soixante ans et baisser hélas le montant des pensions servies. Les entreprises peinent à engager des seniors sachant qu’elles seront obligées de les conserver jusqu’à 62 ans. Le constat est triste mais il n’y a plus assez de travail en France et on a masqué cette évidence par une redondance de postes dans la fonction publique, d’élus en grand nombre, et de dispositifs de pré retraites .De plus pour atténuer les statistiques, on gomme les chiffres de l’Outre-mer où la situation est encore plus critique. Le comble c’est la proposition de certains d’allonger à 67 ans l’âge de départ alors que la sociologie française est différente des autres pays d’Europe, cette thèse n’est soutenue que par des pseudos experts qui viennent de la fonction publique et n’ont aucune idée du vrai monde de l’entreprise ou de cadres supérieurs qui n’ont qu’une envie « durer ».
Réponse de le 27/08/2015 à 9:19 :
Juste par rapport à votre commentaire, il y a eu les 2 mesures :
- augmentation de l'âge de départ par N. Sarkozy
- augmentation des cotisations par F. Hollande
Réponse de le 27/08/2015 à 11:17 :
A Paul C, s'il n'y avait que des emplois redondants dans la Fonction publique ça ne serait pas trop grave (si on veut être positif des chômeurs en moins...) mais des emplois d'inutiles, véritables parasites à la créativité dans le secteur privé ils existent par centaines de milliers. On les appelle consultants, auditeurs, RH, managers dont le rôle est d'organiser des réunions, de s'entendre parler, faire de beaux rapports inutiles, de surveiller les autres... au final ils n'apportent rien de concret, maintiennent de véritables castes en s'auto-congratulant et sont improductifs (à part du vent). Ce sont très souvent des cadres très bien rémunérés et qui sont de véritables freins dans nos entreprises et pas seulement celles du CAC40. Système typiquement bien français. Or il est tellement plus simple de taper sur la Fonction Publique, ça permet d'oublier l'énorme gaspillage dans le privé qui au final nuit à notre compétitivité et à l'emploi.
a écrit le 26/08/2015 à 18:31 :
5 717 800 avec les DOM, bientôt 6 millions... [merci La Tribune d'avoir fourni tous les chiffres]

...mais ca ira mieux dès le mois dés aout avec les emplois saisonniers tels les vendanges, davantage de radiations après des controles renforcés des chômeurs par Pole sans Emploi, des entrées forcées en formation prioritaire ( comprenez "formation bidon" chez les sous-traitants amis)
Réponse de le 27/08/2015 à 7:57 :
Les vignes ont été replantées ces 25 dernières années pour permettre le ramassage à la machine.
1 ha = 10 jours homme à la main. 1 heure machine maintenant.
Mon cousin n'embauche plus pour les vendanges, c'est un sous traitant qui ramasse de nuit pour que le raisin soit à la bonne température en arrivant à la cave.

A part quelques zones accidentées, les vendanges, c'est comme les moissons plus besoin de main d’œuvre.
a écrit le 26/08/2015 à 18:25 :
Ha ben voila ! Au moins ils n ont pas change la methode de calcul pour rien !!!!! Et pis ca devenait desagreable d accuser sfr, merkel ou sarkozy, pas vrai?
Pour le reste la comparaison n etant pas possible il convient de discuter avec les chefs d entreprises pour avoir une idee
a écrit le 26/08/2015 à 18:21 :
Ca diminue tout en augmentant , cherchez les erreurs !!!!!!
Réponse de le 26/08/2015 à 18:33 :
c'est envore "la baisse de la hausse"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :