Macron : Reculer ? "Aucune chance (...) je suis ici pour servir mon peuple et mon pays"

 |   |  551  mots
(Crédits : Vincent Kessler)
Dans une interview à Fox News diffusée ce dimanche, Emmanuel Macron a exclu, tout recul dans le train des réformes qu'il mène depuis près d'un an en France malgré la contestation sociale de ces dernières semaines et affirme son intention de "make France great again".

Dans une interview à Fox News diffusée dimanche à la veille de sa visite d'Etat à Washington, Emmanuel Macron a exclu, tout recul dans le train des réformes qu'il mène depuis près d'un an en France malgré la contestation sociale de ces dernières semaines et affirme son intention de "make France great again".

"Mon programme de réformes vise à moderniser le pays (...) et nous poursuivrons ce programme de modernisation jusqu'à la fin", déclare le chef de l'Etat dans cet entretien, en anglais, accordé vendredi à l'Elysée. "Je veux que ce pays soit à la fois plus fort et complètement adapté aux nouveaux défis, comme l'économie digitale et verte".

Reculer sur les réformes? "Aucune chance"

A la question de savoir s'il y avait une possibilité qu'il recule sur ces réformes face aux récentes manifestations, Emmanuel Macron a répondu : "Aucune chance."

"J'ai dit aux Français avant l'élection que je voulais traiter les racines profondes de nos problèmes. Cela prendra parfois du temps. Nous allons devoir prendre des décisions audacieuses mais nous devons régler la situation en profondeur", a-t-il souligné.

 "Nous allons donc le faire. Et je n'ai pas d'autre choix parce que si j'arrête ici à cause de certaines protestations - et elles sont légitimes mais elles sont une partie minoritaire du pays - si j'arrête, comment pensez-vous que je serai en mesure de moderniser le pays ? Je vais donc le faire parce que c'est mon devoir et parce que je m'y suis engagé", ajoute-t-il. "Si vous suivez les sondages, vous ne réformez jamais. Vous ne transformez jamais (...) J'ai été élu sur une base très claire et un mandat très clair. Je vais l'appliquer et je regarderai les sondages en temps voulu, pas maintenant".

 Make it great again

"Je suis ici pour servir mon peuple et mon pays et "make it great again" (lui rendre sa grandeur-NDLR) comme quelqu'un que je connais très bien pourrait le dire", poursuit-il en souriant, en référence au slogan de campagne de Donald Trump, qui l'accueillera lundi à Washington pour une visite d'Etat de trois jours.

A l'approche des ses un an à l'Elysée, Emmanuel Macron est confronté au premier mouvement social d'ampleur de son quinquennat, alimentant l'espoir dans les rangs de l'opposition de gauche et de certains syndicats d'une "convergence de luttes".

Aux cheminots remontés contre la réforme de la SNCF, se sont greffés des étudiants et des enseignants vent debout contre la loi ORE et Parcours sup, des retraités subissant de plein fouet pour 60% d'entre eux la hausse de la CSG, des personnels hospitaliers et des élus de banlieue "désabusés" par l'absence de véritable politique publique.

 Jeudi, les 190 cortèges prévus dans tout le pays à l'appel de la CGT pour une journée de "convergence des luttes" ont réuni 300.000 personnes, selon la CGT, et 119.500 (108.000 en régions et 11.500 à Paris), selon la préfecture - une mobilisation en baisse faute d'unité entre centrales syndicales.

Les discussions entre les syndicats de la SNCF et le gouvernement elles ont été suspendues, les syndicats refusant de poursuivre les négociations avec la ministre du Travail Elisabeth Borne et demandant - en vain - d'être reçus par Matignon.

(Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2018 à 10:36 :
Une réforme est une méthode faite en concertation et pour le bien des citoyens du pays. Une dictature est imposé par le dirigeant pour le bien de quelques uns... Ce que vous faites ressemble pas à des réformes et elles ne vont pas améliorer la vie des français... Dans vos choix je ne vois pas en quoi elle vont permettre aux entreprises de remplir leurs carnets de commandes et donc de pouvoir embaucher... Par contre je vois bien en quoi elles vont pouvoir faire travailler plus longtemps et plus pour moins de salaire et donc de virer encore plus d'employés (voir délocaliser plus facilement à l'étranger) et pour rien...
a écrit le 24/04/2018 à 8:20 :
Pas facile de garder le cap, car il y a tout de même des écueils et des sirènes à éviter.
En raison du climat changeant ou en cas de manque d’idées directrices on peut rapidement se retrouver balloté par les courants et les tempêtes et de Charybde en Scylla ne risque t’on pas de devenir plus populiste que le peuple lui-même ?
On se demande parfois si le gouvernement vise toujours la "voie équilibrée du milieu", qui avait pourtant largement participé à son succès, ou s’il a changé de cap. Alors que l’anti extrême faisait partie des critères de choix, n’y a-t-il pas même eu quelques accréditations accordées aux extrêmes ? A défaut que ce soit la finalité, les signaux sont parfois contradictoires.
La conséquence du cap à tribord toute étant que l’on se retrouve rapidement pris dans son propre tourbillon, créant sa propre Charybde, tel le président d’un parti de droite qui en collaborant avec l’extrême devient son faire-valoir, ce qui laisse peu d’espoir à la droite de voir émerger des idées propres. Sur ce registre, tant qu’à donner dans le simplisme, les électeurs préfèrent souvent l’original à la copie, obligeant à la surenchère populiste ou à la génération d'une forme de schizophrénie collective. Or, si le populisme faisaient tourner une économie cela se saurait.

A propos d’économie et à défaut de tenir un cap politique, le capitaine sait lire les cartes et sait où il veut aller. Par contre côté méthodologie il semble que c’est plutôt le « top-down” qui prédomine. Pourquoi pas, si la vigie voit clair dans le brouillard ? Mais si ce n’est pas le cas, mieux vaut faire appel à des cartographes et des navigateurs expérimentés, sinon on risque de se retrouver sur le Radeau de La Méduse. J’ai entendu parler d’un bateau Grec qui à force de dériver se serait échoué, le navire amiral ayant continué sa route sans trop s’en préoccuper. Enfin on ne sait pas encore si c’est un navire ou une péniche qui se contente de naviguer sur des canaux intérieurs… Dans tous les cas, la tendance est aux grands paquebots et aux porte avions capables de traverser les océans et de résister aux tempêtes. Un chantier naval européen toujours en devenir ?
Mais bon, si c’était si facile cela se saurait.
a écrit le 23/04/2018 à 22:58 :
cet individu n est il pas celui qui ordonne d enfermer les enfants dans les centres de rétention, vive la liberté, l égalité ,
etc, etc ...
a écrit le 23/04/2018 à 17:20 :
Le mot "réforme" n'est pas de nature française (qui se veut progressiste) mais a pour origine cet administration bruxelloise qui veut aplanir les différences entre Etats en "coupant les têtes", tous au même niveau! Nous avons leur "chevalier blanc" au pouvoir!
a écrit le 23/04/2018 à 17:17 :
Macron auréolé par the Journal comme le plus américanophile des gouverneurs européens!
Mon petit doigt me dit qu'il va se faire rouler dans la farine en affaires par The Donald avec beaucoup plus de finesse, de profondeur et de durée qu'entre Bush et Sarkozy.
Le modèle américaniste qui est à la base du macronisme va se déverser sur la France comme sur un territoire occupé.

Car Trump regarde aussi du côté du Brexit, et à horizon quelques années, les affaires devraient être meilleures avec le Commonwealth qu'avec la vieille Europe, pétrie de dettes, de contradictions internes, de populisme et de dictatures, il faut bien l'avouer, quand on voit le peu de poids qu'ont les élections dans tous les pays de l'Union hormis le Royaume-Uni.

Trump, né d'une mère Ecossaise, favorisera toujours le RU au détriment de l'UE, comme il l'a déjà fait sur les quotas obligatoires de participation à l'OTAN.

Bien sûr, Trump et les USA ne sont pas la même chose, mais mon petit doigt me dit que Macron va se faire avoir jusqu'au trognon.
a écrit le 23/04/2018 à 14:30 :
Je suis Français, mais je n'appartiens à Macron. Son langage arrogant et prétentieux est insupportable
a écrit le 23/04/2018 à 13:18 :
faire des reformes en attirant tous le monde vers le bas n est qu une mauvaise methode ,la bonne methode et t atire tous le monde vers le haut, CELA C EST LE PARTAGE DES RICHESSES,? MACRON DONNE AUX RICHES ET PREND AUX PAUVRES CELA S APPEL DE L ABUS DE POUVOIR DEMOCRATIQUE ? QUE PEUT ON ATENDRE D UN PRESIDENT ELUS PAR DEFAUT POUR AVOIR EVITE LE FN ? S IL EST SINCERE IL VAS FALLOIR QU IL EN DONNE DES PREUVRES AVANT QUE LE PEUPLE SE REVOLTE car les promesses ont ni crois plus???
a écrit le 23/04/2018 à 13:17 :
faire des reformes en attirant tous le monde vers le bas n est qu une mauvaise methode ,la bonne methode et t arire tous le monde vers le haut, CELA C EST LE PARTAGE DES RICHESSES,? MACRON DONNE AUX RICHES ET PREND AUX PAUVRES CELA S APPEL DE L ABUS DE POUVOIR DEMOCRATIQUE ? QUE PEUT ON ATENDRE D UN PRESIDENT ELUS PAR DEFAUT POUR AVOIR EVITE LE FN ? S IL EST SINCERE IL VAS FALLOIR QU IL EN DONNE DES PREUVRES AVANT QUE LE PEUPLE SE REVOLTE car les promesses ont ni crois plus???
a écrit le 23/04/2018 à 12:53 :
Mr le gouvernement en tant qu usager nous en avons assez de cette grève!Pourquoi ne dites vous pas a vérité aux français au sujet des negociations?! Pourquoi ne pas passer à la tv ce que réclame réellement le syndicat?Que les Usagers et cheminots qui se trouvent au milieu de ça puisse voir et entendre..Si UNSA ou CFDT qui sont des syndicats reformateurs ne signent pas d'accords ,c'est qu'il y à manifestement un problème?!Pourquoi ne pas prendre un mediateur pour apaiser les tension et avancer?!Non ce gourvenement s'entête à tous passer en force et pendant ce temps la des clients tributaires du train perdent de l'argent ou pire leurs travails! Ded entreprises perdent des millions des hoteliers et restaurateurs pareil et l'image du pays en patit lourdement...1 milliard de pertes par jour...est cela la France? J'envie l'Allemagne et son gourvenement et syndicat IGmetal qui a su negocier un accord en 1 semaine! Chez nous le président préfère prendre des vacance et faire le beau devant les médias US...qu on se le dise cela ne dura pas!
Réponse de le 24/04/2018 à 1:47 :
Demandez donc a igmetal ce qu'il pense de la CGT. C'est édifiant.
a écrit le 23/04/2018 à 12:30 :
A tous les grincheux des commentaires précédents : vous n'avez encore rien vu.
Surtout ceux qui se complaisent dans la "France pays minable" et "Macron ennemi du peuple" : c'est trop nul.
Réponse de le 23/04/2018 à 13:38 :
Macron est l' ennemi de son propre pays puisque toutes les mesures prises sont favorables aux néo libéraux UE/US mais pas aux français car ce Young Leader -incubateur de l' oligarchie- est là pour faire la politique pro UE/US .....
https://blogs.mediapart.fr/revue-frustration/blog/270617/le-programme-young-leaders-incubateur-doligarchie
Réponse de le 23/04/2018 à 13:46 :
"A tous les grincheux des commentaires précédents"

Ok mais doit on englober aussi le commentaire de votre autre pseudo "2027la fin" ou bien devons nous compter dès après lui svp ?

Ou bien on ne le compte pas et on prend tous les commentaires qui disent du mal du mac, en fait, et ont dit qu'ils sont nuls c'est ça ?

Merci d'être précis parce qu'on n'y comprend plus rien avec vos sempiternelles et insipides messes
a écrit le 23/04/2018 à 11:57 :
"Son peuple", il exagère un peu, "le peuple devrait surfir.
a écrit le 23/04/2018 à 11:07 :
se trouver dans une impasse ! comment redorer son blason ? la FRANCE rurale ne croit plus ses élus de députés qui sont interdit de s exprimer
a écrit le 23/04/2018 à 10:58 :
Il manque de vocabulaire, le macron ! Il confond "servir" et "asservir"... En outre, ne pas avoir l'élémentaire intelligence de reconnaître ses erreurs, ses fautes, ses manquements... : c'est justement à cela que l'on reconnaît les c... Et des erreurs, avec toutes ses réformes qui foirent les unes après les autres et la dégringolade de la france qui part en lambeaux, macron ne fait que ça.
Réponse de le 23/04/2018 à 11:59 :
Ce n'était de toute façon ni le lieu ni l'heure pour éventuellement se faire, il me semble
a écrit le 23/04/2018 à 10:48 :
C’est le choix entre M Macron et la guerre civile
Le choix entre la haine ( de certains )et la précarité ( plus de monde)
Je choisis la réalité augmentée donc M Macron , en réalité je contre l’exclusion des gens , contre la haine , je trouve nul qu’on doit tous subir la mauvaise gestion des anciens gouvernements
Je suis «  en colère «  contre ceux qui ( femmes et hommes ) qui pouvaient changer la France avant M Macron , et ils se sont juste empiffrer, sans rien faire , ni pour le droits des salariés, citoyens, femmes, enfants.( je sais pas comment ils font pour regarder leur visage sur leur miroir sachant ce qu’ils ont provoqué dans la vie quotidienne des populations)
Ils ont emmené la France au bord du gouffre , j’espère juste que ces personnes auront « la décence «  ( respect pour eux même , quelqu’un qui ne se respecte pas ne peut pas respecter les autres)d’arrêter la politique .
M.Macron ne doit pas reculer , mais la voie qu’il devrait suivre et la voie du dialogue avec la population et non la rupture(conseillée par l’agence numérique ou le médef ou le cac 40)
C’est à lui de faire le bon choix maintenant, M Macron doit être au milieu , ni soutenir les riches trouver un équilibre entre tous et toutes
Il a juste à ne pas à faire les erreurs et l’arrogance des gouvernements avant lui.
a écrit le 23/04/2018 à 10:39 :
Quand les États-Unis votent à l’ONU contre une résolution condamnant la glorification du nazisme (aux côté de l’Ukraine d’ailleurs), et que des pays de l’UE s’abstiennent de voter sur cette résolution, alors que l’Europe et la France en particulier ont souffert du Nazisme, où est la patrie des droits de l’homme ?

La Russie promeut le Droit international en montrant l’exemple avec une patience exemplaire, car Poutine a bien compris que ce n’est qu’ainsi que le message peut passer : en mettant en accord les paroles et les actes, pas en faisant le contraire de ce qu’on dit. Son intervention en Syrie s’est faite sur une base totalement légale, en respectant la Charte de l’ONU, et elle essaye de trouver une solution politique au conflit en mettant les différentes factions autour de la même table.


Votre monde, votre hégémonie s’écroule. Et vous êtes là à courir en rond, telles des poules hystériques à qui on a coupé la tête, sans comprendre que vous êtes déjà foutus. Non les ressources (restantes) du monde ne vous appartiennent pas ! Non vous n’avez aucun droit d’exproprier les peuples qui vivent sur les terres où elles se trouvent sous prétexte que vous en avez besoin, que vous êtes prétendument des démocraties et eux non, et que vous avez la puissance militaire pour prendre par la force ce qui vous intéresse (ce qui n’a rien de démocratique malgré toutes vos gesticulations et votre propagande bien huilée pour déguiser tout cela sous des buts humanitaires) !

Et ne venez pas me bassiner avec ces histoires du « ils ont le pouvoir, nous non » ! Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux, disait très justement Étienne de La Boétie ! Arrêtez de vous traîner à genoux en vous plaignant que vos genoux vous font mal ! Relevez-vous ! Vous êtes des milliards, ils sont quelques milliers ! Ils n’ont aucun super pouvoir, ils n’ont que le pouvoir que VOUS leur conférez ! Leur seul pouvoir est celui que VOUS LEUR DONNEZ !

Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Vous avez le choix ! Laisser faire des élites et des peuples complètement névrotiques, jusqu’à la destruction mutuelle, pour du pétrole, du gaz, des métaux, des morceaux de papier, et un peu de pouvoir qui calme leurs angoisses existentielles ; ou prendre votre destin et celui du monde en main, pour offrir à vos enfants un avenir meilleur dans un monde plus équilibré.
Réponse de le 23/04/2018 à 12:06 :
@ Christelle néant

La «  vrai » liberté des nations c’est leur souveraineté sans influence.
Chacun ses salades...
La dualité entre les Russes et usa , ne concernent que eux.
Pas de monopolisation, chacun son pays avec ses problèmes
Pas d’ingérences internes et d’égarement externes sur d’autres sujets
Réponse de le 23/04/2018 à 16:23 :
@Citoyen Votre commentaire est plutôt ordinaire et plaide pour une manque de discernant s' agissant de la dépendance de l' UE et des USA.
Lorsque les français auront comprise que rien ne se décide dans l' UE sans validation de l' amérique, un énorme pas en avant sera fait et les états européens fuiront le joug de l' arbitraire de l' UERSS et de ses 28 commissaires non élus.
Pour l' instant Macron surfe sur la com blanche de l' UE et exécute son rôle d' exécuteur testamentaire d' une France dissoute par le néo libéralisme de l' oligarchie en place en suivant à la lettre la feuille de route de Bruxelles qui suit elle-même celle des states.
https://www.lesinrocks.com/2017/09/14/actualite/monique-pincon-charlot-emmanuel-macron-synthetise-completement-les-interets-de-loligarchie-11985548/
a écrit le 23/04/2018 à 10:29 :
Droit dans ses bottes, raide comme un piquet, il avance comme un automate répétant "réforme, réforme, réforme " ! Obstination n'est pas volonté et clairvoyance. Casser un symbole du service public français comme la SNCF est sa mission principale au nom de l'UE. Il attend juste avec le temps, un renoncement des mécontentements ( usagers contre "privilégiés" ), avec l'aide de ses porte-voix médias qui répètent que la contestation s’essouffle. Mais ce qui est étouffé aujourd'hui renaitra demain, avec les faux pas qu'il commettra immanquablement, avec son pilotage automatique .
Réponse de le 23/04/2018 à 13:32 :
Réformes, réformes... Oui, mais jusqu'à présent, tout ce que macron a entrepris en allant à l'inverse de la volonté des français et en imposant ses diktats par ordonnances, soit de la manière la plus autoritaire et anti-démocratique qui soit, ne sont que de cuisants échecs. Il avait déjà montré son manque de compétences, d'intelligence et de vision à long terme lorsqu'il travaillait pour Hollande. Il ne fait, en tant que fake président, que confirmer sa nullité, son égocentrisme borné et sa petitesse. Même sarko a cumulé moins de cuisants échecs en aussi peu de temps. C'est dire !
a écrit le 23/04/2018 à 10:24 :
Il est évident qu'après 40ans d'immobilisme ou de stagnation, rien que le fait de faire un pas en avant bouleverse beaucoup de nos concitoyens habitués à être sous perfusion. Le problème à venir pour eux, c'est qu'ils vont devoir non pas marcher en trainant les semelles mais trotter !
a écrit le 23/04/2018 à 10:13 :
Macron ne reculera pas, élu par le grand capital pour le grand capital et attaché au dogme néo libéra, pourquoi changer quand vous n' avez quasi pas de contre-pouvoirs réels en face ....?

Si vous voulez tout savoir de la politique fiscale de Macron... Puisque les pauvres sont trop pauvres pour être davantage tondus il ne reste plus qu'à faire les poches des pas très pauvres pour remplir celles des très très riches...

http://institut-thomas-more.org/2017/10/17/les-classes-moyennes-perdantes-de-lere-macron/
a écrit le 23/04/2018 à 9:38 :
Je ne sais pas pourquoi j'ai envie de mettre ce commentaire peut-être pas tant que ça hors sujet que ça ici mais un article sur cet énième scandale européen ne serait pas du luxe, plus on fait semblant de ne pas voir le mal qui gangrène l'europe plus il devient puissant et difficile à anticiper.

"Un rapport étaye le parfum de corruption au Conseil de l'Europe" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN1HU0NW/un-rapport-etaye-le-parfum-de-corruption-au-conseil-de-l-europe.html
a écrit le 23/04/2018 à 9:38 :
Enfin un président qui tiens ses promesses de candidat et qui ne gouverne pas en fonction des sondages.
Réponse de le 23/04/2018 à 10:19 :
Il suit, bêtement, le programme pondue par l'administration de Bruxelles!
a écrit le 23/04/2018 à 9:25 :
"Servir mon pays" ?! Donner au plus riches en prenant aux classes moyennes et en distribuant quelques miettes aux plus pauvres...
Réponse de le 23/04/2018 à 10:12 :
vous prefereriez un chirac roi faineant ? un sarkozy qui brasse du vent et a fait un tour sur lui meme (autrement dit pas bouge d un poil) ou pepere qui se fait elire sur un programme gauche-gauche et fini par faire une politique centriste. On peut discuter des objectifs de macron mais au moins lui il fait quelque chose !
a écrit le 23/04/2018 à 9:10 :
Bravo monsieur le président,tenez bon contre la France paresseuse!Et Brigitte est très aimée de français,elle réalise un sans-faute!
Réponse de le 23/04/2018 à 9:28 :
Entièrement d'accord avec vous. Il nous faudrait un régime comme au Chili du temps du général pour forcer tous ces feignants à travailler et que le cours de mon portefeuille d'actions hérité de mes parents, soit assuré de prospérer... de plus je partage avec vous le goût pour les femmes du 3ème âge. Pouvons-nous nous rencontrer ?
Réponse de le 23/04/2018 à 17:33 :
Il tient surtout bon contre la France travailleuse justement au profit des seuls assistés.

Tandis que la France qui se lève tôt, les salariés, les fonctionnaires, travaillent toujours plus, gagnent toujours moins, payent toujours plus d’impôts, ont toujours moins de droits, plus de devoirs, la France des assistés, celle des parasites et des sangsue, elle, gagne toujours plus, paye toujours moins d’impôts, a tous les droits et peut frauder impunément. L’état de droit ne s’applique pas aux assistés.
a écrit le 23/04/2018 à 8:56 :
Impacté par les réformes je le suis mais je soutiens les réformes. Parce qu’il y a urgence à réformer pour sauver le pays. Mais comme d’habitude ce sont les plus avantagés qui manifestent. Les réformes de MACRON sont gentilles car il ne s’attaque pas à la diminution de la dépense publique qui est la mère des reformes
Réponse de le 23/04/2018 à 9:09 :
Vision réelle : la réforme de la dématérialisation du service publique ( plus de d’employés , fermeture de maintenance , RV en ligne)
Permet la «  contrebande » des services publics ... déjà en matière de «  carte de grise »
L’état a tout faux : ils aurait du faire une transition hybride - permanence minima avec formation des «  outils « 

Car les gens en perte de «  repères «  sont prêt à payer plus cher car les services en lignes ne fonctionnent pas avec tous les sites qui proposent les cartes grises :
C’est devenu la jungle

Je donne pas trois mois à cette situation...
Réponse de le 23/04/2018 à 10:06 :
C'est génial : en privatisant, on fait disparaître la dépense publique... C'est magique ! Y aura plus de trains, en meilleur état et avec un meilleur service... Et plus de dettes... et on rasera gratis dans les trains..
a écrit le 23/04/2018 à 8:47 :
Notre président en bon serviteur qu'il est ira jusqu'au bout de sa servilité vis à vis de la finance, c'est pour cela qu'il est là, pour imposer la bêtise, la médiocrité et la corruption néolibérale, oui il ira jusqu'au bot parce que comme on le voit il est né pour servir.

Difficile d'avoir de la colère ou autre sentiment pour un personnage aussi faible. Surtout après avoir vu les images de sa rencontre avec Trump, il faut qu'il évite le plus possible son contact, la différence est trop cruelle.

L'oligarchie en nous imposant une victime à la présidence fait prendre un risque considérable à l'Etat français, à se demander si c'est pas un peu fait exprès.
a écrit le 23/04/2018 à 8:18 :
Non non, Macron n a pas été élu pour son programme mais par rejet de Le Pen et les dernières élections ont toutes eu un minimum de 50 % d abstention, cela montre l adhésion des Français a son projet (sic) C est toujours la même histoire avec ce style de politique, Pour eux, être élu c est un chèque en blanc et la pseudo "reforme" c est toujours une perte d avantage pour les mêmes ! Les prochaines élections le ramèneront a la réalité !
Réponse de le 23/04/2018 à 8:58 :
Il a en effet élu sur un mandat très clair : ne plus voir les politicards d'avant qui une fois élus n'en faisaient qu'a leur tête, pensant que c'était pour leur programme (ou pas) qu'on les avait élus...
Et bien devinez quoi ? changez la bête, et elle broute le même foin...
Lui aussi est persuadé d'avoir été élu pour son programme, et va appliquer ses lubies perso en étant sur qu'il a été élu pour cela, sans jamais vérifier sujet par sujet que c'est bien ca que veut le peuple... et comme il a toute l'assemblée de godillots à ses ordres, aucun problème, le suppositoire sera injecté
a écrit le 23/04/2018 à 7:52 :
" c'est la rue qui gouverne " Mister Macron , quand elle est suffisamment remplie de citoyens mécontents , et non pas l'"élu" en CDD du moment !!!
Réponse de le 23/04/2018 à 8:24 :
Bon vu le nombre de citoyens c'est bien lui qui gouverne !
a écrit le 23/04/2018 à 7:35 :
D'après ses dires, il faut comprendre que ses ennemies sont a l'intérieur et ses amies a l’extérieur, ainsi tout s'explique!
a écrit le 23/04/2018 à 7:30 :
Pourquoi Macron n'est-il pas aussi "efficace" avec la SNCF qu'avec les retraités, ceux-ci ponctionnés sans concertation aucune ?
Réponse de le 23/04/2018 à 9:12 :
"ceux-ci ponctionnés sans concertation aucune ? "

Comme dit LREM sur chaque sujet ( sauf la SNCF) :"Mais,mais c'était dans notre programme ,les francais le savaient,c'est pour cela qu'ils nous ont donné la majorité".

Sinon :
Neuf syndicats et associations de retraités ont appelé à "une nouvelle journée nationale de manifestations" le 14 juin contre la hausse de la CSG entrée en vigueur en janvier. Les neuf organisations (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA) "ont décidé d'accentuer la pression sur le gouvernement et sur les parlementaires", indiquent-elles dans un communiqué. Une troisième journée de mobilisation est ainsi programmée le 14 juin, après celles du 28 septembre et du 15 mars.Environ 60% des retraités, soit 7,5 millions de personnes, sont concernés par l'augmentation de 1,7 point de la CSG.
a écrit le 23/04/2018 à 6:29 :
La Fox, comme est l'equivalent de tf1.
Racolage, scandales etc.
Micron l'Imperator aurait du faire une selection, ce qui explique le personnage.
Communiquer, le reste aucune importance.
Il existe d'excellents medias US.
Réponse de le 23/04/2018 à 12:10 :
Après ses interventuons sur CNN et CBS , Fox est logique afin de toucher les Americains dans leur ensemble.
a écrit le 22/04/2018 à 23:35 :
Première promesse de M.Macron : servir le peuple . ( c’est honorable)
Promesse de M.Hollande : 100 au total
Combien ont été respecté ?
Déjà sur l’éducation Nationale :
Ça été une «  horreur »( un mensonge honteux !)
Promesse de M. Sarkozy et M. Fillon :
Que pour les couches sociales riches , avec eux disparition de la couche sociale moyenne , appauvrissement et plus de précarité en France , c’est eux qui ont posé les premières pierres , les autres ( gouvernement suivant)ont continué sur cette voie, toujours plus en plus de pressions sur les populations.
Réponse de le 23/04/2018 à 12:15 :
C'esr surtout Sarkosi qui a vraiment été nul en ne faisant rien alors qu'il avait la majorité absolue. Ça il faut le faire!!!. Probablement trop anxieux de déplaire et donc de ne pas être réélu. Un joli sujet de réfkexion pour tous les présidents et élus siégeant ou à venir
a écrit le 22/04/2018 à 21:19 :
correctif
cher monsieur 15% vous êtes le pdt de la France mais le peuple de France n'est pas votre peuple mais celui de la France et uniquement de celle-ci
a écrit le 22/04/2018 à 21:17 :
cher monsieur 15% vous êtes le pdt de la France mais le peuple de France n'est pas votre votre peuple de la France et uniquement de celle-ci
a écrit le 22/04/2018 à 20:44 :
Un peuple, un chef !
Réponse de le 23/04/2018 à 6:31 :
Ca me rappelle quelque chose.....
Réponse de le 23/04/2018 à 10:08 :
N'est ce pas !
a écrit le 22/04/2018 à 20:38 :
"... je voulais traiter les racines profondes de nos problèmes. Cela prendra parfois du temps." Les problèmes de la France sont nombreux, mais c'est une lapalissade.

Du temps ?! On parle de quoi..?.. de décennies, de générations... de siècles ?!

Mais les problèmes de la France se résument en trois sujets... pour faire très court.

1) les déficits budgétaires récurrents qui enfoncent l'avenir des finances publiques;
2) la gigantesque dette Française qui plombe l'avenir de deux ou trois générations;
3) les taxes et les impôts qui écrasent le citoyen et creusent les inégalités sociales.

Sur ces sujets, les seuls qui ont suffisamment de poids pour redonner un peu de vie, que dis-je un peu de panache à cette vielle France, et bien rien, nada, nichts, niente, nothing... zilch ! Que de la poudre aux yeux pour les badauds naïfs et subjugués.
Réponse de le 23/04/2018 à 8:17 :
Le problème de la France, c' est indiscutablement l' Ue et Macron serviteur obsédé d' icelle et de son propriétaire les states ...

Conférence de Charles-Henri Gallois, responsable national de l'UPR, parti actualisé à 31 000 adhérents, pour les questions économiques.

Dans cette conférence qui met en évidence les illusions économiques de l'Union européenne, Charles-Henri Gallois démonte, toutes preuves à l'appui, les pseudo-arguments européistes sur les bénéfices de l'UE et de l'euro: - "L'UE finance des projets en France" - "L'UE a encore des marges de manœuvre économique" - "L'UE protège des marchés concurrents du reste du monde" - "L'euro nous amène plus de croissance" - "L'euro nous protège du chômage" - "L'euro amène une gestion saine des finances publiques" - Les peurs des conséquences de la sortie de l'euro - "Les grands bénéfices attendus du TAFTA" - "Le TAFTA est une chance pour notre agriculture et notre industrie" - "Le TAFTA ne remettra pas en cause la puissance étatique et les services publics" - "Le libre-échange apporte une prospérité mutuelle - La mondialisation heureuse"

Frexit, vite ....


https://www.youtube.com/watch?v=W1GR1QWplUM
Réponse de le 23/04/2018 à 12:12 :
Aujourd’hui, toutes les dettes sont en euros. Un Frexit c’est la faillite assurée et immédiate... à moins que ça soit cela que l’on veuille.

Non seulement les avoirs des particuliers seraient dévalués de 20-30% mais emprunter coûtera beaucoup plus cher... et la dette publique exploserait et obligerait soit de faire défaut soit de faire comme la Grèce.

Dans tous les cas de figure, c’est un retour 50 ans en arrière.

Le Frexit aurait été envisageable, je pense, il y a 15 ans... mais il faudrait se pencher sur ce scénario des premières années de l’euro, avant la première expansion de l’UE... 2002 ou 2004. Mais c’est un exercice théorique.
Réponse de le 23/04/2018 à 13:13 :
@Roccovichi 12.12 Le FREXIT est la liberté assurée, de recréer un monde mulitpolaire, l' évitement de l' implosion à venir des Targets cad de l' euro et de la propagande unioniste dont tout le monde prend conscience, tout le monde sauf vous ...!

En atteignant +906.941.417.444,22 € au 31 décembre 2017, le solde Target 2 de l’Allemagne dépasse les 900 milliards d’euros pour la première fois depuis la création de l’euro.

C’est la Bundesbank allemande qui vient de le révéler.

Au même moment, le solde négatif de l’Italie avoisine les -450 milliards d’euros et celui de l’Espagne les -400 milliards. (La France étant à peu près à l’équilibre)

Ces évolutions, qui confirment une nouvelle fois la justesse des analyses de l’UPR depuis dix ans, confirment par la même occasion que la fin inéluctable de l’euro approche.
———————-
Les internautes qui ne sont pas familiers de nos analyses, ni de ce qu’est le solde Target 2, ni de ce que cela signifie quant à la non-viabilité de l’euro à long terme, peuvent se reporter aux nombreuses analyses développées par l’UPR depuis plusieurs années, et en particulier aux articles et vidéos suivants.

https://www.upr.fr/actualite/france/reponse-journaliste-jean-michel-lamy-nouvel-economiste-fr-article-concernant-lavenir-de-leuro-analyses-de-lupr-vincent-brousseau

Analyse confirmée par le nouvel Economiste.
a écrit le 22/04/2018 à 20:32 :
Macron pour serviré son pays serviré les riches la ok autre m ent c est la précarité macron en rebîn des bois des riches ?
a écrit le 22/04/2018 à 20:10 :
Allez y M. Macron, enfin on en finit avec nos minables politicards croûtons incapables de réformer quoi que soit !
a écrit le 22/04/2018 à 20:05 :
Macron : Reculer ? "Aucune chance (...) je suis ici pour servir mon peuple et mon pays" : de quel peuple et de quel pays parle t'il? J' ai la sensation qu'il nous trahie!
Réponse de le 23/04/2018 à 8:29 :
De ceux qui sont d'accord avec lui, ce peuple !
a écrit le 22/04/2018 à 19:30 :
Mais qu'est-ce qu'il dit le commis de Bruxelles ? Délires de grandeur, bouffées qui lui montent à la tête, faut qu'il prenne ses médicaments fissa.
a écrit le 22/04/2018 à 19:16 :
Il me semblait qu'il était contraire aux usages que le président commente la politique française à l'étranger, mais il est vrai que sa vanité est telle qu'il a du mal à résister.
Il faudra lui rappeler quand il rabrouera les journalistes lors de ses prochains déplacements.

Ensuite cette posture fait penser à celle du jeune coq grimpé sur ses ergots qui fait le concours de la plus grosse avec Trump. Pas vraiment ce qu'on attend d'un adulte Président de la notre République en voyage officiel.

D'autant plus que les élections de mid-term tombent dans moins de 8 mois et il pourrait bien en être fini des fantaisies de Trump.

Pour ce qui est de Macron, et sans vouloir filer une analogie, si De Gaulle avait mis le peuple de son coté en juin 68, celui ci l'a envoyé prendre sa retraite en 69 sur un référendum constitutionnel.
a écrit le 22/04/2018 à 18:44 :
" je suis ici pour servir mon peuple et mon pays"

Et surtout mon électorat de CSP+.
a écrit le 22/04/2018 à 18:30 :
C'est pas le moment de reculer au bord du précipice, alors par Toutatis pardon par jupiter un saut de l'ange et hop !
a écrit le 22/04/2018 à 18:25 :
Non seulement, il ne doit pas reculer, mais il doit avancer au pas de charge sans se soucier des traine-savates, assistés de tout bord, des poils dans la main, des brasseurs d'air, des paresseux, des fainéants, des fatigués à ne rien faire, des côtes en long, des tire au flanc, etc... tant la liste est longue ! Et je ne parle pas des insoumis populistes, élus et parasites du peuple, gauchistes saccageurs, communistes d'arrière garde, accapareurs du droit de propriété, ............Vite éradiquons la chienlit, le désordre et la pagaille érigés en idéologie pour imposer l'anarchie !
Réponse de le 22/04/2018 à 20:08 :
Il risque se sentir bien seul!
Réponse de le 22/04/2018 à 20:40 :
vous me semblez être un Premier de Cordée... Faudra que je vous invite un soir à un de mes dîners avec quelques amis !
a écrit le 22/04/2018 à 18:24 :
Ce qui est regrettable, c'est que l'on a des grèves pour des réformettes. Les cheminots conservent le statut, la concurrence (hors TGV) pas avant 2032. Pour les étudiants, plus de tirage au sort, vous vous rendez compte , on va les admettre sur présentation d'un dossier scolaire. Rien de révolutionnaire, on se demande ce qui va se passer avec les retraites, une réforme plus musclée. A suivre
a écrit le 22/04/2018 à 18:16 :
Macron et le macronisme avers de la médaille du néo libéralisme unioniste européiste, ça sert qui et dans quel but ..?

Les réformes en novlangue bruxelloise, après décryptage, les GOPE ou feuille de route de tout résident de la république européen ..

Les orientations programmatiques de l'Union européenne en matière économique, politique et sociale sont intégrées aux traités, inscrites dans le marbre de ceux-ci et, par conséquent, gelées et retirées de la délibération nationale.

Les Grandes Orientations de politiques économiques, GOPE, adressées chaque année par la Commission européenne à la France, viennent appuyer et préciser ces politiques économiques sans que le gouvernement français puisse s'y opposer. Voici le décryptage des GOPE 2016-2017 pour la France. Les programmes de certains candidats à l'élection présidentielle, les fervents de l'U.E, intègrent très largement ces GOPE avec plus ou moins de vigueur ou de servilité.

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-secret-bien-garde-les-grandes-190719
a écrit le 22/04/2018 à 18:14 :
Ben voyons.. son peuple et son pays...
Ses talents de menteur me subjuguent à chaque fois qu'il l'ouvre.
Qu'il commence par parler français et arrête ses expressions anglo-saxonnes tirées du manuel du bon vrp. Ca sera un bon début.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :